Mamy Scopitone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Andrée Davis-Boyer)
Aller à : navigation, rechercher

Mamy Scopitone, de son vrai nom Andrée ou Daidy Davis-Boyer est une impresario de spectacle française, qualifiée de « grande dame du music-hall d'après-guerre »[1], puis principale productrice et réalisatrice, dans les années 1960, de Scopitones, l'ancêtre du clip vidéo. Elle est morte le 10 mars 2012, à l'âge de 94 ans[2];[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Daidy Davis-Boyer a organisée les tournées des plus grandes vedettes du music-hall des années 1950 ; Django Reinhardt, Dizzy Gillespie, Charles Trenet, Henri Salvador, Gilbert Bécaud, Mistinguett, Tino Rossi, Mouloudji, Édith Piaf, Charles Aznavour[1],[4].

Dans les années 1960, elle découvre le Scopitone, « juke-box à image » qui présente des films, tournés en décors naturels, accompagnant les chansons de la génération yé-yé. Elle exploite cet outil, produisant ou réalisant elle-même, souvent dans sa propre maison à Antibes, des centaines de films (de clips dirait-on actuellement), montrant entre autres Johnny Hallyday, Sylvie Vartan, Dick Rivers, Jeanne Moreau, Dani, Adamo, Vince Taylor, Dalida, Paul Anka, Petula Clark, Line Renaud, Claude Nougaro, Julien Clerc, Annie Cordy, Les Chaussettes Noires, Les Chats Sauvagesetc.[1] Elle utilise notamment les talents du jeune Claude Lelouch (une centaine de scopitones à son actif) pour réaliser ces films[1].

Elle est l'épouse de Roby Davis, saxophoniste de jazz et chef d'orchestre, et la mère de la musicienne Florence Davis.

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Pascal Forneri, Mamy Scopitone, l'âge d'or du clip, film documentaire de 2005, passé sur France 5 le 29 juillet 2006 et le 27 décembre 2007[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d TéléObs du jeudi 27 décembre 2007, page 57
  2. Agence France-Presse ; Paris-Normandie.fr, http://www.paris-normandie.fr/actu/deces-dune-grande-dame-du-show-business-la-productrice-daidy-davis-boyer
  3. Necrolog à France Soir
  4. Télérama du samedi 22 décembre 2007, article de Philippe Barbot.
  5. Présentation de Mamy Scopitone, l'âge d'or du clip - Site de France 5