András Beck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Touristes, Budapest, 1958.

András Beck (1911 - 1985) est un sculpteur et médailleur d'origine hongroise. Ami de nombreux musiciens, peintres et écrivains célèbres [Qui ?] de son époque, il a notamment réalisé les bustes ou masques de Béla Bartok, Saint-John Perse, Thomas Mann.

Il est mort en 1985 à Clamart dans la Région parisienne, renversé par une automobile alors qu'il se rendait à son atelier, installé au "Cerisier", sa résidence habituelle à cette époque. La nouvelle de sa mort a été rapidement transmise, notamment en Hongrie, par un communiqué transmis à Radio France international le jour de son décès par son ami, le poète français Charles Walker.

La ville de Meudon héberge depuis les années 1990 une partie importance de la collection de ses œuvres trouvées. Entreposées dans son atelier au sous sol des Cerisiers chez lui lors de son décès. Son épouse Heidy Beck veilla, après son décès, à la transmission de ses œuvres en confiant à Charles Walker notamment la mission d'exécuteur testamentaire en vue de la dévolution des œuvres par le Notaire choisi par elle. La ville de Meudon possède un exemplaire de l'ensemble " La liberté " exposé dans un parc public municipal. Les éditions "la Pléïade " utilisent pour "les œuvres poétiques complètes" de Saint John Perse à titre de vignette, la photographie du Masque, couvert à la feuille d'or, de Saint John Perse. Elle figure ainsi en page de couverture dès l'édition originale par Gallimard.

Sources[modifier | modifier le code]

  • (hu) József Ladányi, Gyula Kövi, Júlia Cserba, « Beck András », sur artportal.hu
  • (hu) László Élesztős (dir.) et Sándor Rostás (dir.), Magyar nagylexikon III. (Bah–Bij) [« Grande encyclopédie hongroise »], Budapest, Akadémiai kiadó,‎ 1994, 431 p. (ISBN 963-05-6821-7)
  • (hu) Péter Fitz (dir.), Kortárs magyar művészeti lexikon [« Encyclopédie de l'art hongrois contemporain »], t. 1, Budapest, Enciklopédia Kiadó,‎ 1999 (ISBN 963-8477-44-X), « Beck András », p. 197-198

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :