Andreas Kisser

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Andreas Kisser

Description de l'image  Sepultura @ Maquinária Festival 04.jpg.
Informations générales
Nom de naissance Andreas Rudolf Kisser
Naissance 24 août 1968 (46 ans)
Activité principale Guitariste, Compositeur, Producteur
Genre musical Métal, Rock, Classique, Blues, Música Popular Brasileira
Instruments Guitare, Guitare basse, Sitar, Chant, Percussion

Andreas Kisser (né Andreas Rudolf Kisser le 24 août 1968 à São Bernardo do Campo), est un guitariste, auteur-compositeur et producteur brésilien. Il est principalement connu en tant que guitariste du groupe de métal Sepultura. Depuis son arrivée dans la formation en 1987 il a participé à chaque enregistrement du groupe, de Schizophrenia à Kairos. En outre, Kisser a également collaboré à divers projets musicaux, avec plusieurs groupes et artistes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Kisser est né le 24 août 1968 à São Bernardo do Campo, une municipalité dans l'État de São Paulo. Son père, d'origine allemande, travaillait comme ingénieur mécanique pour Mercedes-Benz et sa mère, Slovène originaire de Maribor, était enseignante d'allemand et artiste amatrice. Dès son jeune âge, Kisser développe un intérêt pour la musique. À 10 ans il commence à écouter les disques de ses parents, découvrant ainsi les Beatles, Roberto Carlos et Tonico & Tinoco[1]. Dans la même période Il reçoit sa première guitare acoustique de sa grand-mère et remporte plus tard une deuxième guitare lors d'une partie de Bingo[2]. Au début, Kisser apprend les accords de base du répertoire de la musique populaire brésilienne et par la suite des morceaux classiques. Un jour, un ami introduit Kisser au hard rock en lui faisant écouter des groupes comme Queen et Kiss ce qui va grandement l'influencer. Il assiste même au concert de Kiss à São Paulo en 1983. Kisser obtient finalement sa première guitare électrique, un modèle Supersonic de la marque Giannini, et une pédale de saturation. Ces inspirations majeures sont alors des guitaristes comme Eric Clapton, Jimi Hendrix, Steve Howe, Tony Iommi, Ritchie Blackmore, Jimmy Page et Randy Rhoads[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1984 Kisser forme son premier groupe avec deux amis d'école. Le trio s'appelle Esfinge et joue essentiellement des reprises de groupes heavy metal comme Black Sabbath, Ozzy Osbourne, Iron Maiden, Venom et Metallica. Kisser y assure le chant et la guitare. Deux ans plus tard, ils se rebaptisent Pestilence et enregistrent en 1987 une maquette intitulée Slaves of Pain dont les morceaux seront repris par Sepultura dans leur albums Schizophrenia et Beneath the Remains. Pestilence est cependant de courte durée et les membres finissent par se séparer[4].

Sepultura[modifier | modifier le code]

Article détaillé Sepultura.

En 1987, Kisser rencontre les membres de Sepultura et assiste à un de leur concert lors d'un voyage à Belo Horizonte. Le jour du concert, il s'improvise roadie pour le chanteur et guitariste Max Cavalera et fait aussi un bœuf avec le groupe pendant les entractes. Après le départ du guitariste Jairo Guedz, Kisser auditionne pour le poste vacant et devient membre permanent[5]. La même année, il joue avec le groupe pour la première fois à Caruaru, Pernambuco et participe à l'enregistrement de l'album Schizophrenia[6]. Son arrivé dans Sepultura contribue à façonner le son de la formation, alors en plein évolution[7]. Max Cavalera dira de lui:

« "... Il a apporté de nouvelles idées et des inspirations dans Sepultura. Le résultat est devenu Schizophrenia." »

Sur Schizophrenia et Beneath the Remains, Kisser coécrit les paroles avec Max tandis que l'ensemble du groupe écrit la musique. Pour Arise et par la suite il commence à composer ses propres chansons. De plus, Kisser accompagne occasionnellement au chant lors de concerts et des enregistrements. Il a aussi assuré le chant pour Sepultura en 1996, au cours du festival de Monsters of Rock à Castle Donington, quand Max Cavalera était contraint de s'absenter pour assister aux obsèques de son beau-fils Dana Wells.

Andreas Kisser avec des fans à Metalmania 2007 à Katowice.

HAIL![modifier | modifier le code]

Kisser est également membre du supergroupe de métal HAIL! qui a été formé en 2008 par David Ellefson et Mark Abbattista, directeur musical[8]' [9]. En plus de Kisser et Ellefson le groupe réunit Tim "Ripper" Owens, Paul Bostaph, Mike Portnoy, Jimmy DeGrasso, Phil Demmel et Roy Mayorga. La formation originale, qui se compose de DeGrasso, Ellefson, Kisser et Owens joue une série de concerts au Chili en 2009. S'ensuit une tournée européenne et un concert exclusif au Liban. En 2010 HAIL! repart en tournée en Europe et donne quelques concerts au États Unies. La formation se compose alors d'Andreas Kisser, Tim "Ripper" Owens, Paul Bostaph et James LoMenzo[10]' [11]' [12].

