Andrzej Schinzel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Andrzej Schinzel

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Andrezj Schinzel en 1974
(coll. MFO[1])

Naissance 5 avril 1937 (77 ans)
Sandomierz (Pologne)
Nationalité Drapeau de Pologne Polonais
Champs Mathématiques, théorie des nombres
Institutions Académie polonaise des sciences
Diplôme Université de Varsovie
Renommé pour Hypothèse H de Schinzel
Suite de Davenport-Schinzel

Andrzej Bobola Maria Schinzel (né le 5 avril 1937)[2] est un mathématicien polonais dont l'objet d'étude est principalement la théorie des nombres, et plus particulièrement la théorie des polynômes.

Andrzej Schinzel a reçu un doctorat en 1960 de l'université de Varsovie[3], où il avait été dirigé par Wacław Sierpiński. Il est professeur à l'Institut de mathématiques de l'Académie polonaise des sciences (IM PAN).

Une de ses conjectures sur les valeurs premières des polynômes, connue sous le nom d'hypothèse H de Schinzel a attiré l'attention de nombreux théoriciens des nombres.

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Andrzej Schinzel » (voir la liste des auteurs)

Références citées
  1. Autres photos.
  2. (en) Préface de (en) Henryk Iwaniec (dir.), Władysław Narkiewicz (en) (dir.) et Jerzy Urbanowicz (pl) (dir.), Andrzej Schinzel, Selecta, Boston, European Mathematical Society, coll. « Heritage of European Mathematics »,‎ avril 2007 (ISBN 978-3-03719-038-8, DOI 10.4171/038, lire en ligne).
  3. (en) Andrzej Schinzel sur le site du Mathematics Genealogy Project.

Liens externes[modifier | modifier le code]