André de Gouveia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

André de Gouveia (1497 - 9 juin 1548) est un humaniste portugais de la Renaissance.

Biographie[modifier | modifier le code]

André de Gouveia est né à Beja, au sud du Portugal. Il fait ses études au collège Sainte-Barbe à Paris, qui est dirigé par son oncle, le recteur Diogo de Gouveia. Plus tard, après une formation de théologie, il assure la direction du collège. Il est choisi pour diriger l'Université de Paris et le collège de Guyenne à Bordeaux.

À cette époque, Jean III, roi du Portugal, veut y faire entrer les idées neuves nées en Italie au siècle précédent et qui commencent à se répandre en Europe. Il crée des bourses pour que les Portugais puissent étudier à l'étranger, et entend favoriser les études au Portugal. Il remarque les dons de diplomate d'André de Gouveia et le nomme principal du Collège des Arts qu'il fonde en 1547 à Coimbra. Les élèves s'y préparent à l'université. Il y fait venir de nombreux professeurs, parmi lesquels on peut citer Élie Vinet, Pedro Nunes et Diogo de Teive, dans les disciplines de théologie, mathématiques, beaux-arts, droit, hellénisme. En 1548, le collège comprend 1 200 élèves.

Son oncle, fervent catholique, l'accuse de luthérianisme en raison de ses liaisons avec les réformistes. André de Gouveia admet ses relations avec Martin Luther, mais il se défend en déclarant qu'il a toujours maintenu de bonnes relations avec le clergé catholique à Paris.