Andreï Amalrik

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Andrei Amalrik, 1976
Andrei Amalrik, 1976

Andreï Alexievitch Amalrik (Андрей Алексеевич Амальрик) est né à Moscou le 12 mai 1938 et est décédé en Espagne à la suite d'un mystérieux accident de voiture à l'été 1980. Écrivain russe, il contesta plusieurs fois le régime soviétique, en écrivant des essais dérangeants, tels L'Union soviétique survivra-t-elle en 1984 ? (1970). Il fut également l'un des fondateurs du Mouvement démocratique soviétique.

Début de vie et études[modifier | modifier le code]

Après des études secondaires difficiles, en 1960, il fait des études d'Histoire et intègre l'université de Moscou en 1962-1963. Il en est d'ailleurs exclu du fait de son mémoire dérangeant sur les origines de l'État russe Normands et la Russie de Kiev, qui lui valent d'être espionné et interrogé par deux fois par le KGB. Il exerce plusieurs métiers avant et après ses études.

Des protestations sur la société qui dérangent[modifier | modifier le code]

Condamnation[modifier | modifier le code]

La publication de son livre L'Union soviétique survivra-t-elle en 1984 ? a valu à Amalrik un séjour dans un camp de travail de la Kolyma.

Son exil forcé[modifier | modifier le code]

Amalrik a été refoulé vers les Pays-Bas. Il y résidait dans une famille d'origine française.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Andreï Amalrik, L'Union soviétique survivra-t-elle en 1984 ?..., Paris, Fayard,‎ 1970 (OCLC 462991990)
  • Andreï Amalrik, Les quatorze amants de l'affreuse Mary-Ann et autres pièce courtes, Gallimard, 1970, 1974

Liens externes[modifier | modifier le code]

Yves Florenne, Le Monde diplomatique, juillet 1970. "L’Union soviétique survivra-t-elle en 1984? Andrei Amalrik"