Ancre (rivière)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ancre.
Ancre
alt=Source de l'Ancre à Miraumont      Images externes    selon l'AMEVA - syndicat mixte d'aménagement et de valorisation du bassin de la Somme & EPTB         L'Ancre dans le bassin de la Somme
Source de l'Ancre à Miraumont
Images externes
selon l'AMEVA - syndicat mixte d'aménagement et de valorisation du bassin de la Somme & EPTB
L'Ancre dans le bassin de la Somme
Caractéristiques
Longueur 38 km [1]
Bassin 327 km2 [2]
Bassin collecteur bassin de la Somme
Débit moyen 2,15 m3/s (la confluence
Aubigny) [3]
Nombre de Strahler 2
Organisme gestionnaire Ameva[4]
Régime pluvial océanique
Cours
Source un kilomètre au nord du sommet La Croix Maître Jean (134 m)
· Localisation Miraumont
· Altitude 88 m
· Coordonnées 50° 05′ 42″ N 2° 43′ 50″ E / 50.095, 2.730556 (Source - Ancre)  
Confluence la Somme
· Localisation Aubigny
· Altitude 28 m
· Coordonnées 49° 54′ 04″ N 2° 28′ 59″ E / 49.901111, 2.483056 (Confluence - Ancre)  
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Canal, Fossé, Boulangerie (bras)
· Rive droite Vieux Moulin, Méricourt-l'Abbé
Pays traversés Drapeau de la France France
Départements Somme, Pas-de-Calais
Arrondissements Péronne, Amiens et Arras
Cantons Albert, Pas-en-Artois, Bray-sur-Somme,Corbie
Régions traversées Picardie, Nord-Pas-de-Calais
Principales villes Albert, Corbie

Sources : SANDRE, Géoportail, Banque Hydro, Agence de l'eau Artois-Picardie, Ameva[4], AAPPMA Somme 80

L'Ancre est une rivière française du nord des départements de la Somme et du Pas-de-Calais, dans les régions Picardie et Nord-Pas-de-Calais, affluent du fleuve la Somme en rive droite.

Géographie[modifier | modifier le code]

Elle prend sa source sur la commune de Miraumont dans le canton d'Albert, à 88 mètres d'altitude[5], près du lieu-dit La Fontaine et à un kilomètre au nord du sommet La Croix Maître Jean (134 m)[6].

Longue de 38 km[1], l'Ancre s'écoule vers le sud-ouest, dans une vallée assez large et humide, avant de se jeter dans la Somme à la sortie d'Aubigny - pour son bras principal[1] -, un peu en aval de Corbie, à 28 mètres d'altitude[7] et juste en face de l'usine d'Aubigny.

Elle passe par Albert avec plusieurs étangs au nord-est d'Albert[notes 1] et une chute d'eau de neuf mètres de haut, à côté du jardin public (66 m à 57 m)50° 00′ 09″ N 2° 38′ 45″ E / 50.0025, 2.64583 ('chute de l'Ancre - 9 mètres').

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Dans les deux départements de la Somme et du Pas-de-Calais, l’Ancre traverse vingt-et-une communes[1] et quatre cantons :

Elle jouxte dans le Pas-de-Calais la commune de Puisieux en face de la commune de Grandcourt après la commune source de Miraumont[1].

En termes de canton, l’Ancre prend sa source dans le canton d'Albert dans la Somme, traverse les canton de Pas-en-Artois, canton de Bray-sur-Somme et conflue avec la Somme en rive droite dans le canton de Corbie, le tout dans les trois arrondissements de Péronne, d'Amiens et d'Arras.

Affluents et défluents[modifier | modifier le code]

L'Ancre à Miraumont rue du moulin et à côté de la pisciculture.
L'Ancre à Miraumont rue du moulin et à côté de la pisciculture.

