André Pirro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pirro.

André Gabriel Edmé Pirro, né à Saint-Dizier (Haute-Marne) le 12 février 1869 et mort le 11 novembre 1943 à Paris, est un musicologue et organiste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il commence à apprendre l'orgue avec son père Jean Pirro. Puis, il part à Paris où il est organiste et maître de chapelle au Collège Stanislas. Il suit en auditeur libre la classe d'orgue de César Franck puis de Charles-Marie Widor et s'associe aux travaux d'édition de la Schola Cantorum où il donne des cours d'histoire de la musique.

Il est organiste du Cavaillé-Coll de Saint-Jean-Baptiste de Belleville de 1900 à 1904.

Il soutient en Sorbonne sa thèse : l'Esthétique de Bach, publiée à Paris en 1907, suivie la même année d'une thèse complémentaire : Descartes de la musique (compte-rendu in Le Ménestrel, 1907).

Il est chargé de cours à la Sorbonne (1912), puis maître de conférence (1927) et professeur titulaire (1930). Il succède à Romain Rolland à la chaire d'histoire de la musique jusqu'à sa retraite (1937).

Parmi ses meilleurs élèves figurent : Vladimir Fedorov, Dragan Plamenac, Armand Machabey, Marc Pincherle et Jacques Chailley.

Par ses travaux toujours très documentés, il a renouvelé de nombreux sujets relatifs à la musique des XVe et XVIe siècles, Jean-Sébastien Bach et la musique d'orgue. Son livre Les Clavecinistes fit autorité au moment où on redécouvrait le clavecin et les compositeurs pour cet instrument.

Ses écrits[modifier | modifier le code]

  • L'orgue de Jean-Sébastien Bach (Paris, 1895),
  • 14 notices biographiques pour les Archives des maîtres de l’orgue de Guilmant (Paris, 1897-1910),
  • Jean-Sébastien Bach (Paris, 1906),
  • L'Esthétique de Jean-Sébastien Bach (Paris, 1907),
  • Dietrich Buxtehude (Paris, 1911),
  • Schütz (Paris, 1913),
  • Jean-Sébastien Bach, auteur comique (Madrid, 1915),
  • Les Clavecinistes : étude critique (Paris, 1924),
  • La Musique à Paris sous le règne de Charles VI, 1380-1422 (Strasbourg, 1930),
  • La Musique française du Moyen Âge à la Révolution (Paris, 1940),
  • Histoire de la Musique de la fin du XIe siècle à la fin du XVIe (Paris, 1940),
  • de nombreux articles dans les revues françaises et étrangères.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

[1]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Yvonne Rokseth, « André Pirro (Saint-Dizier, 12 février 1869. Paris, 11 novembre 1943) », Revue de Musicologie, T. 23 (1944), p. 25-42.