André Soares (architecte)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

André Ribeiro Soares da Silva (Braga , - Braga, ) était un architecte portugais de style baroque rococo.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pendant de nombreuses années son travail a été ignoré, et en grande partie attribué à l'architecte Carlos Amarante.

Son nom, en tant que maître de l'art au Portugal, n'a été porté à la connaissance publique par les travaux de l'historien américain Robert Chester Smith qui le considère comme une figure de proue du style rococo en Europe.

Il a pris les ordres mineurs au séminaire de l'archidiocèse de Braga en avril 1737, puis fait partie l'année suivante de confrérie Notre-Dames-des-Plaisirs(Confraria de Nossa Senhora dos Prazeres). Il a alors utilisé ses dons artistiques pour les exercer en amateur. On ne connaît rien sur sa formation artistique. Il s'est probablement formé à la lecture des livres et des gravures d'architecture qu'il pouvait consulter dans la bibliothèque du palais archiépiscopal.

Principaux ouvrages[modifier | modifier le code]

Il est l'architecte, entre autres œuvres :

  • l'église Sainte-Marie-Madeleine[1], également connu sous le nom Église de Falferra, à Braga,
  • l'hôtel de ville de Braga[2],
  • le Palácio do Raio[3],[4],
  • l'église de Congregados[5] avec la chapelle des moines ou da Senhora da Aparecida
  • l'arc de Porte nouvelle[6],
  • la chapelle de Notre-Dame de l'Agonie (Capela de Nossa Senhora da Agonia), dans la freguesia de Monserrate (Viana do Castelo),
  • l'église de Lapa, à Largo da Lapa, Viana do Castelo[7],
  • l'église Notre-Dame de Consolation et des Saintes-Stations à Guimarães (Igreja de Nossa Senhora da Consolação e Santos Passos)[8],[9] ;
  • les trois chapelles de la cour des Évangélistes (Terreiro dos Evangelistas) du sanctuaire du Bon Jésus du Mont[10].

Il aussi intervenu au monastère Saint-Martin de Tibães (mosteiro de São Martinho de Tibães) et sur son grand retable[11],[12]. Il a travaillé avec le sculpteur Frère José de Santo António Ferreira Vilaça.

En 1754, pour la confrérie Notre-Dame-des-Plaisirs, il a fait le projet du retable que cette confrérie a prévu dans sa chapelle dans l'église Saint-Paul du collège des Jésuites de Braga[13]

On lui attribue les emblèmes de la Passion se trouvant au sanctuaire de Bom Jesus do Monte[14].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]