André Paléologue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

André Paléologue (1453 - 1502) est le fils de Thomas Paléologue et de Catherine Zaccaria, à ce titre l’héritier légitime du despotat de Morée et de l’empire byzantin.

Biographie[modifier | modifier le code]

Exilé à Rome, avec sa famille, après la chute de l’empire byzantin, André adopte, à la mort de son père le titre d’imperator Constantinopolitanus. Il est considéré par le pape comme l'unique héritier du despotat de Morée et de l'Empire byzantin. Le pape lui confère le titre de despote de Morée qu'il conserve jusqu'à sa mort à Rome en 1502. Le décès du cardinal Bessarion en 1472 le prive de son protecteur.

Toujours à la recherche d'argent, il rend visite à sa sœur Sophie à Moscou de 1479 à 1481 puis en 1490. Se considérant comme l'héritier des Paléologues, il distribue des privilèges et des titres de noblesse. De retour en Occident, André vend ses droits héréditaires d'abord au roi de France Charles VIII (1494) puis aux souverains espagnols Ferdinand d'Aragon et Isabelle de Castille (1502). Il perd définitivement ses droits : aux yeux des orthodoxes, un prince unioniste ne peut être acquéreur légitime de ces droits. Il meurt dans la misère en 1502.

Il aurait eu un fils, Constantin Paléologue, commandant de la garde pontificale.