Anderson Silva

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Anderson Silva
Anderson Silva.jpg
Fiche d'identité
Surnom The Spider
Nationalité Drapeau du Brésil Brésil
Date de naissance 14 avril 1975 (39 ans)
Lieu de naissance São Paulo, Brésil
Style Muay-thaï, Jiu-jitsu brésilien
Taille 6 2 (1,88 m)[1]
Catégorie Poids moyens
Poids mi-lourds
Palmarès en mixed martial arts
Combats 39
Victoires 33
Défaites 6
Titres obtenus Champion des poids moyens de l'UFC

Anderson da Silva[2], né le 14 avril 1975 à São Paulo, est un pratiquant de MMA brésilien. Il a notamment combattu au sein du Pride Fighting Championship ainsi que pour l'Ultimate Fighting Championship. Il est l'ancien Champion des poids moyens de l'UFC, titre qu'il a perdu le 6 juillet 2013 après l'avoir défendu à 10 reprises (record). Cette défaite à également mis fin à 6 ans et 9 mois (record) de règne de champion ainsi qu'à sa série de 16 victoires consécutives au sein de l'Ultimate Fighting Championship (record). Il a longtemps été considéré par la plupart des observateurs comme le combattant le plus complet techniquement parlant et le plus performant en arts martiaux mixtes. Son règne de plus de 7 ans d’invincibilité au sein de la plus prestigieuse des organisations de mma lui a valu la première place dans la plupart des classements pound for pound durant de nombreuses années. Il est actuellement en convalescence suite à une très grave blessure survenue lors de son dernier combat.

Biographie[modifier | modifier le code]

Anderson Silva découvre les arts martiaux en pratiquant le taekwondo à l'âge de 12 ans. Il obtient sa ceinture noire à 18 ans. Il est aussi ceinture noire de judo, de jiu-jitsu brésilien et corde jaune en capoeira. Il est également ancien champion national brésilien de muay-thaï. Au cours de sa carrière, il s'est entrainé au sein de la Chute Boxe Academy, de la Brazilian Top Team, de la Muay Thai Dream Team puis, en novembre 2006, au sein de la Black House (Casa Preta en portugais) qu'il crée lui-même, avec à ses côtés Lyoto Machida, Vitor Belfort, Assuerio Silva et Louis Hollanders.

Parcours en MMA[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Anderson Silva fait ses débuts professionnels en MMA en 1997 au Brésil. Il participe au tournoi des moins de 176 lb (80 kg) organisé au Brazilian Freestyle Circuit 1. Après avoir éliminé Raimundo Pinheiro en moins de deux minutes par soumission en étranglement arrière, il rencontre en finale Fabrício Camões, alors ceinture violette de jiu-jitsu brésilien sous Royler Gracie. Après plus de vingt-cinq minutes de combat, Camões étant incapable de rester debout à la suite de nombreux coups de pied, Silva est décléré vainqueur par TKO[3],[4].

Toujours chez les poids mi-moyens, Anderson Silva combat ensuite le 27 mai 2000 lors du Mecca World Vale Tudo 1 et y connait sa première défaite face à Luiz Azeredo par décision unanime[5]. Silva renoue ensuite avec la victoire en remportant ces deux matchs suivants lors de la seconde et quatrième édition des événements Mecca World Vale Tudo. Il s'impose dans les deux cas par TKO face à respectivement Jose Barreto en près d'une minute et Claudionor da Silva Fontinelle en moins de cinq minutes.

Silva s'envole ensuite vers le Japon afin de combattre au sein de l'organisation du Shooto face à Tetsuji Kato le 2 mars 2001. Il arrache la victoire par décision unanime après trois rounds[6].

Il continue sa série de victoires en battant par coups de poing Israel Albuquerque lors du Mecca World Vale Tudo 5 en juin 2001 avant de repartir au Japon.

Avec six victoires et une défaite à son palmarès, Silva se voit proposer un combat face au champion des poids moyens du Shooto. La catégorie regroupe alors les compétiteurs de moins de 168 lb (76 kg), équivalent à la division des poids mi-moyens définie dans les « règles unifiées du MMA » en 2001 par la commission athlétique du New Jersey et largement utilisées aujourd'hui. Le tenant du titre Hayato Sakurai est alors un combattant reconnu localement voire dans le monde entier, ayant déjà cumulé dix-huit victoires et deux matchs nuls pour aucune défaite à son palmarès. Ce match s'annonce par conséquent comme un bon défi à ce moment de la carrière d'Anderson Silva. Il remporte cependant le combat par décision unanime et montre un belle progression sur son jeu au sol face à un adversaire compétent dans ce domaine[7],[6]. Silva gagne en popularité en devenant le premier homme à battre Sakurai et le nouveau champions des poids moyens du Shooto, le 26 août 2001.

Il retourne ensuite au Brésil pour venir à bout de Roan Carneiro par coups de poing en un peu plus de cinq minutes lors du Mecca World Vale Tudo 6, le 31 janvier 2002.

