Ancient Domains of Mystery

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ancient Domains of Mystery
Concepteur Thomas Biskup

Date de sortie 1994
Genre Rogue-like
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme Linux, DOS, Amiga, Mac OS
Contrôle Clavier

Ancient Domains of Mystery, ou ADOM, est un jeu vidéo de type rogue-like dans lequel le joueur doit stopper les forces du Chaos qui envahissent le monde d’Ancardia. Comme la plupart des rogue-like, ADOM fait usage de caractères ASCII pour représenter son univers.

Présentation[modifier | modifier le code]

ADOM a été écrit par Thomas Biskup à partir de 1994. Il continue à publier de nouvelles version du jeu, la plus récente en août 2012 était la version 1.2.0, la première depuis 2005 qui peut être téléchargée depuis le site officiel. Comme la plupart des rogue-like, ADOM est gratuit (techniquement, l’auteur demande l’envoi d’une carte postale comme signe d’appréciation de son jeu). Par contre, à l’opposé de la plupart des rogue-like, Thomas Biskup n’en a pas publié le code source, ceci parce que :

  • Il désire faire planer un certain mystère sur ce que le jeu fait réellement (de fait, à la différence des autres rogue-like où le joueur sait parfaitement ce qu’il fait, l’absence de cadre visible rendrait l’atmosphère plus implicante).
  • Il ne veut pas qu’apparaissent des variantes de son jeu qu’il ne pourrait pas valider (à l’instar d’Angband et sa soixantaine de dérivés).
  • Il projette de publier plus tard une version commerciale d’ADOM sur laquelle il indique travailler : JADE (Java-based Ancient Domain Engine).

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Le joueur peut créer un personnage mâle ou femelle sur dix races et vingt classes possibles, ce qui permet 400 combinaisons différentes et un certain nombre de façons de jouer.

Par exemple, un haut elfe mage peut annihiler ses ennemis en lançant des sorts de loin, tandis qu’un barbare troll aura de grandes difficultés à apprendre des sorts et se conduira mieux en écrasant tout ce qui bouge en combat rapproché. Durant ses aventures, le joueur explorera différents souterrains et complétera diverses quêtes, suivant son personnage et son alignement.

Trois autres choses rendent le système de jeu original :

  • Tous les donjons (à l'exception des villes et des lieux clés) sont générés aléatoirement et contiennent ainsi des objets, montres, pièges différents à chaque partie. Ainsi, le jeu est un défi à chaque partie et rompt avec la monotonie habituelle des classiques donjons-rpg.
  • Les personnages peuvent réellement « mourir », ce qui signifie que si votre personnage est tué/meurt de faim ou de quoi que ce soit d'autre, sa sauvegarde sera automatiquement supprimée. Ce « détail » peut surprendre, voire rebuter, certains joueurs, cependant, cela oblige une conscience importante des actions que vous faites (il n'est donc théoriquement pas possible de revenir en arrière).
  • La très grande difficulté, inhérente au jeu, fait de lui un réel défi pour tout joueur qui se respecte. Un mauvais personnage (au hasard : un troll sorcier) n'aura que très peu de chances de survivre ; le joueur devra donc réellement réfléchir au choix de son personnage et à sa stratégie. De plus, d'autres paramètres sont à prendre en compte : votre personnage peut être maudit (risques de mourir accru); condamné au trépas (« doomed » en anglais, en pratique, c'est encore pire que d'être maudit) ; et... point d'orgue, votre personnage doit manger (sous peine de mourir de faim).

Histoire[modifier | modifier le code]

Plusieurs fins sont possibles dans ADOM, ce qui permet toujours d’y rejouer. Le moyen le plus courant de gagner est de fermer la porte du Chaos, mais il est aussi possible de la traverser pour affronter Andor Drakon, le grand dieu du Chaos, devenant ainsi un Avatar de l’Ordre ou, prenant la place de son adversaire, un nouveau dieu du Chaos.

De plus, une force de corruption pervertit lentement le monde d’ADOM, affecte le personnage incarné par le joueur et se manifeste par diverses déformations physiques.

Suite et développements[modifier | modifier le code]

  • Début 2008, Thomas Biskup a complètement retravaillé son site. Il est maintenant sous la forme d'un blog et est en constante amélioration.
  • Il est en train de développer JADE, une version d'ADOM codée sous Java et permettant une plus grande flexibilité au niveau du monde, du jeu, tout comme des monstres, qui maintenant seront considérés comme le joueur et pourront posséder objets, compétences, buts...

Liens externes[modifier | modifier le code]