Ancien diocèse de Maillezais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ancien diocèse de Maillezais
Pays France
Rite liturgique romain
Type de juridiction diocèse
Diocèses suffragants aucun
Titulaire actuel liste
Langue(s) liturgique(s) latin

Le diocèse de Maillezais est un ancien diocèse de l'Église catholique en France, dont le siège épiscopal se trouvait dans l'abbaye bénédictine Saint-Pierre de Maillezais en Vendée.

Il fut fondé le 13 août 1317 par une bulle du pape Jean XXII en même temps que celui de Luçon à la suite de la division du diocèse de Poitiers, en raison principalement de l'extension territoriale de celui-ci et de l'augmentation considérable du nombre de ses habitants, atteignant presque un million de personnes.

Le nouveau diocèse intègre l'archiprêtré d'Ardin, les doyennés de Bressuire, Fontenay-le-Comte, Saint-Laurent-sur-Sèvre et Vihiers, soit au total 284 paroisses réparties sur un territoire comprenant la majeure partie du Bas-Poitou (soit une partie du sud-est de l'actuelle Vendée, le nord du département des Deux-Sèvres et le sud-ouest du Maine-et-Loire).

Ruiné par les guerres de religion, le siège épiscopal est transféré provisoirement à la fin du XVIe siècle à Fontenay-le-Comte avant de disparaître en 1648. Le diocèse de Maillezais est alors intégré au nouveau diocèse de La Rochelle qui englobe aussi l'Aunis et l'île de Ré, détachés du diocèse de Saintes. C'est une manière pour le pouvoir royal de ramener cette ancienne ville protestante dans le giron catholique.

Jacques Raoul de la Guibourgère en fut le dernier titulaire.

Parmi les évêques de Maillezais, citons au XVIe siècle Geoffroy d'Estissac, protecteur de François Rabelais lui-même chanoine de Maillezais pendant quelques années.

Annexe[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]