André Fontaine (journaliste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir André Fontaine.
André Fontaine (1969)

André Fontaine est un historien et journaliste français, né le 30 mars 1921 à Paris[1] et mort le 17 mars 2013 (à 91 ans) à Paris[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé en lettres et en droit public, il commence sa carrière à Temps présent. Journaliste au Monde dès 1947, il devient en 1951 chef du service de politique étrangère puis rédacteur en chef de ce journal de 1969 à 1985. Il en est le directeur de 1985 à 1991.

Un de ses ouvrages, Histoire de la Guerre Froide, publié en 1967 et réédité depuis, est devenu un classique pour les étudiants en histoire et sciences politiques : il y développe la thèse que la Guerre froide entre l'Union Soviétique et l'Occident a commencé dès 1917 et non en 1946, par le discours de Fulton, prononcé par Winston Churchill. En effet, le régime soviétique trouvait sa légitimité dans une hostilité sans faille à toutes les valeurs occidentales qui était renforcée par le tempérament messianique du peuple russe. Aussi, pour isoler l'Union Soviétique , les Alliés décidèrent, en 1919, de constituer un cordon sanitaire à l'Est de l'Europe, composé de la Finlande, des Pays Baltes, de la Pologne, et de la Roumanie, pour bloquer l'expansion du communisme.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • L'Alliance atlantique à l'heure du dégel, Calmann-Lévy, 1960
  • Histoire de la Guerre froide, en deux tomes Fayard 1967, réédition Le Seuil, 1983 :
    • 1. De la révolution d'octobre à la guerre de Corée ;
    • 2. De la guerre de Corée à la crise des alliances. 1950-1971;
  • La Guerre civile froide, 1969, Fayard
  • Le Dernier Quart du siècle, 1976, Fayard
  • La France au bois dormant, 1978, Fayard
  • Histoire de la détente (Un seul lit pour deux rêves), 1981, Fayard
  • Sortir de l'hexagonie, Stock 1984
  • L'un sans l'autre, 1991, Fayard
  • Après eux le déluge, de Kaboul à Sarajevo, 1995, La Martinière
  • La Tache rouge, le roman de la Guerre froide, 2004, La Martinière ; rééd. augmentée d'une chronologie, Le Seuil, « Points »-histoire, 2006

Références[modifier | modifier le code]