De La Tierra[modifier | modifier le code]

En 2012 Kisser forme le supergroupe latino-américain De La Tierra avec Alex González de Maná, Andrés Giménez de A.N.I.M.A.L. et Sr. Flavio de Los Fabulosos Cadillacs. Le groupe a récemment publié une bande-annonce ainsi que quelques vidéos de l'enregistrement[13]' [14].

Album Solo[modifier | modifier le code]

En août 2009 Kisser sort son premier album solo, intitulé Hubris I & II, qu'il a mis 6 ans à compléter et qu'il a produit en grande partie lui-même[15]. Quand il n'était pas actif avec Sepultura, Kisser expérimentait des idées musicales, écrivait et enregistrait des maquettes, dont certains ont été conservées pendant 15 ans. En 2007, il publie quelques extraits vidéos de l'enregistrement sur son compte YouTube[16]' [17]. Dans les mois qui ont suivi la sortie de l'album Kisser a joué quelques concerts au Brésil pour le promouvoir et a participé au tournage du clip vidéo pour la chanson "Em Busca do Ouro". L'album a éventuellement été nommé au Latin Grammys de 2010 dans la catégorie du meilleur album rock brésilien[18].

Collaborations[modifier | modifier le code]

Entre 1995 et 1996 Kisser a enregistré plusieurs maquettes avec Jason Newsted et Tom Hunting sous différents pseudonymes. Le trio a d'abord enregistré trois morceaux, sous le nom de Sexoturica, qui seront inclut plus tard dans la compilation IR8 vs Sexoturica[19]. Dans le second projet, appelé Quarteto da Pinga et qui comprend Robb Flynn, ils enregistrent deux pistes et une reprise de Motörhead[20]. En 1996 Kisser renouvèle sa collaboration avec Newsted pour le projet Godswallop qui comprend Carl Coletti à la batterie et Sofia Ramos au chant[21].

De plus, Kisser a collaboré sur l'album de plusieurs groupes tels que Asesino, Astafix, Biohazard, Burning in Hell, Claustrofobia, Korzus, Krusader, Nailbomb, Ratos de Porão et The AK Corral. En 2005 Kisser participe à l'enregistrement de l'album Roadrunner United et au concert de célébration des 25 ans du label Roadrunner[22]' [23]. En 2008 il travaille sur l'album Album Branco, qui est une reprise d'album blanc des Beatles par des musiciens brésiliens. Il joue sur les pistes Piggies et Helter Skelter[24]' [25].

Kisser a également produit et coproduit plusieurs albums. En 1992 Kisser coproduit l'album Shadow of a Time to Be de Hammerhead[26]. En 2004, il enregistre trois morceaux pour l'album Treme Terra du groupe de rock brésilien Sayowa, coprodruit l'album Check Mate de Necromancia et joue sur le morceau Greed Up To Kill[27]. En 2006, il a coproduit avec Stanley Soares le deuxième album de Sayowa[28]' [29].

Musique de film[modifier | modifier le code]

Kisser a travaillé sur la bande son de films brésilien. En 1998 il enregistre avec Igor Cavalera, sous la production d'André Moraes à l'Estudio ION à São Paulo, la musique du film No Coração dos Deuses ("Au cœur des Dieux") qui sort en 1999[30]. Kisser a aussi travaillé aux côtés de Tony Bellotto, Eduardo de Queirós et Charles Gavin sur la musique du film Bellini ea Esfinge ("Bellini et le Sphynx») sorti en 2002[31]. Kisser a collaboré à nouveau sur la bande originale de la suite Bellini eo Demônio ("Bellini et le Diable") qui sort en 2008[32].

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Andreas Kisser (Nova Rock 2014)

En 1992, Kisser auditionne pour le poste temporaire de guitariste accompagnateur pour Metallica, car James Hetfield avait subi de graves brûlures à la main suite à un accident pyrotechnique. Il n'est finalement pas retenu.

En 2008, il part en tournée avec Scorpions pour une série de concerts au Mexique et au Brésil[33].

En 2011 Kisser remplace le guitariste d'Anthrax, Scott Ian, pour une série de dates européennes, y compris les concerts Big 4 au Sonisphere Festival à Göteborg, en Suède ainsi qu'à Knebworth, au Royaume-Uni et d'Amnéville, en France. Ian était resté au États-Unies pour assister à la naissance de son premier enfant[34]' [35].