Après cette nouvelle victoire, il profite notamment de l'immense popularité de son compagnon d'entrainement Wanderlei Silva à la Chute Boxe pour signer un contrat avec le Pride Fighting Championships, alors plus importante organisation mondiale de MMA[6].

Pride Fighting Championships[modifier | modifier le code]

Sur cette série de six victoires consécutives, Anderson Silva fait ses débuts au Pride FC face à Alex Stiebling le 23 juin 2002 lors du Pride 21. Après quelques échanges debout, Silva envoie un coup de pied à la tête qui touche durement son adversaire. Ce dernier réussit à amener le combat au sol dans le mouvement mais le match est bientôt arrêté par l'arbitre pour que le médecin examine une coupure à l'arcade de Stiebling. Le combat ne reprend pas et Silva est alors déclaré vainqueur par TKO[8].

Il continue son parcours face au Japonais Alexander Otsuka au Pride 22 du 29 septembre 2002. Son adversaire n'a alors réussi qu'à inscrire deux victoires pour dix défaites à son palmarès et Silva prend l'ascendant sur celui-ci dans la première reprise du combat. Il réussit d'ailleurs presque à soumettre Otsuka par étranglement arrière. Le Japonais s'en sort bien mieux dans le deuxième round avant que Silva ne se reprenne dans le troisième pour remporter la victoire par décision unanime[9].

Il affronte ensuite l'ancien champion des poids mi-moyens de l'UFC, le Canadien Carlos Newton, lors du Pride 25 le 16 mars 2003. Newton réussit à amener le Brésilien au sol et le combat continue au sol jusqu'à que l'arbitre relève les deux combattants puisque l'ancien champion est bloqué dans la garde de Silva et le combat n'évolue plus. Revenu debout, Anderson Silva envoie un coup de genou sauté alors que Newton se baisse pour tenter une amenée au sol. Ce coup spectaculaire assome le Canadien et quelques coups de poing suffisent alors à Silva pour remporter la victoire par KO[10]. Après l'annonce officielle du résultat, il imite Michael Jackson au milieu du ring[11].

Pour son quatrième combat au Pride, Anderson Silva affronte Daiju Takase lors du Pride 26, le 8 juin 2003. Après sa victoire sur Carlos Newton et face à un adversaire n'ayant connu que quatre victoires sur ses douze combats, il est donnée largement favori. Le Brésilien évite bien deux tentatives d'amenées au sol mais se retrouve bientôt sur le dos. Après de longues minutes au sol, Takase installe un étranglement en triangle et Silva est alors obligé d'abandonner[12].

Cette défaite va beaucoup l'affecter et des conflits avec son équipe, la Chute Boxe et notamment son fondateur Rudimar Fedrigo commencent à le démotiver. Il est forcé de quitter l'organisation japonaise et songe même à mettre fin à sa carrière. Cependant, sur les conseils de son ami Antônio Rodrigo Nogueira, il décide finalement de ne pas renoncer. Il quitte son équipe et en forme une autre, la Muay Thai Dream Team. Il s'entraine dès lors aussi avec les frères Nogueira au sein de la Brazilian Top Team, rivale historique de la Chute Boxe, afin notamment d'améliorer son jeu au sol en MMA[13],[6].

Parcours post-Pride FC[modifier | modifier le code]

Nogueira lui arrange donc un combat au Brésil afin de revenir à la compétiton[13]. Anderson Silva affronte donc Waldir dos Anjos lors du Conquista Fight 1, le 20 décembre 2003 et renoue avec la victoire par TKO au terme de la première reprise et arrêt du coin.

Il s'envole ensuite pour la capitale sud-coréenne afin d'y rencontrer l'expérimenté Jeremy Horn au Gladiator FC 2, le 27 juin 2004. Il remporte cette fois-ci le match par décision unanime.

Champion des poids moyens du Cage Rage[modifier | modifier le code]

Trois mois plus tard, Anderson Silva fait ses débuts dans l'organisation anglaise du Cage Rage. Il rencontre Lee Murray le 11 septembre 2004 lors du Cage Rage 8 pour le titre vacant des poids moyens. Supérieur sur la partie pieds-poings, il remporte le combat par décision unanime et devient alors le nouveau champion poids moyen du Cage Rage[14].

Silva retourne ensuite au Pride FC pour le Pride Shockwave 2004, le 31 décembre 2004. Il y affronte Ryo Chonan dans un match serré mais connait à nouveau la défaite quand au milieu du troisième round, son adversaire enchaine une projection en ciseaux de jambes et une clé de cheville qui force Silva à abandonner[15],[16].

Il défend ensuite sa ceinture face à Jorge Rivera le 30 avril 2005, en tête d'affiche du Cage Rage 11. Il domine les échanges debout et remporte le combat dans la deuxième reprise par KO technique grâce à un coup de genou qui envoie Rivera au sol, suivi de quelques coups de poing[17].

