André Jullien (œnologue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis André Jullien (vin))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir André Jullien et Jullien.

Antoine André Jullien, fils de Pierre Rémy Jullien et de Jeanne Antoinette Delachasse, né à Chalon-sur-Saône le 10 novembre 1766 et mort du choléra à Paris le 21 juillet 1832, est un œnologue français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vers l'âge de trente ans, Jullien s'établit à Paris et ouvre un commerce de vins en gros. Il était négociant en vin et s'est toute sa vie occupé de leur amélioration. Il invente des cannelles aérifères pour transvaser les vins et une poudre pour réaliser leur clarification. Il obtient des médailles lors de diverses expositions. Ses travaux obtinrent les suffrages du ministre Jean-Antoine Chaptal.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Topographie de tous les vignobles connus, contenant : leur position géographique, l'indication du genre et de la qualité des produits de chaque cru, les lieux où se font les chargements et le principal commerce de vin, le nom et la capacité des tonneaux et des mesures en usage, les moyens de transport ordinairement employés, suivie d'une classification générale de vins. Paris, l Auteur, Mad. Huzard, Colas, 1816, 1822 (La notice sur les vins de l'Antiquité est nouvelle). Première édition anglaise en 1824.

La troisième et quatrième édition française de 1832 comportent des changements importants : refonte, correction et augmentation de tous les chapitres, chapitres neuf dans la seconde partie, description augmentée des vignobles d'Allemagne,de Russie méridionale, de Turquie,de Grèce,d'Asie,d'Afrique et d'Amérique,notice topographique assez détaillée des vins anciens. Un chapitre est ajouté : "Les tarifs des douanes de France et des pays étrangers." L'Académie des sciences de l'Institut de France décerna le prix de statistiques à cette édition de 1832 lors de sa séance du 15 octobre 1832.

Ce livre, intéressant non seulement pour les vins de France mais pour ceux du monde entier, traite des vignobles du Portugal, de l'Afrique, du Rhin et de La Moselle, de l'Espagne, de l'Italie, de la Turquie, de la Suisse, de l'Autriche, de la Russie, de la Californie « La vigne y est cultivée avec succès. Les premiers colons y trouvèrent en 1769 des ceps sauvages.. les missionnaires y ont porté des plants d'Europe qui y ont bien réussi : San Diego, Capistrano, San Gabriel, Santa Barbara, San Luis Obispo, San José... » ; Les vins du Chili, de Syrie, de Hongrie. Un article est consacré à une eau-de-vie chinoise faite de lait et de chair de mouton ; l'araka des Tartares, etc.

  • Manuel du sommelier, ou instruction pratique sur la manière de soigner les vins. Auteur, Colas, Mme Huzard Paris 1822.
  • Appareils perfectionnés propres à transvaser les vins et autres liqueurs avec ou sans communication avec l'air extérieur. Paris, 1832.

Notes et références[modifier | modifier le code]


Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]