Orchis pyramidal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Anacamptis pyramidalis)
Aller à : navigation, rechercher

Anacamptis pyramidalis

Orchis pyramidal

Description de cette image, également commentée ci-après

Anacamptis pyramidalis

Classification
Règne Plantae
Sous-règne Tracheobionta
Division Magnoliophyta
Classe Liliopsida
Sous-classe Liliidae
Ordre Orchidales
Famille Orchidaceae
Genre Anacamptis

Nom binominal

Anacamptis pyramidalis
(L.) Rich., 1817

Description de l'image Image:Anacamptis pyramidalis plant.jpg .

Orchis pyramidal dans son milieu de vie

L'Orchis pyramidal (Anacamptis pyramidalis) est une orchidée terrestre européenne.

Description[modifier | modifier le code]

La plante peut atteindre 60 cm, mais oscille le plus souvent entre 10 et 25 cm.

Ses feuilles lancéolées dressées sont situées à la base de la plante et d'autres plus petites, peu visibles, sont fixées sur la tige (feuilles caulinaires).

L'inflorescence dense forme un épi pyramidal de fleurs serrées. Les fleurs rose soutenu mais dont la couleur peut varier du rose clair au pourpre sont très rarement blanches. Leur labelle, nettement trilobé, muni de deux crêtes saillantes à la base, forme vers l'arrière, un éperon filiforme d'environ 1 cm.

Biologie[modifier | modifier le code]

La floraison s'échelonne d'avril à juillet.

L'hybridation avec d'autres Anacamptis a été observée (hybridations interspécifiques). Elle est possible avec des Serapias (hybridations intergénériques).

La plante ne possède pas de nectar, l'attirance de cette dernière pour les papillons est donc un leurre. Comme il s'agit d'assurer la fécondation, la morphologie des fleurs est bien adaptée aux trompes des lépidoptères. Les lépidoptères intéressés peuvent être diurnes ou nocturnes, les genres sont : Euphydryas, Melanargia, Melitaea, Pieris, Zygaena. Une observation concernant un syrphe comme pollinisateur a été reportée.

Habitat[modifier | modifier le code]

A. pyramidalis colonise les sols calcaires, les pelouses, les prairies sèches et bien exposées, les talus, jusqu'à 2 000 m d'altitude.

Répartition[modifier | modifier le code]

Cette orchidée se répartit sur le centre et le sud de l'Europe et forme dans certaines régions des populations très abondantes. Présente en Angleterre et en Irlande. Très rare en Belgique, où elle atteint, sur le continent, sa limite nord[1]. À noter qu'elle est présente en France, notamment dans les Deux-Sèvres(79). (Source : ONCFS Poitou-Charentes).

Vulnérabilité[modifier | modifier le code]

L'espèce est classée en France "LC" : Préoccupation mineure[2].

En Russie, elle est classée au Livre rouge de Russie des espèces menacées.

Autres espèces du genre[modifier | modifier le code]

Les dernières classifications tendent à disperser quelques espèces du genre Orchis vers le genre Anacamptis, qui de fait, n'est plus monospécifique (auparavant, ce genre ne renfermait que l'espèce pyramidalis). Outre A. pyramidalis, on trouve à présent :

Galerie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre Delforge/Daniel Tyteca, Guide des orchidées d'Europe dans leur milieu naturel, Duculot, Paris-Gembloux 1984, ISBN 2-8011-0478-7
  2. La Liste rouge des espèces menacées en France. Orchidées de France métropolitaine. Dossier de presse - 6 octobre 2009

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]