Anastasie d'Illyrie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sainte Anastasie.
Saint Anastasia

Sainte Anastasie d'Illyrie ou la Veuve ou Pharmacolytria. Elle aurait subi le martyre en 304 dans une île qui devrait être Palmeruola, dans l'archipel de Ponza, mais on propose aussi Palmaria à Portovenere.

Romaine d'origine, elle avait été mariée à un débauché nommé Publius. Elle fut jetée par lui dans une prison où elle rencontra saint Chrysogone, qui fit son éducation chrétienne.

Selon une autre version, elle avait été initiée à la vie chrétienne par saint Chrysogone. Apprenant qu'il était en prison à Aquilée, elle accourt de Rome pour soulager ses peines et elle est emprisonnée à son tour.

Elle alla ensuite de prison en prison, avant d'être embarquée sur un navire avec un autre chrétien et cent trente païens accusés de crimes de droit commun. Percé de toutes parts et livré à lui-même, le bateau aurait dû sombrer, mais il n'en fut rien et Anastasie se retrouva sur l'île de Palmeruola, où d'autres chrétiens avaient déjà été déportés. Tous y furent martyrisés, et pour sa part Anastasie fut brûlée selon les uns, décapitée selon d'autres.

Elle a eu pour compagnons de martyre, en plus de saint Chrysogone, saint Zoïle, et les trois jeunes filles originaires de Thessalonique les saintes Agapé, Chionia et Irène. Mais cette association est contestée par certains historiens qui placent à Thessalonique le martyre de l'ascète Zoïle et des trois jeunes filles.

Fête : le 22 décembre. Les catholiques la célébraient autrefois le 25 décembre, mais par souci d'œcuménisme sa fête a été déplacée au 22, où elle figure dans les calendriers orthodoxes. Ses reliques ont été apportées de Rome à Constantinople vers 470 où elles suscitèrent une grande dévotion. Le titre de Pharmacolytria serait dû aux nombreux miracles qu'elles ont opérés.

Sur les autres projets Wikimedia :