Ancien nubien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une page de la traduction en ancien nubien du Liber Institutionis Michaelis Archangelis entre les IXe et Xe siècles, trouvé à Qasr Ibrim. Le nom de l'archange saint Michel est inscrit en rouge.

L'ancien nubien est une langue aujourd'hui disparue, qui fut écrite en Nubie entre les VIIIe et XVe siècles. C'est une version ancienne des langues nubiennes actuelles, encore parlée aujourd'hui dans certaines régions. C'est probablement l'ancêtre direct du nobiin.

Une centaine de pages seulement nous sont parvenues dans cette langue, principalement des textes chrétiens, écrits en utilisant une forme modifiée de l'alphabet copte. C'est la plus ancienne langue subsaharienne connue après le méroïtique.

Écriture[modifier | modifier le code]

L'ancien nubien est écrit avec une forme onciale de l'alphabet grec, complété de lettres coptes — ϣ, ϩ, et ϭ — en plus de trois lettres propres au nubien, apparemment dérivées du méroïtique : ng, ny, and w. Chaque lettre pouvait avoir une ligne dessinée au-dessus, si :

  • c'est une voyelle qui forme à elle seule une syllabe, ou précédée par l, n, r, ou j ;
  • c'est une consonne précédée d'un i (parfois sous-entendu) [réf. souhaitée].

Le son /i/ pouvait être écrit ε,̄ ει, η, ι, ou υ ; /u/ était normalement écrit ου. Dans les diphtongues, un tréma était parfois placé au-dessus de ι pour indiquer la semi-voyelle y.

Les consonnes doubles étaient écrites deux fois, il n'y avait pas de distinction entre les voyelles longues et courtes, et les tons n'étaient pas marqués.

La ponctuation incluait :

  • un point haut •, parfois remplacé par une double barre \\, équivalent à un point (.) ou à deux points (:) ;
  • une barre / utilisée comme point d'interrogation (?) ;
  • une double barre // pour séparer les vers d'un poème.

Noms[modifier | modifier le code]

L'ancien nubien ne distingue pas les genres, et ne possède pas d'articles. Le nom est un radical auquel se rajoutent différents suffixes et postpositions. Les principaux sont :

  • -l nominatif : exemples diabolos-il « le diable (sujet) » ; iskit-l « la Terre (sujet) » ;
  • -n(a) génitif : exemples iart-na palkit-la « dans la mer des pensées » ;
  • -k(a) directif : exemple Mikhaili-ka « pour Michel »
  • -lo locatif
  • -la inessif
  • -do signifie « dessus »
  • -dal comitatif.

Le pluriel le plus commun est en -gu-, mais des pluriels plus rares sont par exemple -rigu- et -pigu-.

Pronoms[modifier | modifier le code]

Les pronoms de base sont :

  • ai-, « Je »
  • ir-, « Tu »
  • tar-, « Il, elle »
  • er-, « Nous (inclusif) »
  • u-, « Nous (exclusif) »
  • ur-, « Vous »
  • ter-, « Eux ».

Il n'y a pas de forme de politesse.

Les démonstratifs sont :

  • in- : ceci
  • man- : cela

Les interrogatifs sont :

  • ngai- : qui ?
  • min- : quoi ?
  • islo : où ?
  • iskal : comment ?

Verbes[modifier | modifier le code]

Le verbe possède cinq formes : le présent, deux prétérits, le futur et l'impératif. Pour chacune de ces formes il y a les modes subjonctifs et impératifs. Les verbes se conjuguent en fonction de la personne. Exemple avec doll- (« souhaiter ») au présent de l'indicatif :

  • dollire, « je souhaite »
  • dollina, « tu souhaites », « il, elle souhaite »
  • dolliro, « nous souhaitons », « vous souhaitez »
  • dollirana, « ils souhaitent ».

Exemple d'ancien nubien[modifier | modifier le code]

Ancien nubien

κτ̄κα γελγελο̄ςουανον ῑη̄ςουςι να⋊αν τρικα• δολλε πολγαρα πεςςνα• παπο ς̄κοελμ̄με εκ̄κα

Transcription

Kitka gelgelosuannon Iisusi manyan trika• dolle polgara pessna• papo iskoelimme ikka.

Littéralement,

« Rocher et-quand-ils-allèrent-loin Jésus œil paire • haut élever dit-il • père Je-remercie toi. »

Traduction 

« Et quand ils s'éloignèrent du rocher, Jésus, levant les yeux, dit : “Père, je te remercie”. »

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Browne, Gerald M. (1982) Griffith's Old Nubian Lectionary., Rome/Barcelona.
  • (en) Browne, Gerald M. (1988) Old Nubian Texts from Qasr Ibrim I (with J.M.Plumley), London.
  • (en) Browne, Gerald M. (1989) Old Nubian Texts from Qasr Ibrim II, London.
  • (en) Browne, Gerald M. (1996) Old Nubian dictionary. Corpus scriptorum Christianorum orientalium, vol. 562, Leuven, Peeters, ISBN 90-6831-787-3.
  • (en) Browne, Gerald M. (1997) Old Nubian dictionary - appendices. Leuven, Peeters, ISBN 90-6831-925-6
  • (en) Browne, Gerald M. (2002) A grammar of Old Nubian. Munich, LINCOM, ISBN 3-89586-893-0.
  • (en) Griffith, F. Ll. (1913) The Nubian Texts of the Christian Period. ADAW 8.
  • (de)Zyhlarz, Ernst (1928) Grundzüge der nubischen Grammatik im christlichen Frühmittelalter (Altnubisch): Grammatik, Texte, Kommentar und Glossar. Abhandlungen für die Kunde des Morgenlandes, vol. 18, no. 1. Deutsche Morgenländische Gesellschaft.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]