Anatole Abragam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Anatole Abragam est un physicien français d'origine russe, né le 15 décembre 1914 à Griva (Lettonie) et mort le 8 juin 2011 à l’âge de 96 ans.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il émigre en France en 1925, s'engage dans les Forces françaises de l'intérieur en 1939. Il est diplômé de l'École supérieure d'électricité.

Il a notamment étudié le magnétisme du noyau atomique. Internationalement reconnu comme pionnier de la Résonance magnétique nucléaire, il a doté cette discipline d’un cadre théorique solide en particulier grâce à son livre Principes de la résonance magnétique nucléaire publié en 1961 et encore cité plusieurs centaines de fois par an, 50 ans après.

Il fut directeur de la physique au CEA de 1965 à 1970, époque où il y a fortement contribué au développement de la recherche fondamentale.

Professeur au Collège de France, où il est titulaire de la chaire de magnétisme nucléaire de 1960 à 1985. Membre de l'Académie des sciences et membre étranger de la Royal Society, depuis le 30 juin 1983.

Il obtient en 1995 avec Vitaly Ginzburg la médaille Lomonosov.

Diplômes[modifier | modifier le code]

Carrière[modifier | modifier le code]

Distinctions et récompenses[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Les principes du magnétisme nucléaire, 1961
  • Réflexions d'un physicien, 1983
  • De la physique avant toute chose ?, 1987

Notes et références[modifier | modifier le code]


Lien externe[modifier | modifier le code]