André Rouvoet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
André Rouvoet
Portrait d'André Rouvoet, en 2009.
Portrait d'André Rouvoet, en 2009.
Fonctions
Vice-ministre-président des Pays-Bas
Ministre de la Jeunesse et de la Famille
22 février 200723 février 2010
(Par intérim jusqu'au 14 octobre 2010)
Ministre-président Jan Peter Balkenende
Prédécesseur Gerrit Zalm (Vice-MP)
Hans Hoogervorst (Famille)
Successeur Maxime Verhagen (Vice-MP)
Edith Schippers (Famille)
Ministre de l'Éducation, de la Culture et de la Science par intérim
23 février 201014 octobre 2010
Ministre-président Jan Peter Balkenende (intérim)
Prédécesseur Ronald Plasterk
Successeur Marja van Bijsterveldt
Chef politique de l'Union chrétienne
9 novembre 200228 avril 2011
Prédécesseur Kars Veling
Successeur Arie Slob
Biographie
Nom de naissance André Rouvoet
Date de naissance 4 janvier 1962 (52 ans)
Lieu de naissance Hilversum, Pays-Bas
Nationalité Néerlandaise
Parti politique Union chrétienne
Enfant(s) Marié, 4 filles et 1 fils
Diplômé de Université libre d'Amsterdam
Profession Juriste

André Rouvoet, né le 4 janvier 1962 à Hilversum, vice-ministre-président et ministre de la Jeunesse et de la Famille des Pays-Bas de 2007 à 2010 et ancien chef de la ChristenUnie, petit parti démocrate chrétien.

Carrière[modifier | modifier le code]

Avant la politique[modifier | modifier le code]

Après sa scolarité dans une école primaire puis un gymnasium protestant, André Rouvoet débute ses études de droit en 1981 à l'université libre d'Amsterdam, se spécialisant en philosophie du droit. Il est diplômé en 1986. Au cours de ses études, il est déjà assistant parlementaire du RPF (Reformatorisch Politieke Federatie), prédécesseur de la ChristenUnie. Il est également le président de l'antenne du RPF à Hilversum puis à Maarssen.

En 1986 et 1987, il travaille pour l'organisation qui se préoccupe d'enseignement spécial et de soins de santé pour les jeunes tout en continuant à être assistant parlementaire du RPF. Il collabore ensuite à la Fondation Marnix van St. Aldegonde, liée au RPF, avant d'en devenir le directeur en 1989. Il enseigne également à l'école évangélique de journalisme d'Amersfoort.

En politique[modifier | modifier le code]

En 1994, Rouvoet s'investit massivement dans la préparation du programme pour les élections législatives. Le RPF progresse considérablement dans cette élection et Rouvoet est élu à la seconde Chambre des États généraux, chambre des députés du Parlement néerlandais. Il devient immédiatement secrétaire politique du RPF. Il est l'un des membres de la commission d'enquête parlemenaire sur l'affaire IRT, une affaire de corruption dans les milieux de la police et de la justice en Hollande-Méridionale et à Utrecht dans les années 1990. En 1997, il est nommé membre d'honneur de la Marnix van St. Aldegonde Stichting, dont il avait quitté la direction après son élection.

Après les élections de 1998, Rouvoet devient membre du presidium du parlement. Il publie en 2000 Politiek met een hart. Beschouwingen over politiek en moraal (La politique avec un cœur. Réflexions sur la politique et la morale). En 2001, le RPF s'unit avec un autre parti protestant, le GVP, pour former le parti nommé ChristenUnie. Rouvoet devient le chef du groupe ChristenUnie au parlement. Après la défaite inattendue aux élections générales de 2002, il devient le chef du parti et mène le ChrsitenUnie à une nouvelle défaite aux élections de 2003. Il reçoit toutefois le prix d'éloquence Thorbecke 2003 et est élu "Homme politique de l'année 2004" par la presse parlementaire.

En 2005, l'étoile de Rouvoet monte lorsque son parti, avec la Liste Pim Fortuyn, Geert Wilders et le SP, s'oppose au traité constitutionnel européen rejeté par référendum par les Néerlandais.

À cause de la modeste taille de son parti, Rouvoet en est le porte-parole pour la justice, les finances, la santé, les affaires antillaises et lesaffaires européennes. Au Parlement, il montre un intérêt particulier pour le débat consacré aux valeurs et normes, initié par le ministre-président Balkenende.

Le 22 février 2007, il devient ministre de la Jeunesse et de la Famille et vice-premier-ministre des Pays-Bas. Après la démission du cabinet Balkenende, succédé par celui de Mark Rutte, Rouvoet reprend ses activités de chef de groupe au parlement.

Le 29 avril 2011 Rouvoet annonce son départ immédiat de la politique.

Il est un joueur passionné de snooker.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]