Pour sa deuxième défense de titre, il rencontre Curtis Stout en vedette du Cage Rage 14, le 3 décembre 2005. En étourdissant son adversaire depuis la garde au sol de ce dernier puis en le suivant alors que celui-ci tente de revenir sur ses genoux, il remporte une nouvelle victoire par KO[18].

Désireux de nouveaux défis, Anderson Silva participe au tournoi des poids mi-moyens organisé par la promotion américaine du Rumble on the Rock. La compétition rassemble alors les combattants de moins de 175 lb (80 kg)[19]. Le 20 janvier 2006, il affronte donc Yushin Okami en tour d'ouverture à Honolulu. Il contrôle bien le combat debout dès le début et évite les tentatives d'amenées au sol. Mais au milieu du premier round, Silva se retrouve au sol sur le dos et envoie un coup de talon au visage du Japonais alors à genou. Okami se retrouve sonné et incapable de terminer le combat. Le coup n'est cependant pas autorisé et vaut à Silva une défaite par disqualification[20].

D'abord pressenti face à Matt Lindland pour défendre une troisième fois sa ceinture lors du Cage Rage 16 du 22 avril 2006[21], Anderson Silva affronte finalement Tony Fryklund, restant pourtant sur deux défaites consécutives[22]. Lindland a alors préféré affronter Mike Van Arsdale. En tête d'affiche de la soirée, Silva remporte rapidement la victoire par KO de manière impressionnante en envoyant au tapis Fryklund avec un coup de coude remontant[23].

Ultimate Fighting Championship[modifier | modifier le code]

Fin 2006, Anderson Silva prend un nouveau tournant dans sa carrière et signe avec l'Ultimate Fighting Championship[24].

Il fait ses débuts dans l'organisation le 28 juin 2006 lors de l'UFC Ultimate Fight Night 5[25]. Il y affronte Chris Leben, combattant populaire aux États-Unis après sa participation à l’émission The Ultimate Fighter et alors invaincu à l'UFC avec cinq victoire consécutives. Silva enchaine les coups et ne laisse pas souffler son adversaire. Un coup de genou à la tête finit par mettre l'Américain au tapis après moins d'une minute dans la première reprise[26]. Il inflige le premier KO de sa carrière à Leben et marque les esprits du public américain, encore peu connu sur le territoire.

Champion des poids moyens de l'UFC[modifier | modifier le code]

Cette exposition médiatique sur le sol américain pousse les dirigeants de l'UFC à proposer un sondage sur leur site web, laissant le choix du prochain adversaire du Brésilien aux fans. Silva est plébiscité par le public et devient alors prochain prétendant au titre de champion de la division. Il affronte alors Rich Franklin le 14 octobre 2006 lors de l'UFC 64. L'américain a remporté ses 7 premiers combats à l'UFC et défend sa ceinture pour la troisième fois. Silva détruit le champion grâce à plusieurs coups de genoux au corps (en position muay thaï clinch) avant de percuter son visage. Franklin s'écroule et se relève. Un coup de pied à la tête puis un autre coup de genou ont raison de lui. L'arbitre arrête le match après près de trois minute dans la première reprise[27]. Silva remporte le titre poids moyens de l'UFC et entame alors l'un des règnes les plus longs de l'histoire du MMA.

Le 3 février 2007, lors de l'UFC 67, Anderson affronte Travis Lutter, vainqueur de la quatrième édition de The Ultimate Fighter. Lutter échoue à la pesée et le titre n'est finalement pas mis en jeu[28]. Silva remporte le combat par soumission dans le second round[29]. Il verrouille un étranglement en triangle et assène plusieurs coups de coude qui poussent son adversaire à l'abandon.

Pour sa première défense de ceinture, il affronte l'Américain Nate Marquardt en combat principal de l'UFC 73, le 7 juillet 2007. Silva remporte le combat par TKO à la toute fin du premier round[30].

Il accorde ensuite un combat revanche à Rich Franklin lors de l'UFC 77 qu'il gagne une nouvelle fois en utilisant la même stratégie, mettant KO son adversaire avec plusieurs coups de genou au début du second round[31]. Il remporte alors le bonus du KO de la soirée.

Son combat suivant est probablement le plus important à ce stade de sa carrière. En effet, un affrontement face au dernier champion des poids moyens du Pride est organisé pour unifier les deux ceintures lors de l'UFC 82, le 1er mars 2008. Dan Henderson est déjà l'un des meilleurs combattant du monde avec l'un des plus gros palmarès de la division. Après avoir été dominé dans le premier round par la lutte de l’Américain, Silva remporte l'affrontement grâce à un étranglement arrière à la fin de la seconde reprise[32]. Les bonus du combat de la soirée et de la soumission de la soirée lui sont décernés[33].

Pour son 7e combat à l'UFC, Anderson Silva s'essaie dans la catégorie des poids mi-lourds et affronte James Irvin le 19 juillet 2008. Après avoir saisi la jambe de son adversaire sur une tentative de coup de pied au corps, il enchaine avec un direct du droit et sonne son adversaire qui s'écroule. L'arbitre intervient alors que Silva termine Irving en position fœtale. Quelques semaines après le gala, Irving sera suspendu 9 mois pour avoir utilisé des substances illégales (méthadone) lors de sa préparation[34].

