Andy Breckman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Andy Breckman

alt=Description de l'image Andy Breckman in 2010.jpg.
Nom de naissance Andrew Breckman
Naissance 3 mars 1955 (59 ans)
Philadelphie
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Producteur
Scénariste
Films notables Monk
L'Amour en équation
Sergent Bilko
La Course folle
Site internet Andybreckman.com

Andy Breckman (Andrew Breckman de son vrai nom), né le 3 mars 1955 à Philadelphie en Pennsylvanie (États-Unis) est un producteur, scénariste, chanteur de folk américain et personnalité de la radio américaine. Il est connu principalement pour avoir créé, écrit et pour être le producteur exécutif de la série télévisée Monk.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Né d’une famille juive, l’aîné de trois enfants grandit à Haddonfield dans le comté de Camden au New Jersey avec sa sœur Risa et son frère David. Son père Jack est ingénieur et sa mère Marcia, femme au foyer ; elle joue parfois dans des représentations au théâtre de la communauté. Il suit une formation scolaire au lycée d’Haddonfield Memorial. Il n’y prend pas grand intérêt et préfère sécher les cours pour aller au cinéma.

Après de brèves études à l’université de Boston, il se lance dans une carrière de chanteur folk satirique et part pour New York. Comme Randy Newman et Loudon Wainwright, Andy Breckman utilise des textes à caractère humoristique pour faire passer ses messages. Ses références musicales sont principalement des artistes de la période des années 1960 et 1970 comme Bob Dylan, James Taylor, les Beatles et bien d’autres. Quant à ce qui concerne son univers comique, l’ancien étudiant en comédie tire ses influences de personnages comme Woody Allen, Mel Brooks, Albert Brooks et James L. Brooks. C’est sa notoriété de chanteur de folk comique qui l’amène à travailler pour le cinéma. Il se fait remarquer en faisant les premières parties des concerts de Don MacLean et finit par écrire des chansons et quelques sketches pour Hot Hero Sandwich. Ce qui plus tard attirera l’attention du Late Night with David Letterman pour qui il travaillera jusque 1984.

Son frère, David Breckman, l’a déjà assisté dans différents rôles de production, de scénariste et de réalisateur sur la série télévisée Monk.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il épouse Mary en 1980, qu’il a rencontrée alors qu’il n’avait que 21 ans, dans un club new-yorkais où il donnait un concert. Ensemble, ils ont eu trois enfants (Joshua, Rachel et Julie). Ils se séparent en 2003.

Il vit actuellement avec sa seconde épouse Beth Landau depuis 2004, productrice de documentaires, à Madison au New Jersey avec qui il a eu deux enfants, Molly et Evan. Andy Breckman rend hommage à sa seconde épouse en attribuant le nom "Beth Landow"[1] à une victime de meurtre dans le premier épisode de la deuxième saison de Monk (M. Monk retourne à l’école, 2003).

Carrière[modifier | modifier le code]

Andy Breckman commence sa carrière en tant que scénariste de comédie à plein temps auprès de David Letterman dans Late Night with David Letterman en 1982 et jusque 1984. Il participe également à l’écriture de certains sketches sur le Saturday Night Live (principalement de 1981 à 1987 et continue encore à y écrire jusque 1996), dont les plus célèbres restent « White Like Me » (qu’il écrit et réalise) dans lequel Eddie Murphy passe une journée entière grimé en blanc et « Japanese Game Show » avec Chris Farley et Mike Myers.

À partir de 1988, il écrit pour le cinéma, ce qu’il fera jusque 1996. Pendant cette période il n’écrit que pour le grand écran. Il y écrit pour des films tels que Double identité, L’Amour en équation ou Sergent Bilko. Après Sergent Bilko, Breckman abandonne le cinéma pour revenir à l’écriture sur le Saturday Night Live et pour la télévision. Il écrit le téléfilm Tourist Trap en 1998, et se met à travailler pour « TV Funhouse » de 2000 à 2001.

Il reprend l’écriture pour le cinéma en 2001 avec La Course folle (Rat race), réalisée par Jerry Zucker. Bien qu’il n’ait pas écrit pour d’autres comédies depuis, Breckman est parfois sollicité afin d’injecter de l’humour dans les scénarios d’autres scénaristes.

Il collabore à d’autres projets de commande comme le discours de la 75e cérémonie des Oscars animée par Steve Martin. Puis il se consacre à l’élaboration de la série télévisée Monk qui le consacre en tant que créateur, scénariste et producteur de la série. L’idée de mettre en scène un détective free lance du département de police de San Francisco souffrant de graves troubles obsessionnels compulsifs (TOC) venait de David Hoberman avec qui Breckman a cofondé la série et qui est aussi le producteur exécutif de Monk[2].

Breckman avoue dans une interview n’avoir jamais travaillé sur une série télévisée auparavant, c’est en parfait novice que lui et ses coéquipiers se sont lancés dans cette entreprise. Ce fait leur a permis une grande liberté, puisqu’ils ignoraient les règles du genre[3]. Dans une interview donnée au New Jersey Monthly (en), Breckman reconnaît s’être inspiré de nombreux ouvrages de littérature policière dont il a toujours été friand depuis l’adolescence comme les œuvres d’Arthur Conan Doyle et de John D. Macdonald.

Breckman s’est donc inspiré du couple Sherlock Holmes/ Dr Watson pour créer la relation de complicité qu’entretiennent Adrian Monk et son assistante, Sharona Fleming puis Natalie Teeger. Mais le personnage d’Adrian fait également référence à Columbo (dont il est très fan), à l’inspecteur Clouseau de La Panthère rose d’Blake Edwards et enfin l’obsession de la propreté de Monk est un hommage rendu à Hercule Poirot.

Breckman a également écrit une série retraçant l’enfance de Monk et développe actuellement une suite à la série télévisée : Oncle Nigel.

Breckman est aussi un animateur radio hebdomadaire sur le « Seven Second Delay » qu’il coanime à Jersey City avec Ken Freedman tous les mercredis à six heures depuis 1992.

Depuis 2009, la radio émet depuis l’Upright Citizens Brigade Theater, à Manhattan.

Anecdotes[modifier | modifier le code]

- Suite à un pari fait avec Ken Freedman, avec qui il anime le Seven Second Delay, Andy Breckman s’est fait faire un tatouage sur la cheville. Il s’agit d’un signe chinois représentant en partie la traduction de « Take Out ».

- Alors qu’il animait son émission Seven Second Delay, Breckman n’a pas reconnu la voix de sa propre femme qui l’appelait en direct.

Discographie[modifier | modifier le code]

- Don’t get killed, 1990
- Proud Dad, 1994
- Deaf-Defying Radio Stunts, 1998 (extraits des émissions de Seven Second Delay)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

- Mr Monk and the blue flu, 2007
- Mr Monk in outer space, coécrit avec Lee Goldberg, 2007
- Mr Monk and the two assistants, coécrit avec Lee Goldberg, 2007

Filmographie[modifier | modifier le code]

Scénariste[modifier | modifier le code]

Producteur[modifier | modifier le code]

Créateur[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Consultant[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]