Anathyrose

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bloc de marbre grec présentant plusieurs encoches en queue d'aronde et des faces d'anathyrose, encadrées en rouge

L’anathyrose, en architecture ancienne, désigne le traitement par piquetage de la surface d'un bloc de pierre. Ce traitement effectué par martelage a pour fonction d'abolir partiellement le polissage de la face de la pierre, en travaillant en fenêtre, afin d'augmenter la rugosité et donc l'adhérence du bloc avec le bloc voisin. Il existe différentes formes d'anathyrose, en fonction de la taille de la fenêtre piquetée, de la typologie du piquetage.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Marie-Christine Hellmann, L'Architecture grecque, Paris, Livre de poche, 1998 (nouvelle édition mise à jour : 2007).
  • Marie-Christine Hellmann, L'Architecture grecque : 2, Architecture religieuse et funéraire, Picard, 2006
  • Ginouvès, R. et al., 1992. Dictionnaire méthodique de l’architecture grecque et romaine, Tome II, éléments constructifs : supports, couvertures, aménagements intérieurs, Athènes, Italie, Grèce : École française d’Athènes.
  • Ginouvès, R., Adam, J.-P. & Hellmann, M.-C., 1998. Dictionnaire méthodique de l’architecture grecque et romaine, Tome III, Espaces architecturaux, bâtiments et ensembles, Rome, Italie, Grèce : École française de Rome.
  • Ginouvès, R. & Martin, R., 1985. Dictionnaire méthodique de l’architecture grecque et romaine, Tome I, matériaux, techniques de construction, techniques et formes du décor, Athènes, Italie, Grèce : École française d’Athènes.

Voir aussi[modifier | modifier le code]