André Malet (philosophe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir André Malet (cistercien) et Malet.

André Malet, né à Laguiole (Aveyron) en 1920 et mort à Dijon en 1989, était un prêtre catholique français et philosophe spécialiste de Heidegger. il se convertit au protestantisme, après avoir découvert la pensée de Bultmann, qu'il traduira en français. Il deviendra Professeur de Philosophie à l'Université de Dijon. Vers la fin de sa vie, il rejoindra le protestantisme unitarien.

Il fut l'époux de Nicole Maya-Malet, philosophe également spécialiste de Heidegger, directrice de la Revue d'éthique et de théologie morale publiée par le CERF.

Il laissa de nombreux manuscrits, que son épouse confia à l'association Théolib. Parmi eux, son "Cours sur Heidegger", qu'il considérait comme son chef-d'œuvre, et dont l'édition est en cours. Le premier volume, dédié à Sein und Zeit, paraîtra en décembre 2014.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

d'André Malet
  • Thèse d'André Malet : Mythos et Logos, 1962 (soutenue à la Sorbonne, Paris, France)
  • Rudolf Bultmann, écrivain de toujours, éditions Seghers
  • Article sur Rudolf Bultmann dans l'Encyclopædia Universalis
  • Bultmann et la mort de Dieu, Présentation, choix de textes, biographie, bibliographie, Paris, Seghers, Neuchâtel, Delachaux et Niestlé, 1959; réédition 1968
  • La Pensée de Rudolf Bultmann, Labor et fides - 1971.
sur André Malet
  • André Malet ou Un homme en quête de Dieu sur le site du centre Bachelard.
  • Collectif, A. Malet interprète de Bultmann et apologiste de St-Thomas 1991