Kisser a joué quelques concerts avec le groupe de reprises brésilien Clube Big Beatles dans le Cavern Club de Liverpool. En août 2012, une brique portant son nom est inaugurée dans le mur des célébrités du club, faisant de Kisser le premier musicien brésilien et, conjointement, le premier guitariste de métal à être honoré de cette façon[36]' [37] .

Équipement[modifier | modifier le code]

Tout au long de sa carrière Kisser a utilisé de nombreuses guitares de marques différentes. À ses débuts avec Sepultura il jouait sur une Ibanez RG440. Plus tard, il a acquis une Charvel Model 2 et une Jackson Randy Rhoads qu'il utilise encore à ce jour. Dans les années 1990 Kisser a également utilisé des guitares ESP et Fernandes[38]. Il joue actuellement sur des guitares Fender, depuis 2002, Jackson et Seizi, depuis 2011[39]' [40]. Ses guitare sont accordées en Ré standard et en Si bémol standard. Pour une tournée, il prend quatre guitares avec lui, deux pour chaque réglage. Kisser possède une collection d'environ 40 guitares, dont[41]:

  • ESP Explorer
  • ESP Horizon 3
  • ESP Viper
  • Fender Stratocaster
  • Fernandes AFR-150S
  • Jackson Soloist
  • Jackson Randy Rhoads
  • Seizi Mosh custom

Pour l'amplification Kisser utilise un préamplificateur Mesa Boogie Triaxis qui est relié à deux têtes de l'amplificateur et deux à quatre baffles d’extension 4 x 12". Quand il se produit au Brésil il utilise parfois des amplificateurs de la marque Meteoro, qui a sortie différents modèles signature tel que le MAK 3000[42]. Au part avant Kisser utilisait un préamplificateur MIDI ADA MP-1 et des amplificateurs Marshall.

  • Mesa Boogie Triaxis
  • Mesa Boogie Strategy 500
  • Mesa Boogie Triple Rectifier
  • Mesa Boogie 4x12
  • EVH 5150
  • Marshall JCM 800 2204
  • Marshall 4x12
  • Meteoro MAK 3000
  • Orange Rockerverb

Sur scène Kisser utilise un MXR Carbon Copy et un Cry Baby Wah modèle signature[43].

  • Boss CH-1 Super Chours
  • Dunlop Buddy Guy CryBaby Wah
  • Dunlop Andreas Kisser CryBaby Wah
  • Morley Wah
  • MXR Carbon Copy
  • Rocktron Hush Super C
  • Médiators Dunlop 0,88 mm and James Hetfield Black Fang 0,96 mm
  • Cordes SG signature (.10-.46 et .13-.56)

Vie privée[modifier | modifier le code]

Kisser est marié à Patricia Perissinotto Kisser et a trois enfants: Giulia (née en 1995), Yohan (né en 1997) et Enzo (né en 2005). Il est fan de football, particulièrement du club brésilien São Paulo Futebol Clube. En plus de sa carrière de musicien, Kisser mène d'autres activités liées à la musique. En 2010, il écrit une chronique hebdomadaire pour Yahoo! Brasil Music et depuis janvier 2013, il anime sa propre émission de radio avec son fils Yohan, intitulée Pegadas de Andreas Kisser ("Pistes d'Andreas Kisser"). L'émission est diffusée sur la station de radio brésilienne 89FM Rádio Rock[44]' [45]' [46].

Discographie[modifier | modifier le code]

Sepultura[modifier | modifier le code]

Autres travaux[modifier | modifier le code]

Pestilence

  • 1987 - Slaves of Pain (maquette)

Quarteto da Pinga

  • 1995 - Demo

Sexoturica

Album solo

Asesino

Astafix

Biohazard

Burning in Hell

  • 2006 - Believe

Claustrofobia

  • 2005 - Fulminant

Korzus

  • 2004 - Ties of Blood

Krusader

  • 2009 - Angus

Nailbomb

Necromancia

  • 2001 - Check Mate

Ratos de Porão

  • 1987 - Cada Dia Mais Sujo e Agressivo / Dirty and Aggressive

Roadrunner United

Références[modifier | modifier le code]

