Andrew Bertie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Frà Andrew Willoughby Ninian Bertie, (15 mai 1929 à Londres - 7 février 2008 à Rome) était le 78e Grand Maître de l'Ordre souverain de Malte. Son Procès en Béatification est en cours.

Biographie[modifier | modifier le code]

Descendant des comtes de Lindsey et des comtes d'Abingdon, il poursuit ses études à l'école bénédictine de Ampleforth College dans le Yorkshire, et est diplômé d'histoire moderne du collège « Christ Church » d'Oxford. Il est également diplômé de l'École des Études Africaines et Orientales (School of Oriental and African Studies(SOAS)) de l'Université de Londres.

De 1948 à 1950, il effectue son service militaire dans les Gardes Écossaises (il est promu officier en 1949). Après une carrière commerciale de courte durée, il enseigne les langues étrangères, le français et l'espagnol notamment, pendant 23 ans au lycée bénédictin du Sussex, la Worth School.

Admis dans l'Ordre Souverain de Malte en 1956, il prononce ses vœux perpétuels en 1981 et devient alors un religieux. Il participe au gouvernement de l'Ordre depuis 1981, en tant que membre du Souverain Conseil. Il est élu 78e Grand Maître de l'Ordre en avril 1988. Ce fut le premier Grand Maître d'origine britannique.

Il est également Hospitalier du Sanctuaire de Lourdes.

Ses loisirs vont du jardinage à la natation. Il est ceinture noire de judo et ancien escrimeur.

Son père, James Bertie, était officier de la Marine Royale anglaise pendant les deux guerres mondiales. Il fut sérieusement blessé à Bari en 1944, et mourut en 1966. Sa mère, née Crichton Stuart, était la fille cadette du quatrième marquis de Bute. Elle mourut en 1995.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Titulaire d'une cinquantaine d'autres distinctions.

Béatification[modifier | modifier le code]

Depuis 2013, son Procès en Béatification a été ouvert à la phase diocésaine. Il est donc considéré comme Serviteur de Dieu par l'Église catholique. Par conséquent, il ne peut pas encore être l'objet d'un culte public.

Source[modifier | modifier le code]