André Demaison

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Demaison.

André Demaison

Description de cette image, également commentée ci-après

André Demaison en 1929

Activités Écrivain
Naissance
Bordeaux
Décès
Maule
Langue d'écriture français
Genres roman
Distinctions Grand prix du roman de l'Académie française en 1929

Œuvres principales

Le Livre des bêtes qu'on appelle sauvages

André Demaison, né le à Bordeaux et mort le à Maule, est un écrivain français, lauréat du Grand prix du roman de l'Académie française en 1929.

Biographie[modifier | modifier le code]

André Demaison fit ses débuts en 1903, à l'âge de 20 ans, chez Maurel et Prom maison de commerce bordelaise implantée en Afrique-Occidentale française. C'est en Casamance, où il a été affecté, qu'il acquiert la maîtrise de plusieurs langues africaines dont le diola, le mandingue et le wolof[réf. nécessaire]. Puis il se met à son compte, affrète une goëlette et devient collectionneur d'animaux sauvages pour le compte du Zoo d'Anvers en Belgique. Cette activité qui le familiarise avec toute la côte de l'Afrique occidentale jusqu'au Nigeria, lui inspira son futur ouvrage La Nouvelle Arche de Noé. Bien qu'ayant été reformé en 1903, il rentre en France et s'engage volontairement en 1914 dans l'Infanterie coloniale. Sa connaissance des langues africaines le fait rapidement muter comme interprète aux Tirailleurs Sénégalais et durant l'ete 1916, pendant la Bataille de Verdun, on le retrouve au Fort de Tavannes avec son unite. Après la guerre et sous l'impulsion de René Doumic, il se révèle un écrivain prolifique sur les thèmes des civilisations africaines et des interactions souvent surprenantes entre l'homme et les animaux sauvages. C'est dans ce dernier domaine notamment avec la publication du Livre des bêtes qu'on appelle sauvages en 1929 qu'il atteint la grande notoriété. Il est également l'auteur du Guide de l'Exposition Coloniale de 1931. De surcroît il fait de grands reportages, notamment aux États Unis pour le quotidien Paris-Soir dirige par Pierre Lazareff, pendant les années 1930. Nommé directeur de la Radiodiffusion nationale sous le régime de Vichy en 1942, il était aussi membre du Conseil national. Condamné par la justice en 1945 pour sa participation au régime de Vichy, il fut finalement amnistié et réhabilité dans l'Ordre de la Légion d'honneur où il avait obtenu le rang d'Officier avant 1940[réf. nécessaire]. Il continua à publier après la guerre, notamment aux Presses de la Cité. Son œuvre a été traduite en anglais aux États-Unis, notamment son roman La Nouvelle Arche de Noé (New Noah's Ark), publié par Macmillan, qui a été récemment réédité. Un autre volume reconnu, Beasts Called Wild, la traduction illustrée de Le Livre des bêtes qu'on appelle sauvages, avait déjà été publié par Farrar and Rinehart à New York en 1930.

Œuvre[modifier | modifier le code]

L'œuvre d'André Demaison comporte plus de 30 titres publiés entre 1923 et 1956, dont :