Silva retourne alors dans sa catégorie de prédilection et affronte le Québécois Patrick Côté lors de l'UFC 90 le 25 octobre 2008. Au début du 3e round, Côté se blesse au genou et le combat est stoppé, offrant une nouvelle victoire par TKO pour le Brésilien[35]. Mais une polémique en découlera. Bien que dominant son sujet, Silva se montre peu agressif et ne profite pas de plusieurs occasions de finir son adversaire. Ce comportement sera jugé irrespectueux par certains observateurs et par le président de l'UFC Dana White. Silva se défend en expliquant que cela faisait partie de sa stratégie[36].

Silva affronte ensuite son compatriote Thales Leites lors de l'UFC 97, le 18 avril 2009. Pour la première fois depuis son arrivée à l'UFC, Anderson Silva ne parvient pas à terminer le combat avant la limite et remporte le combat par décision unanime[37]. Défendant victorieusement son titre pour la 5e fois consécutive (record toute catégorie confondue égalé après Tito Ortiz et Matt Hughes), le Brésilien est une nouvelle fois critiqué pour son comportement. En effet, à plusieurs reprises, Silva se moque de son adversaire, met les mains le long de son corps en tendant son menton, danse ou provoque verbalement son challenger. Interrogé sur ces faits, Dana White jugera ce combat « embarrassant et ennuyeux »[38].

Combat contre Forrest Griffin[modifier | modifier le code]

Son 10e combat à l'UFC va faire taire les critiques. Silva accepte un combat très risqué face Forrest Griffin alors numéro 2 de la catégorie des poids mi-lourds. Griffin vient de perdre son titre de champion des mains de Rashad Evans après avoir successivement battu Maurício Rua et Quinton Jackson. Pour son second combat en mi-lourd et face à cet adversaire de renom, Silva va livrer une performance historique. Il ridiculise l'Américain en un round, l'envoyant plusieurs fois au tapis, esquivant facilement les coups lancés pour finir par un direct du droit qui verra Griffin s'écrouler au sol épuisé après à peine trois minutes de combat[39]. L'américain ne souhaite pas attendre l'annonce officielle du résultat et quitte la cage en courant pour rentrer au vestiaire[40]. Il remporte le bonus du KO de la soirée et le site spécialisé Sherdog lui décerne le trophée pour la « raclée de l'année »[41]. Silva aura une fois de plus provoqué son adversaire durant le combat, mais le niveau de sa performance fera oublier cet état de fait. Il est alors question d'un changement de catégorie définitif pour le Brésilien avec à la clé un combat pour le titre face à Evans, mais les négociations n'arriveront pas à terme, Silva refusant d'abandonner son titre des poids moyens, condition requise pour un tel combat.

Un affrontement face à Vitor Belfort est alors prévu pour l'UFC 108 puis l'UFC 109. Le combat n'aura pas lieu car Silva décline l'offre à deux reprises pour blessure. Le 10 avril 2010, l'UFC tient son premier gala à Abou Dabi et propose un match entre Silva et Demian Maia comme combat principal[42]. Anderson devient le premier combattant de l'UFC à défendre une ceinture 6 fois de rang en gagnant par décision unanime[43]. Il rejoint également Royce Gracie pour la plus longue série de victoires consécutive à l'UFC avec 11 succès sans revers. Mais une fois de plus, de vives critiques concernant son attitude fourmillent dans la presse spécialisée. Durant les 5 rounds du combat, Silva provoque verbalement son adversaire, lui suggérant de le frapper au visage sans se défendre et allant même jusqu'à imiter un singe face à un Maia déconcerté. Dans le 5e round, l'arbitre lui donnera un avertissement verbal pour "non-combattivité". Pour la première fois depuis qu'il est président de l'UFC, Dana White refuse de remettre lui même la ceinture à un champion. Lors de la conférence de presse d'âpre combat, Silva s'excuse pour son comportement, prétextant une animosité entre lui et son adversaire et promet de faire preuve de plus d'humilité à l'avenir[44].

Combat contre Chael Sonnen[modifier | modifier le code]

Pour son 12e combat à l'UFC, Anderson Silva fait face à l'américain Chael Sonnen lors de l'UFC 117 le 7 aout 2010[45]. Silva est dominé tout au long du combat, Sonnen l'amenant facilement au sol au début des 4 premiers rounds avant de lui asséner une pluie de coups. Dans la 5e reprise, Sonnen sonne Silva d'un crochet du gauche et se précipite sur lui pour continuer son travail au sol. Silva parvient à se protéger, mais les coups se multiplient encore. Alors que l'on se dirige vers la première défaite du brésilien à l'UFC, il retourne la situation en réussissant à placer un étranglement en triangle avec ses jambes depuis sa position sur le dos. Sonnen abandonne alors qu'il reste moins de 2 minutes dans le temps règlementaire[46]. Silva devient le premier combattant a remporter 12 victoires de rang à l'UFC et défend sa ceinture pour la 7e fois, égalant du coup le record de Matt Hughes. En réponse à plusieurs questions sur sa performance mitigée du soir (un rapport démontrera plus tard qu'il a reçu 289 coups dans ce combat contre 208 que sur l'ensemble de ses 11 précédents), Silva déclare avoir combattu avec une côte cassée. Durant les jours suivant l’événement, Chael Sonnen nie avoir abandonné et demande un combat revanche. L'affrontement n'aura pas lieu, les tests antidopage effectués pour ce combat confirment un taux de testostérone 3 fois supérieur à la norme autorisée dans le sang de l'américain. Sonnen est suspendus un an, suspension réduite à 9 mois par la suite[47]. Les deux hommes s'affronteront finalement deux ans plus tard.

