Andreï Eberhardt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Eberhardt.
Portrait de l'amiral Eberhardt

Andreï Eberhardt (en russe : Андрей Августович Эбергард, ISO 9 : Andrej Avgustovič Èbergard), né en 1856, décédé en 1919, est un amiral de la Marine impériale de Russie qui fut chef de l'état-major général de la flotte russe (1910) et commandant en chef de la Flotte de la mer Noire (1911).

Biographie[modifier | modifier le code]

C'est en 1878 qu'il termine ses études au corps des cadets de la Marine. En 1882-1884, il est dans la flotte de l'océan Pacifique, commandée par le contre-amiral Kopytov, puis il est aide-de-camp de l'amiral Chestakov au ministère de la Marine, à partir de 1886. En 1891, il est nommé officier de signalisation de l'état-major du chef de l'escadre du Pacifique, le vice-amiral Tyrtov. Il sert entre 1894 et 1896 comme attaché de marine à Constantinople.

Eberhardt poursuit sa carrière en mer Noire, d'abord à bord de la canonnière Donets (1896-1897), puis du cuirassé Catherine II (1897-1898) et du cuirassé Tchesma.

il est transféré à la flotte d'Extrême-Orient en 1898, où il commande la canonnière Mandjour (Mandchourie en russe) de 1899 à 1901. Il a l'occasion de commander temporairement le croiseur cuirassé Amiral Nakhimov pendant la révolte des boxers de 1900.

Eberhardt est nommé capitaine de premier rang, le 6 décembre 1902, et quelques jours plus tard, le 1er janvier 1903, capitaine de flotte à l'état-major de l'escadre de l'Océan Pacifique. Puis la guerre russo-japonaise éclate.

Il est nommé le 23 avril 1904 comme chef en fonction de l'état-major naval de l'amiral Alexeïev, alors qu'il commande depuis le 12 avril le cuirassé Tsarévitch. Il ne peut assumer cette fonction, car il part de la forteresse avec l'amiral Alexeïev, le 22 avril. Il commande également par la suite le cuirassé Empereur Alexandre II et le Panteleïmon (1906). Il est élevé au grade de contre-amiral en 1907.

En 1908, il est nommé chef de l'état-major de la marine impériale de Russie et en 1911, commandant en chef de la Flotte de la mer Noire. Il est nommé vice-amiral en 1909.

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Lors de la déclaration de la Première Guerre mondiale, malgré son tempérament d'attaquant, il adopte une tactique défensive. Il établit le blocus naval de Zonguldak, malgré des navires techniquement dépassés, afin de priver la flotte germano-turque de charbon. En attendant le renouvellement de la flotte prévue pour l'année 1915, il fait disposer des mines autour des ports russes sur la mer Noire. Il débute alors de nouvelles actions offensives contre les positions turques dans le Bosphore en sapant les intérêts ottomans sur les côtes d'Anatolie.

Limogé en 1916 par Nicolas II, Andreï Eberhardt est remplacé par l'amiral Koltchak en juillet 1916. La même année, il quitte l'armée et siège comme membre du Conseil d'État.

Révolution russe[modifier | modifier le code]

Lors de la Révolution russe, il est arrêté et emprisonné puis libéré peu de temps après. Il décède en 1919 à Petrograd.

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]