Andreï Chkouro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Andreï Grigorievitch Chkouro
Андрей Григорьевич Шкуро
Image illustrative de l'article Andreï Chkouro

Naissance 19 janvier 1887
Pachkovskaïa, oblast du Kouban
Drapeau de la Russie Impériale Empire russe
Décès 17 janvier 1947 (à 59 ans)
Moscou, RSFS de Russie
Drapeau de l’URSS Union soviétique
Origine Drapeau de la Russie Impériale Empire russe
Allégeance Drapeau de la Russie Impériale Empire russe
Flag of Russia.svg Armées blanches
Flag of German Reich (1935–1945).svg Allemagne nazie
Grade IRA F7LtGen 1917 h.png Lieutenant-général
Années de service 1907 – 1945
Conflits Première Guerre mondiale
Guerre civile russe
Seconde Guerre mondiale
Commandement Armée du Kouban
Corps de cavalerie du Kouban des Forces Armées du Sud de la Russie
Faits d'armes Campagne de Yougoslavie
Distinctions Ordre de Sainte-Anne IVe classe Ordre de Sainte-Anne
Ordre de Saint-Stanislas IIIe classe Ordre de Saint-Stanislas
Ordre du Bain Ordre du Bain

Andreï Grigorievitch Chkouro (en russe : Андрей Григорьевич Шкуро), né le 19 janvier 1887, stanitsa Pachkovskaïa (ru) près d'Ekaterinodar (Russie) et mort le 17 janvier 1947, Moscou (RSFS de Russie), est un général russe qui combattit dans les armées blanches durant la guerre civile russe et fut aussi chef d'une division de partisans appelés « les Loups ».

Formation[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille de Cosaques du Kouban, Chkouro entama une carrière militaire en 1907, après des études à l'école de cavalerie de Nikolaïev. Il servit dans les troupes cosaques du Kouban. Pendant la Première Guerre mondiale, il combattit sur le front de Galicie et fut promu iessaoul en 1915. En 1916, il forma un détachement spécial de Cosaques du Kouban chargé d'opérer des raids pour désorganiser les lignes arrières de l'ennemi. De façon informelle, ce détachement était appelé la sotnia des loups. Avant la révolution, Chkouro et ses hommes sévirent sur le front roumain. Après la Révolution de Février, ils furent transférés sur le front du Caucase pour combattre l'armée turque.

La guerre civile[modifier | modifier le code]

Blessé en décembre 1917 par des inconnus, Chkouro forma en mai 1918 une unité de partisans combattant les bolchéviques dans la région de Kislovodsk. En juin 1918, il rejoignit à Stavropol l'armée des volontaires du général Dénikine, mais ses méthodes brutales et sans scrupules sont contestées[1]. Il participa également aux travaux de la rada du Kouban, professant des opinions hostiles au séparatisme.

En mai 1919, il commanda avec le grade de lieutenant-général l'ensemble de la cavalerie blanche.

En mai 1920, en conflit avec le général Wrangel, Chkouro quitta le service actif et il partit en exil en Yougoslavie, puis en France.

La Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Durant la Seconde Guerre mondiale, il fut employé par le Troisième Reich pour mener des actions en Yougoslavie contre les partisans communistes. Capturé par les Britanniques après le conflit, il fut livré à l'Union soviétique, condamné à mort et exécuté par pendaison.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cf. Trušnovič A.R., Mémoires d’un du régiment de Kornilov : 1914—1934 et Mémoires du général Wrangel, 1930.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Article général Pour un article plus général, voir Les cosaques pendant la Seconde Guerre mondiale.

Sur les autres projets Wikimedia :