Anatoli Diatlov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Anatoli Stepanovitch Diatlov (en russe : Анатолий Степанович Дятлов, 31 mars 193113 décembre 1995) était le vice-ingénieur en chef de la centrale nucléaire de Tchernobyl la nuit de la catastrophe, le 26 avril 1986. Il supervisait l'expérimentation à l'origine de la catastrophe.

Né en 1931 dans la région du kraï de Krasnoïarsk en Russie, il a obtenu son diplôme à l'Institut d’Ingénierie et de Physique de Moscou en 1959. Il a tout d'abord travaillé dans un chantier naval à Komsomolsk-sur-l'Amour où il installait des réacteurs dans des sous-marins. En 1973, il déménage à Pripiat et travaille sur la toute nouvelle centrale nucléaire.

Le 26 avril 1986, il supervise les tests du réacteur n°4 de la centrale, tests qui seront à l'origine du plus gros accident nucléaire jamais connu. En 1987, il est jugé coupable de « gestion criminelle d'une activité potentiellement explosive » et écope de dix ans de prison. Il sort de prison après 5 ans. Plus tard, il écrit un livre où il dénonce la mauvaise conception du réacteur.

Diatlov meurt d'une attaque cardiaque en 1995, les risques coronariens étant un effet secondaire connu en radiotoxicité.

Il a été exposé à 390 REM (~4 grays) à la suite de l'accident[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ru)[PDF]ccidont.ru