Andreas Gursky

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gursky (homonymie).

Andreas Gursky

Description de cette image, également commentée ci-après

Andreas Gursky (à gauche)

Naissance (59 ans)
Leipzig
Nationalité Drapeau de l'Allemagne Allemagne

Andreas Gursky, né le à Leipzig, est un photographe allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Grands père de photographes, Gursky étudie d'abord la photographie à Essen ; en 1980, il entre à l'école des beaux-arts de Düsseldorf (Kunstakademie Düsseldorf) et devient l'élève de Bernd et Hilla Becher[1]. Sa première œuvre exposée est la photo d'une cuisinière à gaz allumée (1980; 98 x 71 cm)[1]. Il est surtout connu pour ses images très grands formats d'une implacable définition. C'est un des derniers tenants du réalisme photographique proche des théories de l'école de Düsseldorf, mais on peut aussi le rapprocher du pop art et d'Andy Warhol pour le choix de ses thèmes et son goût des séries[2].

Cet artiste fait des photographies vertigineuses, des photos où l'on peut apercevoir des foules humaines, des fenêtres, des objets à l'infini, au point de ne plus distinguer une silhouette d'une autre. Une photo représentative est ainsi Tokyo, Stock Exchange (1990; 205 x 260 cm), où apparaissent plusieurs centaines de personnes[1]. Les photographies d'Andreas Gursky sont habitées par le principe de répétition générale. Elles présentent aussi un intérêt sur le plan architectural : Andreas Gursky photographie le monde « global »[3], post-moderne, de verre et d'acier.

Au début des années 1990, Gursky a commencé à utiliser les ressources de la photographie numérique, qui lui permet de combiner plusieurs photographies d'un même objet prises d'endroits différents (par exemple, Paris, Montaparnasse, 1993, 187 x 428 cm; image au rythme géométrique proche de l'abstraction d'un immeuble dans son entièreté)[1]. Le travail de retouches numériques lui permet aussi de concilier photos de grand format, souvent prises d'un point de vue élevé voire aérien, avec le zoom et des détails minutieux[4].

Ses photographies sont parmi les plus chères au monde : 99 Cent II Diptych (2001) a été adjugée 1 700 000 livres (3 346 456 dollars) dans une vente aux enchères à Sotheby's à Londres le 7 février 2007. Rhein II (1999) a atteint 4,3 millions de dollars (3,1 millions d'euros) lors d'une vente aux enchères chez Christie's à New York le 8 novembre 2011[5]. Les deux photographies sont devenues les plus chères du monde à leur mise en vente.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • 1985 : Rhein Oberkassel, MYM (Musée Yonnais Municipal), La Roche-sur-Yon
  • 1987 : Seilbahn, Dolomiten, MYM (Musée Yonnais Municipal), La Roche-sur-Yon
  • 1989 : Giordano Bruno, MNAM, Paris
  • 1991 : Siemens, Amberg, MNAM
  • 1993 : Mercedes, Ramsttatt, MNAM
  • 1999 :
    • Chicago Board of Trade.
    • 99 cent, MNAM
  • 2000 : EM Arena, Amsterdam.
  • 2001 ; Madonna 1, MNAM
  • 2003 : PCF, Paris, MNAM
  • 2005 : Bahrain I
  • 2006 :May Day V
  • 2007 :
    • Kamiokande.
    • Kuwait Stock Exchange.

Expositions personnelles[modifier | modifier le code]

1987

  • Aéroport de Düsseldorf

1988

  • Galerie Johnen & Schöttle, Cologne

1989

  • Centre genevois de Gravure contemporaine, Genève
  • Galerie 303, New York
  • Museum Haus Lange, Krefeld

1991

  • Galerie Rüdiger Schöttle, Munich
  • Galerie Johnen & Schöttle, Cologne
  • Galerie 303, New York
  • Galerie Rüdiger Schöttle, Paris
  • Kunstlerhauss, Stuttgart

1992

  • Kunsthalle, Zurich
  • Galerie Victoria Miro, Londres
  • Galerie Lia Rumma, Naples

1993

  • Galerie Monka Sprüth, Cologne

1994

  • Deichtorhallen, Hamburg, ("Andreas Gursky : Fotografien 1984-1993") ; puis Fondation De Appel, Amsterdam
  • Case d’Arte, Milan

1995

  • Galerie 303, New York
  • Lumen Travo, Amsterdam
  • Rooseum-Centre d’Art contemporain, Malmö
  • Tate Gallery, Liverpool, (« Andreas Gursky : Images »)
  • Galerie Mai 36, Zurich
  • Portikus, Francfort-sur-le-Main

1996

  • Galerie Ghislaine Hussenot, Paris
  • Galerie Specta, Copenhague
  • Galerie Victoria Miro, Londres
  • Galerie Monika Sprüth, Cologne

1997

  • Galerie Mai 36, Zurich
  • Galerie Rüdiger Schöttle, Munich
  • Galerie Mattew Marks, New York

1998

1999

2001

2002

2007

2009

2014

Sources[modifier | modifier le code]

  • Hans Werner Holzwarth, Art Now Vol 3. A cutting-edge selection of today's most exciting artists, Cologne, Taschen, 2008, p. 204-207.
  • Uta Grosenick, Burkhard Riemschneider, Art Now. 137 Artists at the Rise of the New Millenium, Cologne, Taschen, 2002, p. 188-191.
  • Frédérique Chapuis, « Un très grand photographe, Andreas Gursky », Télérama n° 2694, 2001, p. 10 et suiv.

Cote[modifier | modifier le code]

  • Novembre 2006, 99 Cent II Diptychon (2001), a été vendu pour 2,48 M$ chez Phillips à New-York.

Voir aussi[modifier | modifier le code]


Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Andreas Gursky - La photo globalise le monde, film documentaire de Jan Schmidt-Garre, Allemagne, 2009, 55'

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d The National Museum of Art, Osaka, Andreas Gursky (2014), Liste des oeuvres exposées (en) et (jp) (4 p.)
  2. Bedfellows. Two artists who understand the beauty of business, The Economist 20/9/2009.
  3. M. Rustin, Andreas Gursky: Global Photographer, Dissent (Èté 2001), p. 97-98
  4. S. Beyst, Andreas Gursky, from a world spirit's eye view (mars 2007)
  5. Gursky Photo of Rhine Sells for $4.3M, Becomes World’s Most Expensive Pic
  6. Site officiel du Musée