Anders Osborne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Anders Osborne

Description de cette image, également commentée ci-après

Anders Osborne en 2010,
au New Orleans Jazz Fest

Informations générales
Nom de naissance Anders Osborne
Naissance 1966
Uddevalla, Suède
Activité principale Guitariste, chanteur
Genre musical Rock, R&B, blues
Instruments Guitare
Années actives Depuis 1989
Labels Rabadash Records
Okeh Records
Shanachie Records
Alligator Records
Site officiel www.andersosborne.com/

Anders Osborne est auteur-compositeur-interprète et guitariste de styles rock, folk et country, né en 1966 à Uddevalla, en Suède.

Biographie[modifier | modifier le code]

Anders est né en 1966 à Uddevalla, en Suède. Il quitte le domicile familial à l'âge de seize ans en auto-stop et joue sa musique à travers l'Europe, l'Afrique du Nord, le Moyen-Orient, l'Asie, et les États-Unis. Il s'installe à La Nouvelle-Orléans en 1985 et vit aujourd'hui encore en Louisiane.

Durant ses dix premières années à La Nouvelle-Orléans, Anders vit dans le quartier français et joue régulièrement dans des clubs locaux. Après s'être fait un public, il reçoit un contrat d'enregistrement indépendant avec Rabadash Records en dehors de La Nouvelle-Orléans, et sort Doin’ Fine en 1989.

Anders et son groupe effectuent une tournée aux États-Unis pendant les années qui suivent, et en 1995 le chanteur signe un contrat avec Okeh Records. Il sort Which Way to Here, un album qui traite de spiritualité et de tolérance. C'est le premier enregistrement d'Osborne utilisé pour la publicité, avec deux morceaux au top-cinq Favorite Son et Pleasin’ You. Ces chansons apparaissent dans plusieurs films hollywoodiens, et le dernier est enregistré plus tard par Jonny Lang.

Shanachie Entertainment signe avec Osborne en 1998, et en 1999 le chanteur dévoile son quatrième album, Living Room, un enregistrement très personnel qui marque un changement de cap dans la musique d'Anders après sa séparation d'avec sa compagne de longue date Theresa Andersson[1], l'usage de drogue, et la mort d'un proche parent. Cet album comporte aussi des apparitions de Keb Mo, Kirk Joseph and Tommy Malone. L'album de Keb Mo, gagnant du Grammy award 1999, Slow Down, comporte par ailleurs deux chansons coécrites avec Osborne.

Depuis 1994, Anders travaille en tant qu'auteur-compositeur professionnel à Nashville, d'abord pour Polygram puis, encore aujourd'hui, pour Universal où il écrit pour, et produit, d'autres artistes.

Sa chanson Watch the Wind Blow By a été enregistrée avec la star de musique country Tim McGraw, atteignant la première place du palmarès country pendant deux semaines et se vendant à plus de trois millions d'exemplaires. Par ailleurs, le morceau d'Osborne Coming Down a été nommé pour la huitième édition des Independent Music Awards pour le titre d'Album de l'année, catégorie Folk.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1989 : Doin' Fine (Rabadash)
  • 1993 : Break The Chain (Rabadash)
  • 1995 : Which Way to Here (Okeh)
  • 1998 : Live at Tipitina's (Shanachie)
  • 1999 : Living Room (Shanachie)
  • 2001 : Ash Wednesday Blues (Shanachie)
  • 2002 : Bury the Hatchet (Shanachie) avec Big Chief Monk Boudreaux
  • 2006 : Tipitina's Live 2006 (MunckMix)
  • 2007 : Coming Down (M.C. Records)
  • 2010 : American Patchwork (Alligator)
  • 2012 : Black Eye Galaxy (Alligator)
  • 2013 : Three Free Amigos (Alligator)
  • 2013 : Peace (Alligator)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La possibilité de jouer avec Osborne est ce qui a attiré, au départ, Theresa Andersson (née à Gotland) à La Nouvelle-Orléans en 1990. Source : (en) Keith Spera, « Letting life flow in: Songwriter Theresa Andersson's expanding roles with music and motherhood lead her to a better place », Times-Picayune, no Saint Tammany Edition,‎ 2012-05-01, C1-C2 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]