Andréanne Lafond

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lafond.

Andréanne Lafond (née à Lyon 3e arrondissement, le 5 février 1919, et morte à Montréal, le 29 janvier 2012 (à 92 ans)[1]) est une journaliste canadienne québécoise, surtout connue comme animatrice de télévision à Radio-Canada.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née à Lyon, Andréanne Lafond est assistante à la mise en scène dans son pays natal[2], puis arrive au Canada en 1948[3], où elle est d'abord « scripte assistante[2] » pour quelques-uns des premiers films québécois (tels Le Curé de village, Séraphin, Le Rossignol et les cloches, La Petite Aurore, l'enfant martyre) et entre, en 1950, à Radio-Canada où, d'emblée accueillie par Judith Jasmin et René Lévesque[4], elle s'illustre à la télévision et à la radio pendant plus de trente ans, comme journaliste ou animatrice pigiste[3], réputée comme l'une des intervieweuses remarquables de son époque[1],[3],[4]. En parallèle, elle fonde et codirige avec Solange Chaput-Rolland le magazine Points de vue qui, tiré à 5 000 exemplaires, paraît de 1955 à 1961[1].

À la télévision, elle travaille principalement dans le cadre des émissions Carrefour (de 1953 à 1962)[5], Reportage (de 1956 à 1961)[6] et du magazine Aujourd'hui (de 1962 à 1969)[7]. On l'a aussi vue dans les émissions Format 30[8] et Format 60 (de 1969 à 1972)[9] et Actualité 24, de même qu'à l'animation du magazine littéraire Le trèfle à quatre feuilles[4].

Remplaçant Fernand Seguin dans le cadre d'une émission télévisée de la série Le Sel de la semaine, elle mène un mémorable entretien avec Léo Ferré, en 1970, restant « agréable et vive[3] », ne perdant pas son calme légendaire, ni son petit sourire, devant des propos provocateurs, misogynes, misanthropes, narcissiques, vantards ou très singuliers, mais sachant glisser, sur un ton innocent, gentil, intimiste — après une longue écoute très tolérante et apparemment complice ou trop timide —, la petite question qui s'impose et qui rend subitement tout à fait muet, très décontenancé, le trop audacieux invité[10].

À la radio, elle a mené des entrevues dans un grand nombre d'émissions, dont Métro magazine (de 1959 à 1969) et Présent, mais on retiendra surtout La vie quotidienne, qu'elle coanime avec Lizette Gervais de 1976 à 1983. À Radio-Québec (devenu Télé-Québec), dans l'émission télévisée Station Soleil[2], elle peut aussi rigoler aux côtés de Marc Laurendeau[3].

Outre cela, elle a écrit une trentaine de contes pour la radio et signé plusieurs adaptations de dramatiques à la télévision[2]. Andréanne Lafond s'est également consacrée à l'enseignement du journalisme[11].

Elle reçoit le Prix des communications du Québec, en 1983[4], et le prix de journalisme Olivar-Asselin de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, en 1987[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Stéphane Baillargeon, « Décès de l'animatrice Andréanne Lafond », dans Le Devoir, le 2 février 2012.
  2. a, b, c et d Clément Trudel, « Andréanne Lafond : L'art de l'interview », dans Le Devoir, le 18 juillet 1981, p. 13.
  3. a, b, c, d et e Stéphane Baillargeon, « Médias : Portrait de l'intervieweuse en artiste », dans Le Devoir, le 4 février 2012.
  4. a, b, c, d et e Richard Therrien, « Andréanne Lafond : une pionnière disparaît », dans Le Soleil (Québec), le 2 février 2012.
  5. « Carrefour (radio) : à l'antenne de 1953 à 1955 » (extraits : 19 clips radio dans archives.radio-canada.ca ); « Carrefour (télévision) : à l'antenne de 1955 à 1962 » (extraits : 40 clips télé dans archives.radio-canada.ca ).
  6. « Reportage (télévision) : à l'antenne de 1956 à 1961 » (extraits : 15 clips télé dans archives.radio-canada.ca ).
  7. « Aujourd’hui (1962-1969) » (extraits : 88 clips télé dans archives.radio-canada.ca ). — Diffusé après le bulletin de nouvelles de soirée, le magazine quotidien Aujourd’hui, inspirée de l’actualité, offre chaque jour près d’une heure d’informations complémentaires. Par ses entrevues, enquêtes, tables rondes ou sondages populaires, l’émission traite souvent de questions controversées. Parmi ses reporters et ses animateurs se trouvent : Michelle Tisseyre, Wilfrid Lemoine, Jacques Languirand, Raymond Laplante, Andréanne Lafond, Pierre Nadeau, Pierre Paquette, Jean Ducharme, Bernard Derome,…
  8. « Format 30 : à l'antenne de 1969 à 1973 » (extraits : 37 clips télé dans archives.radio-canada.ca ).
  9. « Format 60 : à l'antenne de 1969 à 1972 » (extraits : 20 clips télé dans archives.radio-canada.ca ).
  10. « Léo Ferré, les femmes, les chiens et les chimpanzés », interviewé par Andréanne Lafond, le 5 février 1970 (extrait vidéo, 13 min 46 s).
  11. « La journaliste Andréanne Lafond est décédée », site de Radio-Canada, le 2 février 2012.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]