Andrian Nikolaïev

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nikolaïev (homonymie).
Andrian Nikolaïev
Andriyan Nikolayev en 1976
Andriyan Nikolayev en 1976

Nationalité Drapeau de l'URSS soviétique → Drapeau de la Russie russe
Naissance 5 septembre 1929
Chorchely, RSSA tchouvache, RSFS de Russie
Drapeau de l'URSS Union soviétique
Décès 3 juillet 2004 (à 74 ans)
Tcheboksary, Tchouvachie
Drapeau de la Russie Russie
Occupation précédente Pilote
Grade Major-général (armée de l'air soviétique)
Durée cumulée des missions 21 j 17 h 21 min
Sélection 1er groupe militaire (TsPK-1), 1960
Mission(s) Vostok 3
Soyouz 9
Insigne Vostok 3 4 Mission Patch.svg Soyuz 9 patch logo.svg

Andrian Grigorievitch Nikolaïev (en russe : Андриян Григорьевич Николаев), né le 5 septembre 1929 à Chorchely et mort le 3 juillet 2004 à Tcheboksary, est un aviateur et cosmonaute soviétique de nationalité tchouvache. Il est le 3e cosmonaute (7e astronaute) à avoir été dans l'espace.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et études[modifier | modifier le code]

Citoyen soviétique de nationalité tchouvache[1], il envisage d'abord d'étudier la médecine avant d'entreprendre des études de sylviculture. Mais à la suite de son service militaire, il choisit d'entrer dans l'armée de l'air soviétique[2].

En 1956, son avion de chasse a un problème technique, mais il parvient à se poser d'urgence dans un champ. Le fait qu'il ne s'éjecte pas, signe d'un sang-froid prononcé, impose le respect.

Carrière de cosmonaute[modifier | modifier le code]

Le 20 février 1960 il est sélectionné dans le 1er groupe militaire (TsPK-1)[2], une sélection de cosmonaute issu de militaires de l'armée de l'air.

Il est cosmonaute de réserve pour Vostok 2. Le 11 août 1962, à bord de Vostok 3, il réalise le premier vol groupé dans l'espace avec la mission Vostok 4. Le vol dure 3 jours, 22 heures et 22 minutes et établi un nouveau record de durée[2].

Le 3 novembre 1963, il épouse la cosmonaute Valentina Terechkova, première femme à avoir été dans l'espace, lors d'un mariage « arrangé » pour des raisons de propagande[2]. Le couple donne naissance à une petite fille en 1964[2], Elena Andriyanovna, et se sépare peu après.

Entre 1966 et 1968, Nikolaïev passe un diplôme d'ingénieur pour évoluer dans sa carrière[2]. Il devient en 1968, directeur adjoint de l'entraînement des cosmonautes à la suite de la mort de Youri Gagarine[2]. Le 22 juin 1969, il est blessé dans une tentative d'assassinat de Léonid Brejnev par Viktor Ilyin.

Il est placé cosmonaute de réserve pour Soyouz 8 après son échec à certains tests[2]. Le 1er juin 1970, il est le commandant du vol Soyouz 9, d'une durée de plus de 17 jours et 16 heures, nouveau record de l'époque, revenant sur Terre le 19 juin 1970. Il quitte peu après le service actif[2].

Retrait du service actif et retraite[modifier | modifier le code]

Contrôleur de vol des missions Soyouz 13, 14, 16 et 17, il occupe jusqu'en 1981 un poste à responsabilité dans l'entraînement des cosmonautes, puis il quitte définitivement le corps des cosmonautes le 26 janvier 1982[2]. Il divorce la même année[2].

Postérité[modifier | modifier le code]

Andrian Nikolaïev est décrit comme calme avec un sang-froid exceptionnel par Youri Gagarine et Guerman Titov[3].

Il est fait deux fois Héros de l'Union soviétique[2], reçoit l'ordre de l'Étoile rouge et l'ordre de Lénine ainsi que diverses médailles de Bulgarie, Viêt Nam et Mongolie.

Le cratère Nikolaïev sur la face cachée de la Lune est nommé en son honneur.

À sa mort à Tcheboksary, capitale de sa région d'origine, sa fille demande alors qu'il soit enterré au cimetière de la Cité des étoiles, mais il est enterré dans son village natal sur ordre des autorités locales.

Décorations[modifier | modifier le code]

Principaux titres et décorations :

le 18 août 1962 (médaille no 11116)
le 3 juillet 1970 (médaille no 87)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Citoyen soviétique de nationalité tchouvache, selon sa fiche biographique sur le site www.warheroes.ru.
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l « Andrian Grigorievitch NIKOLAÏEV », sur kosmonavtika.com (consulté le 8 mars 2011)
  3. (en) Francis French et Colin Burgess, Into That Silent Sea : Trailblazers of the Space Era 1961-1965, University of Nebraska Press,‎ 2007, 402 p. (ISBN 978-0803211469), p. 177

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :