André Brink

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brink (homonymie).

André Brink

Description de cette image, également commentée ci-après

André Brink (2007)

Nom de naissance André Philippus Brink
Naissance 29 mai 1935
Vrede, État-Libre (Afrique du Sud)
Décès 6 février 2015 (à 79 ans)
Sur un vol entre les Pays-Bas et l'Afrique du Sud
Activité principale
professeur, écrivain
Auteur
Langue d’écriture Afrikaans, anglais

Œuvres principales

Une saison blanche et sèche, prix Médicis étranger 1980

André Brink, né le 29 mai 1935 à Vrede et mort le 6 février 2015[1], est un écrivain sud-africain d'expressions afrikaans et anglaise. En 1980, il obtient le prix Médicis étranger pour son roman Une saison blanche et sèche.

Biographie[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (février 2015). Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Il est né dans une famille afrikaner descendant de colons boers, arrivés en Afrique depuis trois siècles. Son père était magistrat et sa mère institutrice.

Il effectue la première partie de ses études supérieures (1953-1959) à l'université de Potchefstroom (Afrique du Sud), où il obtient une licence, deux maîtrises (d'afrikaans et d'anglais) et un diplôme d'aptitude à l'enseignement.

Il poursuit ses études en littérature comparée en France (1959-1961), à Paris, à la Sorbonne, où il rencontre pour la première fois des étudiants noirs traités sur un pied d'égalité sociale avec les autres étudiants. Il prend alors conscience des effets néfastes de l'apartheid sur ses concitoyens noirs.

Il revient ensuite en Afrique du Sud, où il devient assistant, maître-assistant puis maître de conférences en littératures afrikaans et hollandaise, à l'université Rhodes à Grahamstown.

À l'occasion d'un second séjour en France, de 1967 à 1968, il durcit sa position contre la politique d'apartheid.

En 1975, il devient docteur ès lettres de l'université Rhodes, puis en 1985 docteur honoris causa ès lettres de l'université du Witwatersrand à Johannesburg.

De 1980, année où il obtient le prix Médicis, à 1990, il fut professeur d'anglais à Rhodes, et depuis 1991 est professeur d'anglais à l'université du Cap.

Il meurt le 6 février 2015, en rentrant de son voyage en Belgique, où il venait d'être nommé docteur honoris causa de l'Université catholique de Louvain.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

André Brink ayant écrit la plupart de ses œuvres à la fois en afrikaans et en anglais, les deux titres originaux sont systématiquement mentionnés dans ces deux langues.

Romans et essais[modifier | modifier le code]

Traductions[modifier | modifier le code]

André Brink a traduit en afrikaans les auteurs suivants (entre autres) : Saint-Exupéry, Shakespeare, Cervantes, Lewis Carroll, Georges Simenon, Albert Camus, Marguerite Duras.

Adaptation cinématographique[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « L'écrivain sud-africain André Brink est mort », sur www.lemonde.fr,‎ 7 février 2015 (consulté le 7 février 2015)
  2. « Fête de l'université 2015 - Doctorats honoris causa » (consulté le 12 février 2014)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Willie Burger et Karina Magdalena Szczurek. (dir.), Contrary : critical responses to the novels of André Brink, Protea Boekhuis, Pretoria, 2013, 539 p. (ISBN 9781869198466)

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • (en)(fr) André Brink, the Rebel African / André Brink : l'Africain, film documentaire réalisé par Jean-Marc Giri et Jean-Marc Bouzou, Arte vidéo, ADAV, Paris, 2010, 51 min (DVD)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :