Angel Heart (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Angel Heart.

Angel Heart
Aux portes de l'enfer

Titre québécois Aux portes de l'enfer
Titre original Angel Heart
Réalisation Alan Parker
Scénario Alan Parker
Acteurs principaux
Sociétés de production Carolco
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Thriller fantastique
Sortie 1987
Durée 113 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Angel Heart : Aux portes de l'enfer (Angel Heart) est un film américano-canado-britannique réalisé par Alan Parker et sorti en 1987.

Synopsis[modifier | modifier le code]

1955. Harry Angel est un détective privé new-yorkais minable et habitué à des petites affaires selon ses propres dires. Il est contacté par Herman Winesap, avocat-conseil d'un certain Louis Cyphre, qui veut l'engager pour retrouver Johnny Favorite. Ce dernier, de son vrai nom Jonathan Liebling, est un ancien crooner disparu douze ans plus tôt, alors qu'il avait une dette envers Cyphre.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Drapeau des États-Unis États-Unis : 6 mars 1987
Drapeau de la France France : 8 avril 1987
  • Film interdit aux moins de 12 ans lors de sa sortie en France

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse[modifier | modifier le code]

Le film est adapté assez fidèlement du roman Falling Angel de William Hjortsberg, à l'exception de l'introduction d'un enfant d'Epiphany Proudfoot conçu lors d'une cérémonie vaudou par un démon, et du fait que l'ensemble du roman se déroule à New York, alors que la fin du film se déroule à La Nouvelle-Orléans, et a un univers plus sombre.

Casting[modifier | modifier le code]

Alan Parker offrit le rôle d'Harry Angel à Al Pacino, Jack Nicholson et Robert De Niro, avant que Mickey Rourke ne soit choisi. Marlon Brando fut un temps pressenti pour celui de Louis Cyphre. Alan Parker prétendit que l'interprétation de Robert De Niro en tant que Louis Cyphre était si réaliste et terrifiante, qu'en général il préférait l'éviter durant ses scènes, le laissant se diriger lui-même.

Le musicien Brownie McGhee et Charlotte Rampling jouent des rôles courts mais marquants.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage s'est déroulé à Coney Island, Fairfield, Laurel Valley, Napoleonville et La Nouvelle-Orléans[3].

Accueil[modifier | modifier le code]

Le film a rapporté environ 17 185 000 $ au box-office en Amérique du Nord pour un budget de 17 000 000 $[2]. En France, il a réalisé 1 340 804 entrées[4].

Il a reçu un accueil critique favorable, recueillant 78 % de critiques positives, avec une note moyenne de 7/10 et sur la base de 23 critiques collectées, sur le site agrégateur de critiques Rotten Tomatoes[5].

Commentaire[modifier | modifier le code]

Angel Heart adopte les codes du film noir : une intrigue située dans les années 1950, un détective privé de second ordre, une femme fatale, etc. Son originalité découle du thème principal (révélé progressivement) et de son coup de théâtre final. Des meurtres de plus en plus rapprochés, des images déroutantes (vues en contre-plongée, souvenirs ou rêves obsédants du personnage principal, images récurrentes de ventilateurs et d'ascenseurs) ainsi qu'une bande-son aussi étouffante que belle font glisser graduellement le film du policier vers le fantastique. Cette œuvre est portée par l'interprétation d'un Mickey Rourke qui y a trouvé un de ses meilleurs rôles.

Le poème auquel les personnages se réfèrent s'intitule Evangéline, et fut écrit en 1847 par Henry Wadsworth Longfellow.

Le film évoque également le thème de la schizophrénie. L'ancienne personnalité de Harry Angel (c'est-à-dire Johnny Favorite) prend parfois le dessus dans des moments d'absence du héros. Il assassine alors tous les témoins rencontrés par Harry Angel, pour l'empêcher de découvrir sa véritable identité. L'apparition des images de ventilateurs et d'ascenseur en est à chaque fois le signe annonciateur.

Coïncidence ou pas le personnage d'Harry Angel dit être né le 14 février (Lors de sa rencontre avec Margaret Krusemark qui lui demande sa date de naissance) or le réalisateur Alan Parker est né un 14 février.

Bande originale[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]