Andrew Taylor Still

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Andrew Taylor Still

Andrew Taylor Still (6 août 1828 à Jonesboro, Comté de Lee (Virginie) - 12 décembre 1917) est un américain, fondateur du concept thérapeutique de l'ostéopathie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'Abram Still, médecin(il n'a pas passé ses diplômes) et prêcheur protestant méthodiste, Andrew est originaire du Kansas (États-Unis). En 1848, il commence ses études de médecine dans le Missouri au sein de l'université de Kansas City. L'enseignement médical le laisse sceptique quant aux réelles possibilités de soigner efficacement son prochain. Sa parfaite connaissance des lois physiques du génie mécanique et hydraulique et la synthèse qu'il en fait avec la connaissance de l'anatomie et de la physiologie appliquée à la médecine, lui permettent de redécouvrir l'art manuel et de parfaire, en les codifiant, toutes les transmissions orales et écrites venant de l'Antiquité. Sa méthodologie d'ingénieur lui permit notamment la recherche de nouvelles conceptions de la médecine avec le désir de comprendre la logique de la santé et de la maladie. « Toutes les autorités que j'avais rencontré ne pouvaient détacher leurs yeux des effets pour les tourner vers les causes » (A.T Still).

À partir de 1851, il commence à mener cette activité de « médecin » itinérant au contact de la nature. Il dissèque des centaines de cadavres, surtout indiens, et acquiert ainsi une parfaite connaissance de l'anatomie qui étonnera tous ses élèves.

En 1857, il est élu à la législature du Kansas, fonction qu'il occupera jusqu'en 1860. En 1861-1865, c'est la guerre de Sécession. Au cours de cette période, il reçoit le commandement d'un régiment chez les Fédérés. Mais il s'attachera surtout à son activité de médecin et chirurgien militaire et à soigner les blessés. Ainsi ses connaissances de l'anatomie du vivant continuent à s'accroître. Il subira l'agressivité des milieux sudistes contre ses violentes prises de positions anti-esclavagistes.

En 1865, une épidémie de méningite cause la mort de quatre membres de sa famille, dont trois de ses enfants. Traumatisé par son impuissance face à la maladie, il dit vouloir soigner plus efficacement. Il ne termine pas sa formation au Kansas College of Medicine and Surgery, et ne sera jamais médecin.

En automne 1874, il guérit un enfant de la dysenterie, pendant une épidémie ; puis dix-sept autres avec succès.

Le 22 juin 1874 âgé de 46 ans, il rompt définitivement avec la médecine orthodoxe qui n'a jamais vraiment répondu à ses espérances et expose ses théories et résultats sur l'ostéopathie. Ce jour du 22 juin 1874, il dit avoir eu une vision, lui confirmant que l'homme avait été créé avec tous les fluides et tous les onguents lui permettant de s'auto-guérir : « Le corps est la pharmacie de Dieu ». Il établit alors les grands principes de l'art ostéopathique : "Je lance au vent la bannière de l'Ostéopathie!" et jusqu'en 1878, il guérit avec ses mains, toutes sortes de maladies, même certaines qualifiées d'incurables, ce qui devient tout à fait inconvenant pour ses pairs : « Lorsque je dis pouvoir tordre un homme d'une certaine manière et le guérir de la dysenterie, la fièvre, les rhumes et les maladies liées aux conditions climatiques, secouer un enfant et stopper une fièvre scarlatine, le croup, la diphtérie et guérir la coqueluche en trois jours par une torsion du cou de l'enfant, etc,... tout mon bon caractère disparut immédiatement.

Il aurait, en fait, repris des techniques de reboutement décrites par le médecin anglais Warthon Wood.

En 1876, il est atteint par la typhoïde. Fatigué, abandonné par ses confrères, il vient en 1877 habiter à Kirksville, où il demeurera définitivement.

De 1878 à 1885, Still va acquérir une très grande renommée de l'État du Missouri à l'État du Kansas.

En 1892, The American School of Osteopathy est créé à Kirksville. C'est le premier collège américain d'ostéopathie mais aussi le premier établissement de ce type dans le monde. Il constitue la reconnaissance officielle de l'ostéopathie dans l'État du Missouri. Les étudiants qui y sont formés reçoivent le titre de « D.O graduate » (Docteur en ostéopathie) et non pas de M.D (Docteur en médecine), Still tenant, dès le départ, à faire la différence entre deux activités professionnelles totalement différentes.

Entre 1898 et 1900, Still publiera quatre livres et se retirera ensuite de l'enseignement. En 1914, il est atteint d'un ictus.

Le 12 décembre 1917, le « Vieux Docteur » meurt à l'âge de 89 ans. C'est à cette époque qu'un de ses élèves J. M. Littlejohn, originaire de Grande-Bretagne retourne à Londres fonder la British School of Osteopathy qui sera à l'origine de la naissance du mouvement ostéopathique en Europe.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ostéopathie : recherche et pratique (traduit de l'américain par IGWS (1976) ; traduction révisée par Pierre Tricot), Sully, Vannes, 2001 (2e éd.), 314 p. (ISBN 978-235432-026-3)
  • Philosophie de l'ostéopathie (traduit de l'américain, présenté et annoté par Pierre Tricot), Sully, Vannes, 2003, 318 p.
  • Autobiographie (traduit de l'américain par Pierre Tricot), Sully Éd., Vannes, 2008 (3e éd.), 361 p. (ISBN 978-2-35432-010-2)
  • Philosophie et principes mécaniques de l'ostéopathie (traduit, présenté et annoté par Pierre Tricot), Sully, 2009, 366 p.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]