André-Joseph Exaudet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

André-Joseph Exaudet

Naissance Rouen, Drapeau de la France France
Décès Paris, Drapeau de la France France
Activité principale violoniste et compositeur
Lieux d'activité Rouen, Paris
Menuet d'Exaudet
(Magny, Principes de chorégraphie, Paris, 1765)

André-Joseph Exaudet[1], né en 1710 à Rouen et mort en 1762 à Paris, est un violoniste et compositeur français.

Tenant le premier violon aux concerts donnés à Rouen, sa réputation d’habile musicien le fait bientôt appeler à Paris, puis recevoir en 1749 à l’Académie royale de Musique où il devient répétiteur et violon soliste. Deux ans plus tard, il entre au Concert Spirituel. Doué de beaucoup de talent et d’imagination, il se fait alors connaître, en 1751, par un menuet qui porte son nom et l’a rendu fameux dans la musique : ce menuet a servi de timbre à plus de deux cents chansons de tous styles. Chaque fois que la danse de l’ancien temps a été rappelée dans une œuvre dramatique, un ballet surtout, on a entendu sonner ce menuet, qui figure dans son recueil de Six Sonates en trio. C’est à Exaudet qu’on doit les premières lueurs d’un chant vocal mesuré, rythmé, cadencé que l’on ait vu briller sur la scène française.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • François Castil-Blaze, L'Art des vers lyriques, Paris, Adolphe Delahays, 1858, p. 187-188.
  • Théodore-Éloi Lebreton, Biographie rouennaise, Rouen, Le Brument, 1865, p. 134.
  • Marcelle Benoît (dir.), Dictionnaire de la musique en France aux XVIIe et XVIIIe siècles, Paris, Fayard, 1992, p. 280–281.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Quelquefois épelé Exaudé.