Ancien diocèse d'Uzès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne pas confondre avec l'actuel diocèse de Nîmes, Uzès et Alès.
Diocèse d'Uzès
(la) Dioecesis Uticensis
Image illustrative de l'article Ancien diocèse d'Uzès
L'ancienne cathédrale Saint-Théodorit d'Uzès
et son campanile, la tour Fenestrelle
Pays France
Église catholique
Rite liturgique romain
Type de juridiction diocèse
Création Ve siècle
Suppression 1790 / 1801
Province ecclésiastique Narbonne
Siège Uzès
Diocèses suffragants aucun
Langue(s) liturgique(s) latin
Notice sur hierarchy catholic : Consulter
Image illustrative de l'article Ancien diocèse d'Uzès
Localisation du diocèse

Le diocèse d'Uzès (en latin : Dioecesis Uticensis) est un ancien diocèse de l'Église catholique en France. Il est un des diocèses historiques de l'ancienne province du Languedoc.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le diocèse d'Uzès est érigé au Ve siècle sur une partie du territoire de celui de Nîmes. Il est suffragant de l'archidiocèse métropolitain de Narbonne et relève de la province ecclésiastique de Narbonne.

L'évêque Jean II de Saint-Gelais se convertit au protestantisme en 1566 et Uzès n'est reprise par les catholiques qu'en 1629.

La cathédrale Saint-Théodorit est détruite de 1560 à 1645.

Le diocèse d'Uzès est supprimé par la Constitution civile du clergé, adoptée par l'Assemblée nationale constituante le 12 juillet 1790 et sanctionnée par Louis XVI le 24 août suivant. Sa suppression n'est pas reconnue par le pape Pie VI. Mais, à la suite du Concordat de 1801, il n'est pas rétabli : par la bulle Qui Christi Domini du 29 novembre 1801, le pape Pie VII supprime le siège épiscopal et incorpore le territoire du diocèse à celui d'Avignon qui couvre alors le département du Gard et la majeure part de celui du Vaucluse. En 1822, le territoire de l'ancien diocèse d'Uzès est incorporé celui de Nîmes qui couvre depuis le département du Gard. Par un bref du 27 avril 1877, le pape Pie IX autorise l'évêque de Nîmes à relever le titre d'évêque d'Uzès.

Territoire[modifier | modifier le code]

Le diocèse d'Uzès confinait : au nord-est, avec celui de Mende, couvrant le Gévaudan ; au nord-ouest, avec celui de Viviers, couvrant le Vivarais ; à l'ouest, avec celui d'Avignon, élevé au rang d'archidiocèse métropolitain en 1475 ; au sud, avec l'archidiocèse métropolitain d'Arles et le diocèse de Nîmes ; et, à l'ouest, avec celui d'Alais, érigé à partir de celui de Nîmes en 1694.

À la veille de la Révolution française, le diocèse d'Uzès était divisé en neuf doyennés : Bagnols, Cornillon, Gravières, Navacelles, Remoulins, Saint-Ambroix, Sauzet, Sénéchas et Uzès.

Évêques[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]