Andreas Wissowatius

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Andreas Wissowatius, de son nom polonais Andrzej Wiszowaty, (1608-1678) fut un théologien unitaire.

Il naquit en Grand-duché de Lituanie, dans une famille de l'Aristocratie polonaise. Il était petit-fils par sa mère de Fauste Socin. Il étudia au collège des Unitaires de Raków et desservit plusieurs églises anti-trinitaires à Cologne et en Lithuanie. Il vécut toujours errant et poursuivi à cause de l'ardeur avec laquelle il propageait ses doctrines, et mourut en Hollande.

On a de lui plusieurs écrits polémiques, entre autres:

  • une thèse contre la Trinité, qui fut réfutée par Leibniz, dans sa Defensio Trinitatis contra Wissowatium (1669).
  • Narratio compendiosa, quomodo in Polonia a Trinitariis reformatis separati sint Christiani unitarii (1678)
  • Religio rationalis, seu de Rationis judicio in controversiis, etiam theologicis ac religiosis (1685)
  • la Bibliotheca Fratrum polonorum (1668), recueil des écrits des Frères polonais édité par ses soins.

Source[modifier | modifier le code]

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « André Wissowatius » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie,‎ 1878 (Wikisource)

Liens externes[modifier | modifier le code]