André Abbal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Abbal.

André Joseph Géraud Abbal, né le 16 novembre 1876 à Montech (Tarn-et-Garonne)[1], et, mort en 1953 à Carbonne (Haute-Garonne), est un sculpteur français.

Il doit sa renommée pour ses sculptures en pierre en taille directe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils et petit-fils de tailleurs de pierre de Montech, il a étudié à l'École supérieure des beaux-arts de Toulouse puis est admis à l'École des beaux-arts de Paris dans les ateliers d'Alexandre Falguière et d'Antonin Mercié. Devenu carbonnais par son mariage avec sa femme, il travaillait à Carbonne en alternance avec Paris.

Il a réalisé le monument de Lafrançaise (82), le monument aux morts de Canchy (Somme) (80) ainsi que le monument aux morts de Haute-Garonne à Toulouse[2].

Musée André Abbal[modifier | modifier le code]

Jardin du musée Abbal à Carbonne.

En 1972, le musée André Abbal et son jardin-musée ont été aménagé dans les lieux même où l'artiste travaillait. C'est un ensemble florentin, dominé par l'église Saint-Laurent, qui présente l'œuvre de l'artiste. Ce dernier repose dans son jardin. Au début des années 1990, la veuve d'André Abbal fit don à la ville de Carbonne d'une partie du jardin pour y créer un musée en plein air avec des œuvres monumentale de l'artiste[3].

Citation[modifier | modifier le code]

« Qui ne voit pas dans la pierre l'œuvre qui s'y trouve, ne doit pas y toucher.[réf. nécessaire] »

Hommage[modifier | modifier le code]

  • Un collège de Carbonne porte son nom.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives du Tarn-et-Garonne, commune de Montech, acte de naissance no 54, année 1876 (sans mention marginale de décès) (consulté le 11 octobre 2014)
  2. Notice sur le site des Archives municipales de Toulouse.
  3. Site du musée André Abbal.

Liens externes[modifier | modifier le code]