  1. Aurelio Mendes, « Semana Especial – Andreas Kisser. Biografia »,‎ 2012
  2. « Interview with Andreas Kisser, Sepultura guitarist, on the eve of their show supporting Motorhead at Exeter Uni, November 17th », This Month: Sepultura, MCJstyle
  3. MDuffy, « Jackson Q&A: Andreas Kisser », Artist News, Fender Musical Instruments Corporation,‎ 2013
  4. « Band page Pestilence (Bra) », The Metal Archives
  5. « Sepultura's History 1984 - 1991 »,‎ 1991
  6. Garry Sharpe-Young, « SEPULTURA biography », Rockdetector, Musicdetector Websites,‎ 2009
  7. (en) Sepultura ; words by Max Cavalera and Andreas Kisser ; music by Max Cavalera, Igor Cavalera, Andreas Kisser, Paulo Jr. ... [et al.] ; transcribed by Steve Gorenberg, Dale Turner and Mark Phillips, Schizophrenia : for 1 stemme og 1-2 guitarer med becifring (med guitargreb), Port Chester, N.Y., Authorized ed.,‎ 1995, 87 p. (ISBN 0895248743), p. 3
  8. « Official Home of Hail! », Hailthemasses.com,‎ 2009-04-27 (consulté le 2012-01-11)
  9. « Hail! The all-star Band – Overview / Interview », LebMetal,‎ 2009
  10. « Official Home of Hail! », Hailthemasses.com,‎ 2009-04-27 (consulté le 2012-01-11)
  11. « Hail! to Continue Tour Despite Paul Gray's Passing; James Lomenzo to Step In », Metal Underground
  12. « Hail! blog », Myspace,‎ 2012
  13. Matias Cugat, « De La Tierra 2013 Teaser 01 », delatierramusic, YouTube,‎ 2013
  14. « De La Tierra Desde El Estudio! », delatierramusic, YouTube,‎ 2013
  15. « SEPULTURA's ANDREAS KISSER: Six Songs From Solo Album Available For Streaming », Blabbermouth,‎ 2009
  16. « Interview with Andreas Kisser (November 2009) », Powerofmetal.dk,‎ 2009
  17. Aaron Willschick, « Interview with Sepultura guitarist & solo artist Andreas Kisser », PureGrainAudio,‎ 2009
  18. « SEPULTURA Guitarist's Solo Debut Nominated For LATIN GRAMMY », Blabbermouth,‎ 2010
  19. « Former METALLICA Bassist To Release Much-Circulated Demos », Blabbermouth,‎ 2002
  20. « VOIVOD Set Tentative Release Date For Comeback CD », Blabbermouth,‎ 2002
  21. « GODSWALLOP: NEWSTED/KISSER Project Posted Online », Blabbermouth,‎ 2004
  22. « ROADRUNNER UNITED CONCERT SETLIST », Roadrunner Records,‎ 2011
  23. « Full Lineup Announced For ROADRUNNER RECORDS' 25TH ANNIVERSARY CONCERT », Blabbermouth,‎ 2005
  24. « Various – Álbum Branco », Discogs
  25. « Andreas Kisser's Lostapes - Helter Skelter (Mar 2008, #1) », Youtube
  26. « Hammerhead (13) – Shadow Of A Time To Be », Discogs
  27. « Necromancia – Check Mate », Discogs
  28. « Sayowa band biography »
  29. « Andreas Kisser about SAYOWA », sayowavideos, Youtube,‎ 2007
  30. « No Coração Dos Deuses », Discogs
  31. « Distribuição BELLINI E A ESFINGE Ficha Técnica », Copacabanafilmes,‎ 2002
  32. Giu Furlan, « As novas pegadas de Andreas Kisser no Centro Cultural São Paulo », Universo do Rock,‎ 2008
  33. « SEPULTURA Guitarist To Tour With SCORPIONS In South America, Mexico », Blabbermouth,‎ 2008
  34. « Sepultura's Andreas Kisser On Anthrax », NME
  35. Bram Teitelman, « I Am The Dad: Scott Ian To Sit Out Anthrax Shows; Andreas Kisser Filling In », Metal Insider,‎ 2011
  36. « Brazilian Rocker Andreas Kisser Joins Liverpool's Cavern Club Wall of Fame in Mathew Street Ceremony »
  37. « Andreas Kisser e Clube Big Beatles em Liverpool », Keko Sinclair, YouTube,‎ 2012
  38. « Biography of Andreas »
  39. « Artist page », Seizi Guitars
  40. « Andreas Kisser (SEPULTURA) », Guitariste.com,‎ 2003
  41. Rory Sullivan, « Sepultura's: ANDREAS KISSER! », All Out Guitar,‎ 2008
  42. « [Artistas] », Amplificadores Meteoro
  43. « DunlopTV Andreas Kisser/Sepultura », jimdunlopusa, YouTube,‎ 2011
  44. « Andreas Kisser / Sepultura Info », Dunlop Manufacturing, Inc.,‎ 2013
  45. Emanuel Seagal, « Andreas Kisser: "música de criança", título de nova coluna », Whiplash.Net,‎ 2010
  46. Tiago Marinho, « PEGADAS DE ANDREAS KISSER », RadioRock,‎ 2013

Liens externes[modifier | modifier le code]