Anderson Silva affronte enfin Vitor Belfort le 5 février 2011 lors de l'UFC 126. Légende du sport, Belfort marque un retour au top niveau avec 3 victoires par KO lors des deux années précédentes, dont une sur Rich Franklin. Alors que les deux adversaires s'observent durant les premières minutes du combat puis quelques échanges, Silva réussit l'un des plus beaux gestes jamais réalisés. En effet, il réalise le premier KO par coup de pied frontal de l'histoire de l'UFC. Belfort s'écroule et les quelques coups supplémentaires poussent l'arbitre à arrêter le combat[48].

Parcours post-titre[modifier | modifier le code]

Le 6 juillet 2013, il perd contre Chris Weidman alors qu'il régnait en maître sur la division poids moyens de l'UFC depuis presque sept ans, un règne au cours duquel il a remporté 16 victoires consécutives et défendu son titre à dix reprises.

Lors de l'UFC 168, Silva perd de nouveau contre Weidman en se cassant la jambe gauche lors d'un low-kick au 2e round. La gravité de la blessure (fracture tibia-péroné) le tiendra écarté de l'entraînement pour une durée de 6 mois minimum[49].

Son retour est prévu pour le 31 janvier 2015 dans un affrontement face à Nick Diaz. Le combat se déroulera à Las Vegas[50].

Palmarès en MMA[modifier | modifier le code]

Tableau récapitulatif
39 combats 33 victoires 6 défaites
Par KO 20 2
Par soumission 6 2
Sur décision 7 1
Par disqualification 0 1
Résultat Record Adversaire Méthode Événement Date Round Temps Lieu Notes
Drapeau des États-Unis Nick Diaz UFC 183: Silva vs. Diaz 2015-01-3131 janvier 2015 Las Vegas, Nevada, États-Unis
Défaite 33-6 Drapeau des États-Unis Chris Weidman TKO (blessure) UFC 168: Weidman vs. Silva 2 2013-12-2828 décembre 2013 2 1:16 Las Vegas, Nevada, États-Unis Pour le titre poids moyens de l'UFC
Défaite 33-5 Drapeau des États-Unis Chris Weidman KO (coups de poing) UFC 162: Silva vs. Weidman 2013-07-066 juillet 2013 2 1:18 Las Vegas, Nevada, États-Unis Perd le titre poids moyens de l'UFC.
Victoire 33-4 Drapeau des États-Unis Stephan Bonnar TKO (coup de genou au corps et coups de poing) UFC 153: Silva vs. Bonnar 2012-10-1313 octobre 2012 1 4:40 Rio de Janeiro, Brésil Combat en poids mi-lourds
Victoire 32-4 Drapeau des États-Unis Chael Sonnen TKO (coup de genou au corps et coups de poing) UFC 148: Silva vs. Sonnen II 2012-07-077 juillet 2012 2 1:55 Las Vegas, Nevada, États-Unis Défend le titre poids moyens de l'UFC.
Victoire 31-4 Drapeau du Japon Yushin Okami TKO (coups de poing) UFC 134: Silva vs. Okami 2011-08-2727 août 2011 2 2:04 Rio de Janeiro, Brésil Défend le titre poids moyens de l'UFC.
Victoire 30-4 Drapeau du Brésil Vitor Belfort KO (coup de pied direct et coups de poings) UFC 126: Silva vs. Belfort 2011-02-055 février 2011 1 3:25 Las Vegas, Nevada, États-Unis KO de la soirée

KO de l'année 2011
Défend le titre poids moyens de l'UFC.

Victoire 29-4 Drapeau des États-Unis Chael Sonnen Soumission (prise en triangle) UFC 117: Silva vs Sonnen 2010-08-077 août 2010 5 3:10 Oakland, Californie, États-Unis Défend le titre poids moyens de l'UFC.

Bat le record de Royce Gracie avec 12 victoires consécutives à l'UFC

Victoire 28-4 Drapeau du Brésil Demian Maia Décision unanime UFC 112: Invincible 2010-04-1010 avril 2010 5 5:00 Abou Dhabi, Émirats arabes unis Défend le titre poids moyens de l'UFC.