L’Ancre a onze taxons affluents référencés[1]. Plus exactement, elle a sept affluents et trois bras[notes 2] et un défluent, dont un petit affluent : le Canal, un affluent principal : le Fossé, et un défluent : la Boulangerie, qui va lui aussi se jeter dans la Somme à Corbie, alors que l'Ancre se jette en peu en aval de Corbie sur la commune d'Aubigny.

Le rang de Strahler est donc de deux (2).

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Une station hydrologique[notes 3] est en service à Bonnay depuis le (12 ans) pour un bassin versant de 222 km2 soit les deux tiers du bassin versant total de l'Ancre (327 km2), et à 31 m d'altitude[3]. Elle fait d'ailleurs partie désormais des stations hydrologiques permettant la surveillance des crues en Somme[13]

Le module à Bonnay est de 2,14 m3⋅/s[3].

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : E6386070 - L'Ancre à Bonnay pour un bassin versant de 222 km2 et à 31 m d'altitude[3]
(le 08-05-2013 - données calculées sur 12 ans de 2002 à 2013)
(Tableau des données du graphique)

Source : Banque Hydro - Ministère de l'écologie et du développement durable
L'Ancre à Albert (Somme) près de la résidence du Théâtre en octobre 2008.

Lame d'eau et débit spécifique[modifier | modifier le code]

La lame d'eau écoulée dans cette partie du bassin versant de la rivière est de 306 millimètres annuellement, ce qui est dans la moyenne en France. Le débit spécifique (Qsp) atteint 3,7 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin[3].

Étiage ou basses eaux[modifier | modifier le code]

À l'étiage, c'est-à-dire aux basses eaux, le VCN3, en cas de quinquennale sèche s'établit à 0,810 m3⋅/s, ce qui reste confortable[notes 4][3].

Crues[modifier | modifier le code]

Sur cette courte période d'observation[notes 5], le débit journalier maximal a été observé le pour 5,27 m3⋅/s. Le débit instantané maximal a été observé le [notes 6] avec 6,76 m3⋅/s en même temps que la hauteur maximale instantanée de 947 mm soit 0,947 m[3].

Le QIX 10 est de 5 m3⋅/s et le QIX 20 est de 5,7 m3⋅/s[3].

Relief et géologie[modifier | modifier le code]

« La vallée de l’Ancre entaille mollement les craies blanches (Coniacien-Santonien) et les limons du plateau du Nord-Est Amiénois : le profil de la vallée est assez évasé et permet la présence, sur les marges, de quelques prairies humides. Les sols du fond de vallée se sont développés sur des alluvions modernes, souvent riches en matières organiques (voire paratourbeuses) »[14],[15].

Aménagements[modifier | modifier le code]

L'église de La Neuville-sous-Corbie, hameau de Corbie avec un remarquable tympan (architecture).

Sa vallée a été utilisée pour la construction de la ligne ferroviaire Amiens-Arras sur la voie ferrée 'ex grandes-lignes' Paris-Lille (comme la vallée de la Somme entre Amiens et Corbie). Les six gares en service, le long de l’Ancre, sont ainsi, de l'amont vers l'aval, gare de Miraumont, gare d'Albert, Gare de Buire-sur-l'Ancre, Gare de Méricourt-Ribémont, Gare d'Heilly, Gare de Corbie[notes 7].

L’Ancre a fait l'objet de deux stations qualité installées sur son cours : l'une à Albert et l'autre à Bonnay[1].

À la sortie de Miraumont, un moulin à eau et une pisciculture sont établis50° 05′ 17″ N 2° 43′ 14″ E / 50.08806, 2.72056 ('Vieux Moulin et pisciculture').

La station d'épuration, au sud-ouest d'Albert et entre Albert et Méaulte/Dernancourt49° 59′ 27″ N 2° 38′ 47″ E / 49.99083, 2.64639 ('station d'épuration d'Albert'), et en rive droite de l'Ancre[notes 8], a été refaite en 2010 pour un coût de 7,5 M d'euros[16]. Datant initialement de 1972, elle a une capacité de 24 000 équivalents habitants, pour une taille d'agglomération de 26 117 équivalents habitants en 2010, derrière un réseau d'assainissement unitaire de dix déversoirs d'orage et d'une dizaine de postes de relèvement[17]. Elle ne dessert officiellement que 10 211 habitants[18].

