André-Charles Cailleau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

André-Charles Cailleau, né le 17 juin 1731 en Touraine et mort le 12 juin 1798 à Paris, est un libraire français.

Il a donné une foule d'almanachs chantants, d'étrennes badines et plaisantes et un dictionnaire des livres rares. On a de lui une collection des Lettres d'Héloïse et d'Abélard ; les Soirées de la campagne, 1766 et un Dictionnaire bibliographique, historique et critiqué des livres rares, composé en grande partie par l’abbé R.. Duclos, 1790, 3 vol. in-8, et augmenté d'un 4e volume par Jacques Charles Brunet en 1802.

Il a écrit sous le nom de Le Sancelrien tourangeau.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Clef du grand œuvre, ou Lettres du Sancelrien tourangeau, Corinthe et Paris, 1777
  • Osaureus, ou le Nouvel Abailard, comédie en 2 actes et en prose, traduite d'un manuscrit allemand d'Isaac Rabener par A.-C. Cailleau), de Poilly, 1761
  • Lettres et épîtres amoureuses d'Héloïse et d'Abeilard, tant en vers qu'en prose, publiées par A.-C. Cailleau, 1798
  • Clef du grand œuvre ou Lettres du Sancelrien Tourangeau à Madame L.D.L.B***, Jobert, Bibliotheca esoterica, 1976
Reprod. en fac-sim. de l'éd. de Paris, Cailleau, 1777

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire bibliographique, historique et critiques des livres rares. 3 volumes, 1790, et un volume en 1802.