Anahita

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Anahita (en persan : آناهیتا), ou Nahid (en persan : ناهید, immaculée) en persan moderne, est une ancienne divinité perse. Le culte de cette déesse a atteint son apogée en Iran. On peut aussi rapprocher Anahita de la déesse sémitique Ishtar. Comme l'a démontré Georges Dumézil, elle correspond à la déesse-rivière indienne Sarasvatî. Anahita est, d'après la mythologie perse, la mère de Mithra.

Présentation[modifier | modifier le code]

Anahita n'est pas citée dans les premiers chapitres de l’Avesta ; son culte aurait été en contradiction avec la volonté monothéiste du zoroastrisme tel qu'il est présenté dans les Gathas. Il a fallu attendre la période avestique pour que des prêtres permettent le culte de la déesse. Le Ve chapitre (Yasht) de l’Avesta, l'Hymne aux Eaux, invoque Anahita sous le nom de « celle qui hait les Daevas et obéit aux lois d'Ahura ». Le persan moderne a retenu la forme Nahid, utilisée entre autres pour nommer la planète Vénus.

Durant la période hellénistique, Anahita a été associée au culte de Mithra. Une inscription datant de l'an 200 av. J.-C. dédicace un temple séleucide d'Iran à « Anahita, Vierge immaculée, Mère du seigneur Mythras ». Le Temple d'Anahita à Kangavar en Iran est l'un des plus importants temples dédiés à la déesse.

Hommage[modifier | modifier le code]

Anahita est l'une des 1 038 femmes dont le nom figure sur le socle de l'œuvre contemporaine The Dinner Party de Judy Chicago. Elle y est associée à la déesse Ishtar, troisième convive de l'aile I de la table[1].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Référence[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]