Un SAGE est en cours d'élaboration dans le cadre de la Haute Somme[19],[20]. L'organisme gestionnaire est l'Ameva : Aménagement et Valorisation du bassin de la Somme[4]

Écologie[modifier | modifier le code]

L'Ancre a deux ZNIEFF de type I sur son cours :

  • Vallée de l'Ancre entre Beaumont-Hamel et Aveluy et cours supérieur de l'Ancre : ZNIEFF n° 220013968 de Type I de 645 hectares, référencée depuis 1989, sur les huit communes de Authuille, Aveluy, Beaucourt-sur-L'Ancre, Beaumont-Hamel, Grandcourt, Mesnil-Martinsart, Miruamont et Thiepval[21]
  • Les Marais de la vallée de l'Ancre et Larris de la vallée aux Moines à Heilly : ZNIEFF n° 220320026 de Type I de 167 hectares, référencée depuis 1997, sur les trois communes de Heilly, Méricourt-l'Abbé et Ribemont-sur-Ancre[14]

Deux autres ZNIEFF de type I sont référencées :

  • n° 220013971 Bois de Contalmaison, Mametz, Bazentin de 269 hectares, décrit depuis 1989, de type I sur les cinq communes de Bazentin, Contalmaison, Fricourt, Mametz, Montauban de Picardie[11]
  • n° 220013977 Marais et larris[22] de Daours/Corbie de 177 hectares, décrit depuis 1989, de type I sur les trois communes de Aubigny, Corbie, Daours[23]
Article détaillé : [Marais et larris de Daours/Corbie].

Pêche[modifier | modifier le code]

L'Ancre est un cours d'eau de première catégorie[24]. On peut aussi pêcher dans les nombreux étangs qui jouxtent l'Ancre dont les Étangs du Vélodrome à Albert[25];[26]. Cinq AAPPMA sont concernés par ce bassin versant : Albert, Heilly, Ribemont, Meaulte et Fouilloy. La Fédération de la Somme pour la pêche et la protection du milieu aquatique a actualisé en 2009 un PDPG80 ou Plan Départemental pour la protection du milieu aquatique et la Gestion des ressources piscicoles de la Somme avec 18 contextes de gestion dont un pour l'Ancre[2].

Tourisme[modifier | modifier le code]

Albert[modifier | modifier le code]

Ribemont-sur-Ancre[modifier | modifier le code]

Corbie[modifier | modifier le code]

Toponymes[modifier | modifier le code]

L'Ancre a donné son hydronyme à quatre (4) communes : Beaucourt-sur-l'Ancre, Buire-sur-l'Ancre, Ribemont-sur-Ancre,Ville-sur-Ancre.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Geographylogo.svg

Les coordonnées de cet article :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. l'Étang d'Aveluy, l'Étang du Vélodrome, le Nouvel Étang
  2. un bras est donc affluent et défluent
  3. avec une centrale CR2M - HDL -Sonde Druck
  4. un peu plus du tiers du module à 2,14 m3/s
  5. et donc après les crues remarquables de la Somme de début d'année 2001
  6. à 15h48
  7. sur les lignes Amiens-Lille et Rouen-Lille, les seules gares desservies, dans la vallé de l'Ancre, sont Corbie, Albert, Miraumont
  8. à 48 m d'altitude
  9. a et b on peut monter dans le clocher - voir conditions

