Andrée Vaurabourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Andrée Vaurabourg

alt=Description de l'image Andrée Vaurabourg.jpg.
Naissance 8 septembre 1894
Toulouse, Drapeau de la France France
Décès 18 juillet 1980
Paris, Drapeau de la France France
Activité principale Pianiste, pédagogue
Élèves Pierre Boulez, Roger Matton

Andrée Vaurabourg, née le 8 septembre 1894 à Toulouse et décédée le 18 juillet 1980 à Paris, est une pianiste et pédagogue française.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1926, elle épouse le compositeur suisse Arthur Honegger dont elle a une fille, Pascale Honegger née en 1932.

Elle est la créatrice de plusieurs des œuvres de celui qui n'est pas encore son mari dont Toccata et Variations en 1916, les Sept Pièces brèves en 1920, Le Cahier romand en 1924 et le Prélude, Arioso et Fughette en 1932.

Elle a eu comme élèves Pierre Boulez, Serge Garant et Roger Matton entre autres.

Hommages[modifier | modifier le code]

Maurice Delage lui a dédié la seconde mélodie, « Les herbes de l’oubli… », de ses Sept haï-kaïs en 1925.