Andrew Gilbert-Scott

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Andrew Gilbert-Scott

Date de naissance 11 juin 1958
Lieu de naissance Cookham Dean
Nationalité Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni

Andrew Gilbert-Scott est un ancien pilote automobile britannique, né le 11 juin 1958, à Cookham Dean.

Biographie[modifier | modifier le code]

Andrew Gilbert-Scott débute sa carrière en 1980 dans le championnat britannique de Formule Ford. En 1983, il devient pilote officiel Lola et remporte les deux championnats (RAC et Townsend) et le Formule Ford Festival.

En 1984, il dispute le championnat britannique de Formule 3 sur une Ralt-VW du Murray Taylor Racing. Il signe une pole et trois podiums et termine à la 8e place finale. En fin d'année, il termine 7e du Grand Prix de Macao. Sa saison 1985 est moins probante : un seul podium et une 11e place au championnat. En 1986, il est engagé par l'écurie tenante du titre de Formule 3000, BS Automotive, sans succès.

En 1987, il s'exile au Japon et dispute une manche du championnat national de Formule 3 et à deux manches dans le championnat prototype. En 1988, il termine 6e du championnat de F3. En 1989, il cumule championnats international, britannique et japonais de F3000 (il termine vice-champion de Grande-Bretagne avec trois victoires). Il termine 4e des 24 heures du Mans sur une Jaguar XJR-9 partagée avec Jan Lammers et Patrick Tambay. En 1990, il dispute le championnat international de F3000 pour Leyton House. Il ne termine que deux courses avant d'être remplacé par Paul Warwick. L'année suivante, il ne s'engage que sur deux manches (une seule qualification) pour le compte de Ralt.

En 1992, il retourne au Japon. Il signe un podium et termine 9e du championnat. L'année suivante, avec la même écurie, il monte de deux places dans la hiérarchie. Il reste fidèle à Stellar International pour 1994 et termine vice-champion, à 3 points de Marco Apicella, avec trois victoires et quatre poles. En 1995, il termine 7e du championnat (1 victoire).

À partir de 1996, le succès le fuit (13e en 1996, trois manches seulement en 1997). Il passe alors à la catégorie tourisme avec le team GTC pour sa dernière saison en tant que pilote professionnel. Il fait alors quelques exhibitions de démonstration de Formule 1 pour Jordan.