Egale le record de Royce Gracie avec 11 victoires consécutives à l'UFC

Victoire 27-4 Drapeau des États-Unis Forrest Griffin KO (coup de poing) UFC 101: Declaration 2009-08-088 août 2009 1 3:23 Philadelphie, Pennsylvanie, États-Unis Combat en poids mi-lourd
Combat de la soirée
KO de la soirée
Victoire 26-4 Drapeau du Brésil Thales Leites Décision unanime UFC 97: Redemption 2009-04-1818 avril 2009 5 5:00 Montréal, Québec, Canada Défend le titre poids moyens de l'UFC.
Victoire 25-4 Drapeau du Canada Patrick Côté TKO (blessure au genou) UFC 90: Silva vs. Côté 2008-10-2525 octobre 2008 3 0:39 Rosement, Illinois, États-Unis Défend le titre poids moyens de l'UFC
Victoire 24-4 Drapeau des États-Unis James Irvin KO (coups de poing) UFC Fight Night: Silva vs. Irvin 2008-07-1919 juillet 2008 1 1:01 Las Vegas, Nevada, États-Unis Combat en poids mi-lourd
Irvin est testé positif aux stéroïdes
Victoire 23-4 Drapeau des États-Unis Dan Henderson Soumission (étranglement arrière) UFC 82: Pride of a Champion 2008-03-011er mars 2008 2 4:50 Columbus, Ohio, États-Unis Défend le titre poids moyens de l'UFC.

Combat de la soirée
Soumission de la soirée
Unifie les titres Pride FC et UFC.

Victoire 22-4 Drapeau des États-Unis Rich Franklin TKO (coups de genou) UFC 77: Hostile Territory 2007-10-2020 octobre 2007 2 1:07 Cincinnati, Ohio, États-Unis Défend le titre poids moyens de l'UFC.
KO de la soirée
Victoire 21-4 Drapeau des États-Unis Nate Marquardt TKO (coups de poing) UFC 73: Stacked 2007-07-077 juillet 2007 1 4:50 Sacramento, Californie, États-Unis Défend le titre poids moyens de l'UFC.
Victoire 20-4 Drapeau des États-Unis Travis Lutter Soumission (coups de coude) UFC 67: All or Nothing 2007-02-033 février 2007 2 2:11 Las Vegas, Nevada, États-Unis Combat sans titre en jeu, Lutter ne s'est pas présenté au poids
Victoire 19-4 Drapeau des États-Unis Rich Franklin KO (coup de genou) UFC 64: Unstoppable 2006-10-1414 octobre 2006 1 2:59 Las Vegas, Nevada, États-Unis Remporte le titre poids moyens de l'UFC.
Victoire 18-4 Drapeau des États-Unis Chris Leben KO (coup de genou) UFC Ultimate Fight Night 5 2006-06-2828 juin 2006 1 0:49 Las Vegas, Nevada, États-Unis
Victoire 17-4 Drapeau des États-Unis Tony Fryklund KO (coup de coude) Cage Rage 16: Critical Condition 2006-04-2222 avril 2006 1 2:02 Londres, Angleterre Défend le titre poids moyens du Cage Rage.
Défaite 16-4 Drapeau du Japon Yushin Okami Disqualification (upkick non autorisé) Rumble on the Rock 8 2006-01-2020 janvier 2006 1 2:33 Honolulu, Hawaï, États-Unis Premier tour du ROTR WW Tournament
Victoire 16-3 Drapeau des États-Unis Curtis Stout KO (coups de poing) Cage Rage 14: Punishment 2005-12-033 décembre 2005 1 4:59 Londres, Angleterre Défend le titre poids moyens du Cage Rage.
