Andreas Carlgren

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Andreas Carlgren
Andreas Carlgren en 2008.
Andreas Carlgren en 2008.
Fonctions
Ministre de l'Environnement de la Suède
6 octobre 200629 septembre 2011
Prédécesseur Lena Sommestad
(Environnement)
Mona Sahlin
(Développement durable)
Successeur Lena Ek
Biographie
Nom de naissance Hemming Carlgren
Date de naissance 8 juillet 1958 (56 ans)
Lieu de naissance Upplands-Bro, Suède
Parti politique Parti du Centre
Conjoint Tomas Harila
Diplômé de Université de Stockholm
Profession Professeur

Andreas Carlgren

Hemming « Andreas » Carlgren, né le 8 juillet 1958 à Upplands-Bro, est un homme politique suédois membre du Parti du Centre (C).

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1981, il entreprend pour deux ans une formation de professeur à l'Université de Stockholm. Il exerce ce métier à partir de 1987, puis est engagé pour travailler sur les programmes de développement environnemental pour les entreprises par M-Gruppen, une société de formation professionnelle. Il démissionne en 1990.

Il a par ailleurs été directeur général du Comité suédois d'intégration entre 2002 et 2006.

Après avoir divorcé, il révèle en 1995 qu'il est homosexuel et conclut une union civile avec Tomas Harila. Il est par ailleurs père de trois enfants issus de son premier mariage.

Parcours politiques[modifier | modifier le code]

Au sein du Parti du Centre[modifier | modifier le code]

Andreas Carlgren est élu président des Jeunes du Parti du Centre (CUF) en 1984. Il abandonne ce poste trois ans plus tard.

En 1992, il devient second Vice-président du Parti du Centre, puis est désigné premier Vice-président du parti de 1998 jusqu'en 2000.

Au sein des institutions[modifier | modifier le code]

En 1990, il est nommé adjoint au maire de la commune d'Ekerö chargé de la petite enfance et des écoles. Il renonce à ce poste suite à son élection comme député au Riksdag en 1994, mais n'exerce qu'un seul mandat de quatre ans.

Le 6 octobre 2006, Andreas Carlgren devient ministre de l'Environnement de la Suède. Il est alors le premier ministre ouvertement gay dans son pays.

Au cours de la conférence de Copenhague de 2009 sur le climat, il représentait l'Union européenne, au nom de la présidence tournante alors exercée par la Suède.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]