Analyste d'affaires

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
analyste d'affaires
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir analyste.

Les analystes d'affaires sont chargés d'analyser les besoins de leurs clients d'affaires. Ils occupent généralement une fonction de liaison entre le côté affaires de l'entreprise et les prestataires de services internes et externes.

Le rôle de l'analyste d'affaires (traduction de l'anglais Business Analyst) est spécifiquement d'étudier, d'analyser le domaine d'affaire, avant de proposer une solution ou des recommandations, qui ne sera pas nécessairement technologique. La solution est souvent une modification du processus d'affaire existant afin de le rendre plus performant ou d'amener des bénéfices. Ce rôle débute avant un projet et est souvent confondu avec celui du chef de projet et de l'analyste fonctionnel. Cette fonction émerge à peine en France, elle est plus développée aux États-Unis, en Australie et au Canada.

Depuis 2003, L'International institut of Business Analysis (IIBA) offre 2 certifications (CBAP et CCBA) et regroupe plus de 26 500 membres dans 109 pays.

Rôle de l'analyste d'affaires[modifier | modifier le code]

L'analyste d'affaires intervient avant même le début d'un projet, en documentant les processus d'affaires du client, en identifiant les possibilités d'amélioration et en préparant les mandats des projets. Il aide la gouvernance à déterminer quels sont les projets à mettre de l'avant.

Lors du démarrage d'un projet, il identifie et documente les orientations stratégiques, la portée du projet (scope), les besoins des parties prenantes et l'impact du projet sur l'organisation.

Il peut également intervenir ou diriger ou effectuer l'analyse des besoins des utilisateurs, à cerner des contraintes d'affaires et à décrire le contexte d'affaire du projet, pour que l'équipe de développement comprenne les concepts du domaine et ces besoins des utilisateurs.

Son travail s'arrête à la limite de l'analyste fonctionnel, qui lui, doit proposer des solutions informatiques en vue du développement. Il arrive parfois qu'une même personne fasse les deux rôles. Il est cependant très important de distinguer les besoins du client de la solution : la solution peut être changée par l'équipe technique, le besoin est de la responsabilité du client.

Tout comme les gestionnaires de projet ont le PMI et le Project Management Body of Knowledge (PMBoK), les analystes d'affaires sont représentés par le IIBA-International Institute of Business Analyst, qui produisent le BABOK, définissant le corpus de connaissance de l'analyste d'affaires.

Émergence de l’analyse d’affaires[modifier | modifier le code]

Dans les années 1990, les entreprises ont été confrontées à bon nombre de retards, de surcoûts et de manques de pertinence dans leurs projets TI. Bien souvent, ces difficultés étaient dues à une mauvaise définition des exigences d’affaires, entraînant une déconnexion entre ce que construisaient les développeurs et ce dont l’entreprise avait besoin. Le syndrome «commençons à coder, on verra ce que ça donne» a fait bien des victimes.

Les entreprises ont ainsi pris conscience de la nécessité de séparer la discipline d’analyse d’affaires du développement informatique et de la gestion de projets. Pour transformer les besoins d’affaires en solutions innovantes créatrices de valeur, les chargés de projets et les spécialistes TI ne suffisaient plus. Il fallait un pont plus solide entre les affaires et la communauté technique : l’analyste d’affaires.

L’externalisation a joué également en faveur de la croissance de cette profession. Alors que les entreprises découvraient qu’il était relativement facile d’externaliser leurs compétences techniques, elles prenaient aussi conscience que la définition des exigences d’affaires était une étape essentielle pour le bon déroulement de l’externalisation. Or cette compétence est difficile à déléguer car elle touche au cœur de l’activité de l’entreprise. Les grandes organisations ont ainsi commencé à se doter d’analystes d’affaires en interne.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • Analyste
  • Maîtrise d'ouvrage
  • BABOK: Business Analyst Body of Knowledge. Guide du corpus de connaissances de l’analyse d’affaires.
  • IIBA: International Institute of Business Analysis

Liens externes[modifier | modifier le code]