André (artiste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir André et Saraiva.

André

alt=Description de l'image André Saraiva.jpg.
Nom de naissance André Saraiva
Naissance 1971
Drapeau de la Suède Uppsala, Suède
Mouvement artistique Graffiti, Art urbain

André, de son véritable nom André Saraiva, est un artiste graffeur français né en 1971 à Uppsala en Suède. Il est le créateur d'un personnage rose, appelé Monsieur A, qu'il dessine sur les murs à travers le monde, et qui est caractérisé par une asymétrie des yeux (un œil rond, l'autre étant une croix).

Biographie[modifier | modifier le code]

Graffiti d'André à Paris

D'origine portugaise, André Saraiva est né à Uppsala, en Suède, où ses parents révolutionnaires, liés à Otelo Saraiva de Carvalho avaient fui le dictateur Salazar[1]. Il découvre le graffiti dès l'âge de treize ans et commence à œuvrer sur les murs de Stockholm[1].

Adolescent à Paris, il bombe son prénom au marqueur rose, de la porte de Versailles à Barbès. Puis il invente « Mr A » et le tague avec fébrilité, « déguisé » en employé de la mairie de Paris au rythme de 50 tags par nuit pour un total de 300 000, selon lui[1].

Également célèbre pour ses « Love Graffitis », des prénoms entourés de petits cœurs, André n'a rien d'un sauvageon, ce qui lui vaut le mépris de certains du milieu graffiti, mais pas celui du milieu arty. Il a exposé ses toiles dans la rue Louise-Weiss et possède son espace propre au Palais de Tokyo, la « BlackBlock », boîte de production (concerts, défilés, performances) et boutique[2],[1], où une sélection de gadgets japonais, sacs de la styliste Olympia Le-Tan et des Mr. A déclinés sur divers objets et tee-shirts sont exposés dans des vitrines-frigos.

Il ouvre le club Le Baron en 2005, puis un an après le Paris-Paris suivi de l’Hôtel Amour et le restaurant La Fidélité à Paris, du Baron à Tokyo, à New York,Londres et le Beatrice INN.

Il a une fille, Henrietta, avec la chanteuse, Uffie.

Expositions[modifier | modifier le code]

  • 2012: Half Gallery (Feb 2012), New York The Hole (June 2012), New York
  • 2010: St Tropez, Louis Vuitton, St. Tropez
  • Drawings, Colette, Paris
  • 2009: Exposition “Vraoum” Maison Rouge, Paris
  • 2008: Exposition des sculptures André Galerie Navarra, Hotel Bristol,Paris
  • Exposition “ Icons for Now” Arhus, Danemark
  • 2007: Exposition Jalou “Compulsive” Palais de Tokyo, Paris
  • 2006: André Loves Berlin, CircleCulture Gallery, Berlin
  • 2004: Love Tokyo, Bape Gallery, Tokyo
  • 2002: Love Graffiti, Colette, Paris
  • Love Graffiti, Galerie Air de Paris, Paris
  • 2002: Urban Stories Urban Price by André, Belgrad, Yougoslavie
  • 1999: Le Mercerie d’André Number 2, Daikayama, Tokyo
  • 1997: La Mercerie d’André, rue Guénégaud, Paris

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (fr) Katell Pouliquen, « Biographie d'André », sur Fatcap.org (consulté le 11 février 2011)
  2. (en) BlackBlock

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]