Victoire 15-3 Drapeau des États-Unis Jorge Rivera TKO (coups de genou et coups de poing) Cage Rage 11: Face Off 2005-04-3030 avril 2005 2 3:53 Londres, Angleterre Défend le titre poids moyens du Cage Rage.
Défaite 14-3 Drapeau du Japon Ryo Chonan Soumission (flying scissor heel hook) Pride Shockwave 2004 2004-12-3131 décembre 2004 3 3:08 Saitama, Japon
Victoire 14-2 Drapeau de l'Angleterre Lee Murray Décision unanime Cage Rage 8: Knights of the Octagon 2004-09-1111 septembre 2004 3 5:00 Londres, Angleterre Remporte le titre poids moyens du Cage Rage.
Victoire 13-2 Drapeau des États-Unis Jeremy Horn Décision unanime Gladiator FC: Day 2 2004-06-2727 juin 2004 3 5:00 Séoul, Corée du Sud
Victoire 12-2 Drapeau du Brésil Waldir dos Anjos TKO (arrêt du coin) Conquista Fight 1 2003-12-2020 décembre 2003 1 5:00 Vitoria da Conquista, Brésil
Défaite 11-2 Drapeau du Japon Daiju Takase Soumission (étranglement en triangle) Pride 26: Bad to the Bone 2003-06-088 juin 2003 1 8:33 Yokohama, Japon
Victoire 11-1 Drapeau du Canada Carlos Newton KO (coup de genou sauté et coups de poing) Pride 25: Body Blow 2003-03-1616 mars 2003 1 6:27 Yokohama, Japon
Victoire 10-1 Drapeau du Japon Alexander Otsuka Décision unanime Pride 22: Beasts From The East 2 2002-09-2929 septembre 2002 3 5:00 Nagoya, Japon
Victoire 9-1 Drapeau des États-Unis Alex Stiebling TKO (arrêt du médecin) Pride 21: Demolition 2002-06-2323 juin 2002 1 1:23 Saitama, Japon
Victoire 8-1 Drapeau du Brésil Roan Carneiro Soumission (coups de poing) Mecca: World Vale Tudo 6 2002-01-3131 janvier 2002 1 5:32 Curitiba, Brésil
Victoire 7-1 Drapeau du Japon Hayato Sakurai Décision unanime Shooto: To The Top 7 2001-08-2626 août 2001 3 5:00 Osaka, Japon Remporte le titre poids moyens du Shooto (168 lb (76 kg))
Victoire 6-1 Drapeau du Brésil Israël Albuquerque Soumission (coups de poing) Mecca: World Vale Tudo 5 2001-06-099 juin 2001 1 6:17 Curitiba, Brésil
Victoire 5-1 Drapeau du Japon Tetsuji Kato Décision unanime Shooto: To The Top 2 2001-03-022 mars 2001 3 5:00 Tokyo, Japon
Victoire 4-1 Drapeau du Brésil Claudionor da Silva Fontinelle TKO (coups de poing et coups de genou) Mecca: World Vale Tudo 4 2000-12-1616 décembre 2000 1 4:35 Curitiba, Brésil
Victoire 3-1 Drapeau du Brésil Jose Barreto TKO (coup de pied à la tête et coups de poing) Mecca: World Vale Tudo 2 2000-08-1212 août 2000 1 1:06 Curitiba, Brésil
Défaite 2-1 Drapeau du Brésil Luiz Azeredo Décision unanime Mecca: World Vale Tudo 1 2000-05-2727 mai 2000 2 10:00 Curitiba, Brésil
Victoire 2-0 Drapeau du Brésil Fabricio Camoes TKO (abandon) Brazilian Freestyle Circuit 1 1997-06-2525 juin 1997 1 25:14 Campo Grande, Brésil
Victoire 1-0 Drapeau du Brésil Raimundo Pinheiro Soumission (étranglement arrière) Brazilian Freestyle Circuit 1 1997-06-2525 juin 1997 1 1:53 Campo Grande, Brésil

