Ancien diocèse d'Oloron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne pas confondre avec l'actuel diocèse de Bayonne, Lescar et Oloron.
Diocèse d'Oloron
(la) Dioecesis Olorensis
Image illustrative de l'article Ancien diocèse d'Oloron
La cathédrale Sainte-Marie d'Oloron
Pays France
Église catholique
Rite liturgique romain
Type de juridiction diocèse
Suppression 1790 / 1801
Province ecclésiastique Auch
Siège Oloron
Diocèses suffragants aucun
Titulaire actuel liste
Langue(s) liturgique(s) latin
Calendrier julien puis grégorien
Notice sur hierarchy catholic : Consulter

Le diocèse d'Oloron (en latin : Dioecesis Olorensis) est un ancien diocèse de l'Église catholique en France.

Histoire[modifier | modifier le code]

Oloron est évangélisé au Ve siècle, le diocèse remonte peut-être à cette époque. Le premier évêque attesté est saint Grat qui participa au concile d'Agde en 506.

L'évêque était suffragant de l'archevêque métropolitain d'Auch.

L'église cathédrale était Sainte-Marie d'Oloron.

Le diocèse est supprimé par la Constitution civile du clergé, adoptée par l'Assemblée nationale constituante le 12 juillet 1790 et sanctionnée par Louis XVI le 24 août suivant. Sa suppression n'est pas reconnue par le pape Pie VI. Mais, à la suite du Concordat de 1801, il n'a pas été rétabli : par la bulle Qui Christi Domini du 29 novembre 1801, le pape Pie VII supprime le siège épiscopal et incorpore le territoire du diocèse dans celui de Bayonne.

Depuis 1909, l'évêque de Bayonne porte les titres d'évêque de Lescar et d'Oloron.

Territoire[modifier | modifier le code]

Le diocèse d'Oloron confinait : au nord, avec les ceux de Dax et de Lescar ; à l'est, avec celui de Tarbes ; au sud, avec l'Espagne ; à l'ouest, avec celui de Bayonne et celui de Dax, déjà cité.

Évêques[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]