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g Sandre, « Fiche cours d'eau - L'Ancre (E6380600) » (consulté le 24 mars 2013)
  2. a et b « Plan Départemental pour la protection du milieu aquatique et la Gestion des ressources piscicoles de la Somme - L'Ancre », sur http://federationpeche80.nim80.com (consulté le 16 juin 2013)
  3. a, b, c, d, e, f, g et h Banque Hydro - MEDDE, « Synthèse de la Banque Hydro - L'Ancre à Bonnay (E6386070) » (consulté le 16 novembre 2012)
  4. a, b et c Ameva - Aménagement et Valorisation du bassin de la Somme, « le bassin versant de la Somme avec affluents » (consulté le 26 novembre 2012)
  5. Source de l'Ancre sur Géoportail. Consulté le 17 octobre 2012.
  6. Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le 8 mai 2011)
  7. Confluence de l'Ancre avec la Somme sur Géoportail. Consulté le 17 octobre 2012.
  8. « Carte topographique du cours des rivières d'Encre et de la Boulangerie depuis leur embouchure dans la Somme jusqu'au moulin d'Heilly où doit commencer le Canal projeté par M. le Marquis de Gouffier, avec le cours de la riviere de Miraumont depuis le moulin d'Heilly jusqu'à la ville d'Albert. », sur gallica.bnf.fr (consulté le le 8 mars 2014)
  9. Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Canal (E6380620) » (consulté le 21 juin 2008)
  10. Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Fossé (E6380652) » (consulté le 21 juin 2008)
  11. a et b ZNIEFF 220013971 - Bois de Contalmaison, Mametz, Bazentin sur le site de l’INPN et sa carte sur le site de la DIREN.
  12. Sandre, « Fiche cours d'eau - La Boulangerie (E6380560) » (consulté le 21 juin 2008)
  13. Service de Prévision des Crues Artois Picardie, « Vigicrues : Information sur la vigilance 'crues' - Données temps réel : Bonnay », Ministère de l'écologie et du développement durable,‎ 2013 (consulté le 25 mai 2013)
  14. a et b ZNIEFF 220320026 - Marais de la vallée de l'Ancre et Larris de la vallée aux Moines à Heilly sur le site de l’INPN et sa carte sur le site de la DIREN.
  15. Agence de l'eau Artois-Picardie, « le relief du bassin Artois-Picardie » (consulté le 26 novembre 2012)
  16. Discours de Stéphane DEMILLY, « Inauguration de la nouvelle Station d’Epuration »,‎ Vendredi 15 octobre 2010 (consulté le 14 octobre 2012)
  17. assainissement.developpement-durable.gouv.fr, « Albert - Situation des stations de traitement des eaux usées - code station=011032300000 »,‎ mars 2012 (consulté le 14 octobre 2012)
  18. « Albert - assainissement collectif- 2012 », sur www.services.eaufrance.fr (consulté le 10 août 2013)
  19. Ameva - Syndicat mixte d'Aménagement et de valorisation du bassin de la Somme, « SAGE Somme Aval et Cours d'eau côtiers » (consulté le 16 juin 2013)
  20. Gest'eau, « SAGE Haute Somme - voir plaquette au format zip » (consulté le 16 juin 2013)
  21. ZNIEFF 220013968 - Vallée de l'Ancre entre Beaumont-Hamel et Aveluy et cours supérieur de l'Ancre sur le site de l’INPN et sa carte sur le site de la DIREN.
  22. « du Larris à la Nièvre », sur site perso : delbrayelle.pagesperso-orange.fr (consulté le 15 décembre 2013)
  23. ZNIEFF 220013977 - Marais et larris de Daours/Corbie sur le site de l’INPN et sa carte sur le site de la DIREN.
  24. « AAPPMA Albert 'les étangs du Vélodrome' », sur www.unpf.fr/80 (consulté le 16 juin 2013)
  25. « Association agréée pour la pêche et la protection du milieu aquatique d'Albert », sur aappma-albert.wifeo.com (consulté le 16 juin 2013)
  26. « elpeckeudesomme », sur www.elpeckeudesomme.fr (consulté le 16 juin 2013)
  27. Monuments historiques, « Eglise Saint-Pierre (ancienne abbatiale) » (consulté le 17 novembre 2012)
  28. Office de tourisme de Corbie Bocage 3 vallées, « Abbatiale Saint-Pierre de Corbie » (consulté le 16 novembre 2012)