Andreas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Andreas (Île de Man)

Andreas

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Andreas au Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême 2013

Nom de naissance Andreas Martens
Naissance 3 janvier 1951 (63 ans)
Weißenfels (Allemagne)
Profession auteur de bande dessinée
Distinctions
Prix Bonnet d'âne (2001)

Compléments

Rork, Arq, Capricorne, Fantalia, Comix 2000

Andreas (de son vrai nom Andreas Martens) est un scénariste et dessinateur de bande dessinée, né le 3 janvier 1951 à Weißenfels, en Allemagne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir vécu à Weißenfels où il est né, Andreas déménage pour Düsseldorf en 1965. En 1972, ratant la date des inscriptions de l'Institut Saint-Luc à Bruxelles, il commence ses études artistiques à l'Académie des beaux-arts de Düsseldorf. Il y passera un an.

C'est donc 1973 qu'Andreas quitte l'Allemagne pour se rendre en Belgique afin d'y étudier, pendant trois ans, à l'Institut Saint-Luc. Il y rencontre Philippe Berthet, Antonio Cossu et Philippe Foerster avec qui il travaillera en atelier en 1977. Dès la seconde année d'étude, il suit en parallèle, les cours d'Eddy Paape à l'Académie de Saint-Gilles pendant deux ans. C'est Jijé qui préside son jury de fin d'étude à Saint-Luc.

En 1978 il passe en France, d'abord pour Paris puis Saint-Brieuc (1982) et enfin Rennes (1995).

Il débute en participant aux revues (À suivre), Le Journal de Tintin et Métal hurlant.

En 1978 il crée le personnage de Rork pour la revue Le Journal de Tintin. Ses aventures seront reprises en albums dans la collection Histoires et légendes des éditions Le Lombard.

Son premier album publié est Révélations posthumes en 1980 aux éditions Bédérama, avec François Rivière comme scénariste. C'est un recueil des quatre histoires imaginaires sur les écrivains H. P. Lovecraft, Agatha Christie, Jules Verne, et Pierre Loti, parues dans la revues (À suivre) et utilisant la technique de la carte à gratter.

En 2001, le festival de bande dessinée Quai des Bulles de Saint-Malo lui a remis le prix Bonnet d'âne.

En 2002, il participe à la grande aventure Donjon chapeautée par Lewis Trondheim et Joann Sfar en dessinant un album de la série Monster dans la collection Humour de rire des éditions Delcourt.

Depuis 1997 il travaille principalement sur ses deux plus longues séries : Capricorne (au minimum 20 tomes) pour les éditions du Lombard et Arq (prévue en 18 tomes) pour celles de Delcourt.

Depuis 2001, Andreas délègue la colorisation de la série Capricorne à Isabelle Cochet. En 2006, le partenariat se pérennise, Isabelle Cochet participe au dessin de l'album Quintos.

Auteur prolifique, il a publié une quarantaine d'albums en 25 ans. Il sait se faire le déconstructeur facétieux du récit à suspense. Exploitant à fond les possibilités graphiques de son art, poussant constructions narratives et découpages audacieux vers une complexité sans concession (Cyrrus-Mil, le Triangle rouge, X-20), Andreas construit une œuvre sincère, parfois déroutante, mais unique.

Il est émule à la fois de H. P. Lovecraft, d’Edgar Allan Poe et de la série noire dans les thèmes qu'il aborde ; graphiquement, il se dit influencé par Bernie Wrightson et Neal Adams (ce n'est pas par hasard que deux personnages de Rork s'appellent respectivement Bernard Wright et Adam Neels), mais aussi Barry Windsor-Smith ou même Alex Toth (autrement dit par des dessinateurs de comics).

Publications[modifier | modifier le code]

Albums de bande dessinées[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Bibliographie d'Andreas.

Collectifs[modifier | modifier le code]

Histoires courtes non reprises en album[modifier | modifier le code]

  • Schizo (5 pages parues dans la revue 9ème rêve no 1 en 1978)
  • Chlorophylle contre les rats noirs (d'après Raymond Macherot, 2 pages parues dans Le Journal de Tintin no 316 en 1981)
  • Doublures (scénario de François Rivière, 3 pages parues dans (À suivre) Hors-Série John Lennon en 1981)
  • Le Monstre... (1 illustration parue dans Le Journal de Tintin no 313 en 1981)
  • L'Ouvrier disparu (scénario de Gérard Santi, 4 pages parues dans la revue Viper no 1 en 1981)
  • Le Pirate (1 planche parue dans Spirou no 2236 en 1981)
  • Les Oubliés (9 planches parues dans le Super Tintin no 18 en 1982 avec le personnage de Rork)
  • Les Aventures mystérieuses et rocambolesques de l'agent spatial (1 planche parue dans Le Journal de Tintin no 559 en 1986)
  • Changeons d'air (3 pages parues dans (À suivre) hors-série Rythm n'bulles en 1986)
  • Le sauveur du crétacé (2 pages parues dans Le Journal de Tintin no 619 en 1987 avec le personnage de Rork)
  • X-20 (10 pages parues dans la revue Conséquences no 13/14 en 1990)
  • Les lettres (dessins Andreas et Cossu, scénario Michel Jamsin, 6 pages parues dans la revue Brazil no 2 en 1994)
  • La Guerre (2 pages et demi parues dans le fanzine T.A.O. no 3 en 1996)
  • L'Ours (scénario Jean-Luc Cornette, 5 pages parues dans Pavillon Rouge no 5 en 2001)

Illustrations[modifier | modifier le code]

Portfolio et rares[modifier | modifier le code]

  • La Messagère (Éditions Jonas, 1984)
    Portfolio de 10 sérigraphies, tiré à 650 exemplaires, sous étui, couleurs directes : Andreas
  • Monster (édition Vonk (Hollande), septembre 1985)
    Album offert format 16x24 souple, 8 pages noir et blanc et bichromie : Andreas
    Réédition : Delcourt, janvier 1999. Offert à l'achat de 3 albums d'Andreas chez Delcourt

Sur Andreas[modifier | modifier le code]

  • Yves Lacroix et Philippe Sohet (dir.), Andreas. Une Monographie, Mosquito, 1997.
  • Yves Lacroix et Philippe Sohet, L'Ambition narrative. Parcours dans l'œuvre d'Andreas, Éditions XYZ, 1999. (ISBN 2892612667)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]