[1]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Palmarès en MMA d'Anderson Silva », sur Sherdog.
  2. (en) « Résultats UFC 162 », sur Nevada State Athletic Commission (consulté le 25 août 2013).
  3. (en) Guilherme Cruz, « Fabricio Camoes recalls 25-minute battle with Anderson Silva », sur MMA Fighting,‎ 21 décembre 2013 (consulté le 25 décembre 2014).
  4. (en) Matt Erickson, « UFC 168's Fabricio Camoes talks about 1997 bout against Anderson Silva », sur MMAjunkie,‎ 28 décembre 2013 (consulté le 25 décembre 2014).
  5. (en) Guilherme Cruz, « First man to beat Anderson Silva wants to fight in the UFC », sur MMA Fighting,‎ 4 mai 2014 (consulté le 25 décembre 2014).
  6. a, b, c et d (en) T.P. Grant, « Gods of War: Anderson Silva », sur Bloody Elbow,‎ 3 juillet 2012 (consulté le 25 décembre 2014).
  7. (en) Jack Slack, « Becoming the Spider: Fights Which Made Anderson Silva: Part 1 », sur Bleacher Report,‎ 9 juillet 2013 (consulté le 26 décembre 2014).
  8. (en) « MMA Review #36 », sur The Oratory,‎ 27 décembre 2004 (consulté le 29 octobre 2014).
  9. (en) « MMA Review #38 », sur The Oratory,‎ 8 janvier 2005 (consulté le 27 décembre 2014).
  10. (en) « MMA Review #72 », sur The Oratory,‎ 29 décembre 2005 (consulté le 27 décembre 2014).
  11. (en) Thomas Gerbasi, « Spider Bites - Defining Anderson Silva », sur UFC.com,‎ 12 juillet 2010 (consulté le 27 décembre 2014).
  12. (en) « MMA Review #73 », sur The Oratory,‎ 31 décembre 2005 (consulté le 27 décembre 2014).
  13. a et b (en) Marcelo Alonso, « Nogueira: Anderson Silva Nearly Retired Before Entering UFC », sur Sherdog,‎ 18 mai 2011 (consulté le 27 décembre 2014)
  14. (en) Scott Newman, « Cage Rage 8: Knights Of The Octagon review », sur The Sports Oratory,‎ 26 février 2007 (consulté le 12 janvier 2015).
  15. (en) Matthew Kaplowitz, « Remembering Anderson Silva VS Ryo Chonan », sur Bloddy Elbow,‎ 22 avril 2013 (consulté le 16 janvier 2015).
  16. (en) « MMA Review #41 », sur The Oratory,‎ 22 janvier 2005 (consulté le 16 janvier 2015).
  17. (en) Scott Newman, « Cage Rage 11: Face Off review », sur The Sports Oratory,‎ 28 février 2007 (consulté le 18 janvier 2015).
  18. (en) Scott Newman, « Cage Rage 14: Punishment review », sur The Sports Oratory,‎ 28 février 2007 (consulté le 19 janvier 2015).
  19. (en) Sergio Hernandez, « Road to Toronto: Jake Shields wins the Rumble on the Rock welterweight tournament », sur MMA Mania,‎ 27 avril 2011 (consulté le 1 janvier 2015).
  20. (en) « Rumble On The Rock 8 Review », sur MMAHawaii.
  21. (en) Lee Whitehead, « Matt Lindland vs. Anderson Silva », sur MMAWeekly,‎ 1er février 2006 (consulté le 20 janvier 2015).
  22. (en) Sal DeRose, « MMA Knockout of the Day: Anderson Silva Knocks Tony Fryklund's Head off », sur Bleacher Report,‎ 5 avril 2011 (consulté le 20 janvier 2015).
  23. (en) Scott Newman, « Cage Rage 16: Critical Condition review », sur The Sports Oratory,‎ 28 février 2007 (consulté le 20 janvier 2015).
  24. (en) Kevin Iole, « Anderson Silva's former foes recount what it was like facing the G.O.A.T. in the Octagon », sur Yahoo! Sports,‎ 8 octobre 2012 (consulté le 20 janvier 2015).
  25. (en) « Full UFN 5 Line-Up, Including TUF 3's Kristian », sur MMAWeekly,‎ 20 juin 2006 (consulté le 21 janvier 2015).
  26. (en) Scott Newman, « UFC: Fight Night 5 review », sur The Sports Oratory,‎ 18 septembre 2007 (consulté le 21 janvier 2015).
  27. (en) Dave Meltzer, « UFC 64: Silva era dawns », sur Yahoo! Sports,‎ 5 juin 2009 (consulté le 29 octobre 2014).
  28. (en) Tommy Myers, « UFC 67: Travis Lutter doesn't make weight », sur MMA Mania,‎ 3 février 2007 (consulté le 29 octobre 2014).
  29. http://www.sherdog.com/events/UFC-67-All-or-Nothing-4311
  30. http://www.mixedmartialarts.com/mma.cfm?go=stats.fightCard&eid=10088833-4b62-41ee-8b2d-919d75ae92a6#fight_56931
  31. http://www.sherdog.com/news/news/UFC-77-PlaybyPlay-9582
  32. http://mmajunkie.com/2008/03/ufc-82-official-results-and-live-round-by-round-updates
  33. http://www.cagepotato.com/silva-henderson-leben-pocket-ufc-82-fight-bonuses/
  34. http://www.mmafighting.com/2008/07/30/irvin-levens-fail-drug-tests-following-july-19-fights
  35. http://www.mmaweekly.com/ufc-90-results-and-live-play-by-play-2
  36. http://www.mmaweekly.com/have-you-seen-anderson-silva-2
  37. http://www.mmafighting.com/2009/04/18/ufc-97-redemption-live-playbyplay-results
  38. http://www.cagepotato.com/dana-white-ive-never-been-embarrassed-ufc-fight-i-was-tonight/
  39. http://www.bjpenn.com/free-fight-video-anderson-silva-k-o-s-forrest-griffin/
  40. http://bleacherreport.com/articles/245427-who-knows-what-made-forrest-run
  41. (en) « Sherdog's 2009 Misc. Awards », sur Sherdog,‎ 11 janvier 2010 (consulté le 29 novembre 2013)
  42. http://www.ikusa.fr/forums/topic/3672-ufc-112-anderson-silva-vs-demian-maia-pour-le-titre-middleweight/
  43. http://www.sherdog.com/news/news/UFC-112-Results-Live-PlaybyPlay-23744
  44. http://mmajunkie.com/2010/04/ufc-112-recap-silva-keeps-belt-loses-fans-edgar-scores-massive-upset
  45. http://www.5thround.com/44264/ufc-117-silva-vs-sonnen-roster-finalized/
  46. http://mmanouvelles.com/2010/08/08/l%E2%80%99ufc-117-anderson-silva-contre-chael-sonnen-un-combat-spectaculaire/
  47. http://www.sherdog.com/news/news/Sonnens-Suspension-Reduced-28540
  48. http://mmanouvelles.com/2013/07/02/free-fight-anderson-silva-assomme-front-kick-vitor-belfort-video/
  49. http://mmajunkie.com/2014/01/smiling-anderson-silva-posts-new-photo-on-crutches/
  50. http://mmanouvelles.com/2014/07/29/anderson-silva-vs-nick-diaz-cest-officiel-laffrontement-aura-lieu-31-janvier-las-vegas/

Liens externes[modifier | modifier le code]