André Lejeune (homme politique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir André Lejeune.
André Lejeune
Fonctions
Parlementaire français
Sénateur
1980 - 1981
Député
1981 - 1993
Sénateur
1998 - 2009
Gouvernement Ve République
Groupe politique PS
SOC
Biographie
Date de naissance 4 juillet 1935
Date de décès 9 septembre 2009 (à 74 ans)
Résidence Creuse

André Lejeune, né le 4 juillet 1935 à Ajain (Creuse) et mort le 9 septembre 2009 à Sainte-Feyre, est un homme politique français.

Maire de Guéret de 1978 à 1998, il a été député socialiste entre 1981 et 1993, puis sénateur de Creuse du 27 septembre 1998 à sa mort.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'ouvrier, André Lejeune suit des études à l'université de Clermont-Ferrand, puis enseigne les sciences physiques pendant plusieurs années au lycée de jeunes filles, au lycée Pierre-Bourdan puis au lycée technique (Jean Favard) de Guéret.

Engagé en politique, il adhère au début des années 1960 au Parti socialiste unifié (PSU) dont il est le secrétaire fédéral de 1964 à 1968. Il intègre ensuite le CERES de Jean-Pierre Chevènement et rejoint le Parti socialiste où il est proche d'Henri Emmanuelli.

Il est élu conseiller municipal de Guéret en 1971 et débute une longue carrière d'élu local : conseiller général (1973), premier adjoint au maire de Guéret (1977) et maire de Guéret en 1978 en remplacement de Guy Beck démissionnaire. Il cède le mandat de maire en 1998 à son premier adjoint, Michel Vergnier actuel député-maire. Conservant un siège de conseiller municipal, il peut prendre la tête de communauté de communes Guéret-Saint-Vaury, qu'il conserve jusqu'à sa mort.

Élu sénateur de la Creuse en 1980, il quitte ce siège au profit de William Chervy, après son élection comme député de la Creuse en 1981 à l'occasion de la « vague rose » qui suit l'élection de François Mitterrand à la présidence de la République. Il est constamment réélu jusqu'à sa défaite face à Bernard de Froment en 1993.

André Lejeune retrouve le Sénat à l'occasion des élections du 27 septembre 1998. Il est réélu le 21 septembre 2008.

Atteint d'un cancer du poumon, André Lejeune décède le 9 septembre 2009 au centre médical de Sainte-Feyre. Il est remplacé au Sénat par sa suppléante, Renée Nicoux.

Synthèse des mandats[modifier | modifier le code]

Fonctions parlementaires[modifier | modifier le code]

Mandats locaux[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]