Ancien archidiocèse de Narbonne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne pas confondre avec l'actuel diocèse de Carcassonne et Narbonne.
Archidiocèse de Narbonne
(la) Archidioecesis Narbonensis
L'ancienne cathédrale Saint-Just-et-Saint-Pasteur de Narbonne
L'ancienne cathédrale Saint-Just-et-Saint-Pasteur de Narbonne
Informations générales
Pays France
Archevêque liste
Langue(s) liturgique(s) latin
Superficie  km2
Création du diocèse IVe siècle
Élévation au rang d'archidiocèse
Province ecclésiastique Narbonne
Diocèses suffragants Agde
Alais (Alès)
Alet

Barcelone
Béziers
Carcassonne
Elne
Gérone (ca)
Limoux
Lodève
Maguelone
Montpellier
Nîmes
Parmiers
Perpignan
Saint-Pons
Toulouse
Urgell
Uzès
Vic

Adresse Palais des archevêques de Narbonne
Notice sur hierarchy catholic : Consulter
Image illustrative de l'article Ancien archidiocèse de Narbonne
Localisation du diocèse

L'archidiocèse de Narbonne (en latin : Archidioecesis Narbonensis) est un ancien archidiocèse métropolitain de l'Église catholique en France.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le diocèse de Narbonne (en latin : Dioecesis Narbonensis) est érigé au IVe siècle.

Au Ve siècle, vers 445, il est élevé au rang d'archidiocèse métropolitain.

À la suite du Concordat de 1801, le siège archiépiscopal est supprimé et le territoire de l'archidiocèse est partagé entre le diocèse de Carcassonne, qui couvre alors les départements de l'Aude et des Pyrénées-Orientales, et le diocèse de Montpellier, qui couvre alors les départements de l'Hérault et du Tarn.

Le 6 octobre 1822, l'archevêque de Toulouse est autorisé à relever le titre d'archevêque de Narbonne.

Territoire[modifier | modifier le code]


À la veille de la Révolution française, l'archidiocèse de Narbonne confinait : au nord, avec les diocèses de Saint-Papoul, de Carcassonne, de Lavaur et de Saint-Pons ; à l'est, avec celui de Béziers ; et, au sud, avec ceux de Perpignan et l'Alet ; et, l'ouest, avec celui de Mirepoix.

Il était divisé en six archiprêtrés : Razès, Termenois, Roquefort, Montbrun, Minervois et Narbonnais.

Archevêques[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]